Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 317
Invisible : 0
Total : 320
· DeviousF · isabelleguy · Lacase
12994 membres inscrits

Montréal: 23 juil 13:27:36
Paris: 23 juil 19:27:36
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Sunny Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
698 poèmes Liste
21119 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 5 juil à 12:39
Modifié:  6 juil à 06:52 par FeudB
Citer     Aller en bas de page





Comme dans une chanson, tu m’aimes
De tout ton sourire solaire
Sincère, sensuel et bohème.

J’adore te saouler de paroles
Je te raconte mes galères,
Quand tu suces mes aréoles.

Pourvu que Dieu nous le pardonne,
Notre affection est si païenne :
Je te trouve beau, tu me trouves bonne.

Quand tu es là, j’espère toujours
Qu’après ton départ, tu reviennes
Comme on attend un nouveau jour.

Victime enchantée du chantage :
Tant que ta joie demeure, amour,
Garde-moi encore en otage.


Sunny - Marvin Gay - 1966




  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
203 poèmes Liste
6500 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 6 juil à 04:27 Citer     Aller en bas de page

merci AUDE,

j'aurais apprécié de toi une autre variante.
je sais que tu en as les compétences.
un DUO serait un parcours qui te tente,
ou serais-je à bannir de ces présences ?
(en MP pour les écritures, si c'est une acceptation de ta part)

Quand tu es là, j’espère toujours
Qu’après ton départ, tu reviennes
Comme on attend un nouveau jour.


ce texte de Sunny - Marvin Gay - 1966 est un excellent choix.
à + de SAM

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
698 poèmes Liste
21119 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 6 juil à 07:52 Citer     Aller en bas de page

Citation de samamuse
merci AUDE,

j'aurais apprécié de toi une autre variante.
je sais que tu en as les compétences.
un DUO serait un parcours qui te tente,
ou serais-je à bannir de ces présences ?
(en MP pour les écritures, si c'est une acceptation de ta part)
Quand tu es là, j’espère toujours
Qu’après ton départ, tu reviennes
Comme on attend un nouveau jour.


ce texte de Sunny - Marvin Gay - 1966 est un excellent choix.
à + de SAM



Merci Sam, mais ce texte est un poème d'amour pour une personne en particulier.
Il n'y a aucune variante possible. Cependant si tu veux réutiliser cette strophe pour composer une glause, je suis d'accord.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Adamantine

Administrateur

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
393 poèmes Liste
12022 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 6 juil à 08:52 Citer     Aller en bas de page

Oh qu'il est beau ! Je parle du poème mais je présume que ta muse l'est également.
C'est un amour aux couleurs de l'été : beau, frais et et plein d'espoir. Puisse-t'il demeurer toujours aussi doux.

  Et si l'on me demande à quoi j'ai passé le temps Je dirai à jouer... Le reste n'importe pas.
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
698 poèmes Liste
21119 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 6 juil à 09:42
Modifié:  6 juil à 09:46 par Aude Doiderose
Citer     Aller en bas de page

Citation de Adamantine
Oh qu'il est beau ! Je parle du poème mais je présume que ta muse l'est également.
C'est un amour aux couleurs de l'été : beau, frais et et plein d'espoir. Puisse-t'il demeurer toujours aussi doux.



Inch Allah.
Merci Doudou


Tiens, pour le plaisir des yeux :

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Viana Nouveau membre!

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1 poèmes Liste
19 commentaires
Membre depuis
23 juin
Dernière connexion
17 juillet
  Publié: 7 juil à 05:12 Citer     Aller en bas de page

un bien joli poème d'amour qui respire la sincérité et la tendresse

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
698 poèmes Liste
21119 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 8 juil à 03:37 Citer     Aller en bas de page

Citation de Viana
un bien joli poème d'amour qui respire la sincérité et la tendresse



Merci Viana.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
MUSCADE


Je ne peux m'empêcher ces quelques rimes en vrac, c'est mon petit péché... y a que rime qui m'aille
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
148 poèmes Liste
1546 commentaires
Membre depuis
18 septembre 2015
Dernière connexion
20 juillet
  Publié: 12 juil à 08:55
Modifié:  12 juil à 08:56 par MUSCADE
Citer     Aller en bas de page

Bonjour Aude Doiderose

Délicieuse lecture !

Dans ce cas précis
Quel bonheur d'être en otage !
Pourquoi faut-il toujours attendre un retour
Avec impatience et envie ?
Pour se désirer encore davantage
C'est le manque qui rend Accro.

*Je dois dire que la couleur réchauffe beaucoup mieux que le blanc*

Bisous - MUSCADE

  MUSCADE
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
698 poèmes Liste
21119 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 13 juil à 07:11 Citer     Aller en bas de page

Citation de MUSCADE
Bonjour Aude Doiderose

Délicieuse lecture !

Dans ce cas précis
Quel bonheur d'être en otage !
Pourquoi faut-il toujours attendre un retour
Avec impatience et envie ?
Pour se désirer encore davantage
C'est le manque qui rend Accro.

*Je dois dire que la couleur réchauffe beaucoup mieux que le blanc*

Bisous - MUSCADE



Je pense développer un syndrome de Stockholm

Merci Muscade !

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 124
Réponses: 8
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0380] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.