Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 40
Invisible : 0
Total : 43
· Miette · Jean-Louis · Laur'Ha
13018 membres inscrits

Montréal: 18 nov 16:02:40
Paris: 18 nov 22:02:40
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes d'amour :: Un matin au rivage Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Obarry

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
3 poèmes Liste
0 commentaires
Membre depuis
3 juillet
Dernière connexion
26 juillet
  Publié: 7 juil à 06:44
Modifié:  8 juil à 04:08 par Emme
Citer     Aller en bas de page

Un matin au rivage

Assis sous l’ombre de la falaise à l’allure splendide,
J’admire du fond de mon âme la beauté de la nature,
De la vague frémissante à mes pieds aux confins vides,
C’est l’instant matinal, l’air sassé par l’embrun est pur.

L a mer, les vagues, le rivage, les plages, le soleil,
L’éclat du matin, le calme de l’endroit, quel bonheur !
Ô mon cœur, savoure ces beaux instants sans pareil,
Courte est la vie, elle s’évanouit sans tambour ni crieur.

Le tintant clapotis des lames sur les galets, roulant,
Se confond avec harmonie aux cris des mouettes,
Dans une symphonie bucolique qu’amplifie le vent
De la plage au sable humide jusqu’au récif dormant.

D’ici, où je suis installé, près des échancrés rochers,
Au bas de l’orgueilleux fronton du spacieux rivage,
J’aperçois le fuyant tracé de l’horizon très éloigné
Se dessiner en ligne au-dessous des matineux nuages.

Là-bas, d’où surgissent en mirage les onduleux flots,
Venus des lointains océans perdus à grande haleine,
Poussés par le souffle des vents à la surface des eaux
En un fascinant sublime céleste ballet homogène.

Ces imposantes houles, telles des dunes mouvantes,
Chapeautées de panaches blancs, sur fond bleu,
Déferlent en gigantesque envergure ondoyante,
Rugissent, s’élèvent et s’abattent en amas écumeux.

Puis, tel le phénix, réapparaissent et reprennent vie
En interminables successions de colonnes rampantes
Au gré des vents convoyeurs de jour comme de nuit
Dans une longue évolution itérative et permanente.

 
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
215 poèmes Liste
7181 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
18 novembre
  Publié: 7 juil à 10:41 Citer     Aller en bas de page

Obarry,

7 quatrains de longs vers.
joli texte, et bien venue parmi nous sur LPDP.
l'exercice n'a pas du être facile.
ça fait un peu long aussi à assumer en une seule lecture.

tes vers vont certainement se raccourcir,
essaye de parcourir les textes des anciens,
un par un en changeant les auteurs à lire,
tu y trouveras peut-être les tiens.

à + de SAM.

 
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
224 poèmes Liste
14439 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
18 novembre
  Publié: 8 juil à 11:17 Citer     Aller en bas de page

très beau

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 198
Réponses: 2
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0347] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.