Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 240
Invisible : 0
Total : 240
13159 membres inscrits

Montréal: 10 déc 20:31:29
Paris: 11 déc 02:31:29
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Mémoires féminines Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
263 poèmes Liste
8824 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
10 décembre
  Publié: 7 août 2018 à 04:47
Modifié:  8 août 2018 à 03:54 par Emme
Citer     Aller en bas de page

Les femmes ne sont pas rancunières
Elles ont seulement de la mémoire
Qui leur revient de bizarres manières.
Les effacer, n’ayez aucun espoir.

Elles savent garder le sourire
Et dire « moi, je ne t’en veux pas »
« Mais, ça pourrait être bien pire »
Vous pouvez les croire, n’est-ce pas ?

Si d’un mutisme, vous faites votre expression.
Elles vont vous harceler de questions.
Sans aucune limite de concessions.

Vous allez devenir très violent
Elles seront victimes d’incompréhensions,
Qu’elles vous resserviront de temps en temps.

Les femmes sont vraiment admirables
Si discrètes, là où nous sommes minables.

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
454 poèmes Liste
22024 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 7 août 2018 à 05:18 Citer     Aller en bas de page

Merci SAM, mais il ne faut pas généraliser...Il y a des femmes odieuses, peut - être plus rusées.
Bisous ODE 31 - 17

  OM
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
263 poèmes Liste
8824 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
10 décembre
  Publié: 7 août 2018 à 07:43 Citer     Aller en bas de page

oh ODE, et les hommes respectueux pourraient s'en rendre compte ?
dans cette logique, certains hommes, seraient comme certaines femmes.
mais c'est de la fiction.

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
754 poèmes Liste
22198 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
9 décembre
  Publié: 7 août 2018 à 09:45 Citer     Aller en bas de page

"Vous allez devenir très violent " ?
C'est moche...

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
vivre libre

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
19 poèmes Liste
77 commentaires
Membre depuis
22 avril 2018
Dernière connexion
21 janvier
  Publié: 7 août 2018 à 10:02 Citer     Aller en bas de page

alors, généralement les femmes sont comme cela, mais tu sais, les hommes sont aussi parfois formidables, en fait comme les femmes, j'en ai rencontré moi des hommes super formidables.
Ton poéme est superbe, j'adore mais ne sous estime ni sur estime les uns des autres, on est tous super géniaux hahahahahaha
merci de ce beau partage, mes amitiés libres

 
A.Belhirch
Impossible d'afficher l'image
un monde sans espoir est irrespirable. (Malraux)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
133 poèmes Liste
370 commentaires
Membre depuis
29 décembre 2016
Dernière connexion
27 octobre
  Publié: 7 août 2018 à 10:48 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir samamuse

Il s' agit peut etre de femmes que vous avez connus et qui pour votre bonheur ou elles étaient ainsi n'ont pas étaient misérables.
A chacun son lot.
Amitié

  Les arts sont l'entremetteur qui nous fournissent des occasions très naturelles de deviser de tout et de rien.
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
263 poèmes Liste
8824 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
10 décembre
  Publié: 8 août 2018 à 02:53 Citer     Aller en bas de page

que d'ouvertures de commentaires-réponses à entreprendre.
AUDE, "Vous allez devenir très violent " ?
C'est moche…., en propos, "laisse-moi tranquille" "tu me casses les pieds" "je vais devoir foutre le camp" sous entendu, j'ai besoin d'entrer dans ma caverne, pour faire ma lessive mentale. les brutalités physiques ne sont que des dépassements d'arguments qui sortent des vivres libres.
VIVRE LIBRE, certaines femmes ont tendance à généraliser des propos partiels, dénaturés, car sortis de leurs contextes. pour celles qui seraient tombées sur une présence réceptive, donnez leur des temps de repos, les hommes digèrent moins vite que les femmes. mais ils savent évacuer les inconforts devenus inutiles, généralement par des coups de poings même virtuels.
BELHIRCH, les généralisations sont toujours préjudiciables. à chacun son lot, oh question de CNV (communications non violentes), ce qui est plus facile à écrire qu'à faire vivre en paroles, en actes, ou en partages de proximités.
merci à vous 3, le texte a approché de sa raison d'être.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 457
Réponses: 6
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0352] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.