Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 24
Invisible : 0
Total : 24
13210 membres inscrits

Montréal: 22 sept 00:22:03
Paris: 22 sept 06:22:03
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes d'amour :: Parent thèse. Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
400 poèmes Liste
1054 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
3 septembre
  Publié: 5 sept 2018 à 04:42
Modifié:  5 sept 2018 à 08:02 par Maschoune
Citer     Aller en bas de page

Tu vois petit
non que tu me doives le respect pour ça
mais voilà ce que j'ai fait
avant de te faire, toi…

J'ai élevé des troupeaux de moustaches pour des tyrans vintage
j'ai mordu à l'hameçon d'un comique au bord de la faillite qui jouait sur les mots
j'ai construit un dé à coudre pour le manchot qui tricotait un pull en chanvre avec des seringues
J'ai trouvé une réponse à une question qui s'était posée toute seule
J'ai appelé un taxi pour qu'il me ramène du cimetière où je me suis pointé trop tôt à mes funérailles
j'ai deviné à son lasso qu'une sirène voulait que ma nuque soit sa prisonnière
J'ai écrit une chanson pour un piano qui l'a jouée avec les mains d'un autre
J'ai traversé une ville de part en part comme une balle perdue
J'ai donné du fil à retordre à un âne qui tirait sur la corde comme un pendu mouillé
J'ai regardé les hanches d'une rivière où l'ombre fraîche s'était dissimulée
J'ai compté jusqu'à trois et je me suis arrêté à deux comme mes doigts me l'avaient demandé
J'ai voulu une allumette quand d'autres voulait juste le bûcher
J'ai voulu la peine de mort et j'ai voulu en parler avec quelqu'un qui tenait à la vie
J'ai trouvé une courbe parfaite entre contre courant et ressac de dentelles
J'ai tenu autant d'or que de plomb et je leur ai donné des noms de guerre en les jetant dans un canon
J'ai pris la main d'un serpent et lui m'a tiré la sonnette
Je me suis levé la tête la première et mes pantoufles m'ont piqué un orteil
J'ai couru aussi longtemps que mes jambes ont pris ma tête pour du vent
J'ai appris a jouer avec rien et à rire de tout même avec rien du tout
J'ai attrapé la fièvre et balancé mon couvercle dans les ronces
J'ai posé mes mains sur des peaux en flamme et caressé leurs cendres
J'ai eu peur et mes yeux en gardent cette étrange couleur
J'ai eu froid et mes yeux en gardent une certaine fraîcheur
j'ai eu faim
la vie commence comme ça
comme s'ouvrent les fleurs
sauf qu'il n'y a pas de saison pour les hommes
tu sais petit
juste le souffle qui fait battre le cœur
des femmes qui attendent trop des fleurs.
que leur cueillent les hommes
avec leurs pleurs.

 
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
206 poèmes Liste
11299 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
21 septembre
  Publié: 5 sept 2018 à 08:02 Citer     Aller en bas de page

Quelle belle imagination !

  ISABELLE
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
400 poèmes Liste
1054 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
3 septembre
  Publié: 6 sept 2018 à 03:30 Citer     Aller en bas de page

Citation de Maschoune
Quelle belle imagination !



J'imagine !

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 181
Réponses: 2
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0201] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.