Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 46
Invisible : 1
Total : 51
· Yvan Bert · Gem · Lunabelle · ori
13045 membres inscrits

Montréal: 26 sept 10:51:10
Paris: 26 sept 16:51:10
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Hier et aujourd'hui Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Jean-Louis


J'ai défait la solitude. Il n'y a pas de chevet où je ne puisse m'asseoir. Andrée Chedid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
136 poèmes Liste
3391 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
12 septembre
  Publié: 8 sept à 10:52
Modifié:  12 sept à 06:01 par Emme
Citer     Aller en bas de page

Hier et aujourd'hui

Dehors
Le soir s'étire dans une lente lumière
Le regard baisse, les mots avec
Les déplacer un peu
Puis ne plus rien toucher, trouver un accord
Le retenir durablement
Avant la nuit, par fidélité

Dans tes longs yeux tendres
Des rideaux bleus
Se referment

Sur la toile rugueuse
Du jour

Et au bout, c'est toujours un jardin
Un peu loin
Où l'on resterait
Assurément heureux
Mais sans trop le savoir

Avec ce désir farouche
À ne pas perdre tout courage
Nous qui avons tant à franchir.

À l'intérieur
La lumière s'est retirée
Un plaisir sans ombre,
Quelque chose qui fait apparaître ton cœur
Tu me prends dans tes bras.




  Poésie, la vie entière (ex ULM47)
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
222 poèmes Liste
14209 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
25 septembre
  Publié: 8 sept à 11:17 Citer     Aller en bas de page

très plaisante lecture

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
401 poèmes Liste
20883 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
25 septembre
  Publié: 8 sept à 11:46 Citer     Aller en bas de page

Un tendre poème empreint de délicieuses images, hier et aujourd' hui et certainement demain.
Bises amicales ODE 31 - 17
C'est très beau JEAN - LOUIS

  OM
RiagalenArtem


"Vivre éternellement serait aussi difficile-me semble-t-il-que dormir toute la vie" эт&#
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
128 poèmes Liste
3037 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
10 septembre
  Publié: 8 sept à 11:57
Modifié:  9 sept à 18:23 par RiagalenArtem
Citer     Aller en bas de page

Salut, Jean-Louis,
Et moi je trouve que c'est magnifique de tendresse et surtout de cet impalpable qui est une magie que certain(e)s éprouvent durant ce "moment" qu'on ne peut nommer. Il ne reviendra pas perhaps, ms ça n'est pas grave puique qu'ici, tu en restitues la grâce qui, elle, est immortelle et ne se corrompt pas (d'où le titre, I guess..).
Une ambiance, comme un tableau...comme un parfum délicat...

Avecmon amitié...(j'ai vrmt été heureux de te relire....)
Riaga...
Paka...

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Cedoit être un four invisible." Gustave Flaubert
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
186 poèmes Liste
9809 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
26 septembre
  Publié: 9 sept à 02:59 Citer     Aller en bas de page

C'est juste délicat et magnifique Jean- Louis ... ce moment où "tu me prends dans tes bras" est à la fois empli d'amour et de toute la nostalgie de ce qui a été ...
Et puis il y a tes mots Jean-Louis, toi qui comme personne sais restituer une ambiance...

Bref ... j'aime beaucoup !

Amicales pensées vers toi

  ISABELLE
Xenia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
100 poèmes Liste
1631 commentaires
Membre depuis
13 mai 2013
Dernière connexion
20 septembre
  Publié: 11 sept à 04:39 Citer     Aller en bas de page

Le jour s'en va mais rien ne s'assoupit, le temps s'ouvre sur l'espace amour, tendresse
j'aime beaucoup

  Critiques acceptées
Flora Lynn


Aspirer à la clarté du jour à naître, Tendre vers la beauté absolue en l'être
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
38 poèmes Liste
526 commentaires
Membre depuis
10 février 2017
Dernière connexion
22 septembre
  Publié: 11 sept à 17:27 Citer     Aller en bas de page

Merci Jean-Louis d"être de retour avec ce beau poème que j'apprécie pour ses images délicates et originales.Les tons en clair- obscur qui le baignent, les paroles chuchotés qui sont en accord,le regard entrevu à travers les paupières mi-closes pareilles à des rideaux qui se ferment, ce qui lui donne de mystérieux attraits, le jardin merveilleux où le bonheur nous précède sans que nous le sachions,le coeur soudain apparent, tout cela contribue à donner à ce poème une atmosphère tout en douceur qui lui confère tout son charme.
Amitiés sincères.

  Flora Lynn
Jean-Louis


J'ai défait la solitude. Il n'y a pas de chevet où je ne puisse m'asseoir. Andrée Chedid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
136 poèmes Liste
3391 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
12 septembre
  Publié: 12 sept à 15:54 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir,
Mido, Ode, Riaga, Isabelle, Xenia, Flora Lynn,

Je vous remercie, toutes et tous, pour vos commentaires élogieux, que vous n'hésitez pas à développer d'une façon si sincère et personnelle.
Un petit retour temporaire avec mes thèmes habituels…
Amitiés
jlouis

  Poésie, la vie entière (ex ULM47)
Jacques-Marie JAHEL
Impossible d'afficher l'image
Il faut savoir se prêter au rêve lorsque le rêve se prête à vous. Albert Camus
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
113 poèmes Liste
833 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2016
Dernière connexion
23 septembre
  Publié: 22 sept à 05:00 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Jean-Louis,

Ton poème pourrait être, si nous le dessinions, une estampe japonaise d'une belle simplicité telle une profonde et silencieuse respiration avec pour point final l'exhalaison d'un double soupir de bonheur libéré.

Avec mon amitié.
JMJ

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 178
Réponses: 8
Réponses uniques: 8
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0263] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.