Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 25
Invisible : 0
Total : 26
· josette
13060 membres inscrits

Montréal: 20 jan 00:17:48
Paris: 20 jan 06:17:48
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Hier et aujourd'hui Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Jean-Louis


J'ai défait la solitude. Il n'y a pas de chevet où je ne puisse m'asseoir. Andrée Chedid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
140 poèmes Liste
3577 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
19 janvier
  Publié: 8 sept 2018 à 10:52
Modifié:  12 sept 2018 à 06:01 par Emme
Citer     Aller en bas de page

Hier et aujourd'hui

Dehors
Le soir s'étire dans une lente lumière
Le regard baisse, les mots avec
Les déplacer un peu
Puis ne plus rien toucher, trouver un accord
Le retenir durablement
Avant la nuit, par fidélité

Dans tes longs yeux tendres
Des rideaux bleus
Se referment

Sur la toile rugueuse
Du jour

Et au bout, c'est toujours un jardin
Un peu loin
Où l'on resterait
Assurément heureux
Mais sans trop le savoir

Avec ce désir farouche
À ne pas perdre tout courage
Nous qui avons tant à franchir.

À l'intérieur
La lumière s'est retirée
Un plaisir sans ombre,
Quelque chose qui fait apparaître ton cœur
Tu me prends dans tes bras.




  Poésie, la vie entière (ex ULM47)
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
226 poèmes Liste
14746 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
19 janvier
  Publié: 8 sept 2018 à 11:17 Citer     Aller en bas de page

très plaisante lecture

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
417 poèmes Liste
21301 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
18 janvier
  Publié: 8 sept 2018 à 11:46 Citer     Aller en bas de page

Un tendre poème empreint de délicieuses images, hier et aujourd' hui et certainement demain.
Bises amicales ODE 31 - 17
C'est très beau JEAN - LOUIS

  OM
RiagalenArtem


"Vivre éternellement serait aussi difficile-me semble-t-il-que dormir toute la vie" эт&#
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
134 poèmes Liste
3147 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
13 janvier
  Publié: 8 sept 2018 à 11:57
Modifié:  9 sept 2018 à 18:23 par RiagalenArtem
Citer     Aller en bas de page

Salut, Jean-Louis,
Et moi je trouve que c'est magnifique de tendresse et surtout de cet impalpable qui est une magie que certain(e)s éprouvent durant ce "moment" qu'on ne peut nommer. Il ne reviendra pas perhaps, ms ça n'est pas grave puique qu'ici, tu en restitues la grâce qui, elle, est immortelle et ne se corrompt pas (d'où le titre, I guess..).
Une ambiance, comme un tableau...comme un parfum délicat...

Avecmon amitié...(j'ai vrmt été heureux de te relire....)
Riaga...
Paka...

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Cedoit être un four invisible." Gustave Flaubert
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
193 poèmes Liste
10481 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
19 janvier
  Publié: 9 sept 2018 à 02:59 Citer     Aller en bas de page

C'est juste délicat et magnifique Jean- Louis ... ce moment où "tu me prends dans tes bras" est à la fois empli d'amour et de toute la nostalgie de ce qui a été ...
Et puis il y a tes mots Jean-Louis, toi qui comme personne sais restituer une ambiance...

Bref ... j'aime beaucoup !

Amicales pensées vers toi

  ISABELLE
Xenia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
102 poèmes Liste
1653 commentaires
Membre depuis
13 mai 2013
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 11 sept 2018 à 04:39 Citer     Aller en bas de page

Le jour s'en va mais rien ne s'assoupit, le temps s'ouvre sur l'espace amour, tendresse
j'aime beaucoup

  Critiques acceptées
Flora Lynn


Aspirer à la clarté du jour à naître, Tendre vers la beauté absolue en l'être
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
43 poèmes Liste
640 commentaires
Membre depuis
10 février 2017
Dernière connexion
18 janvier
  Publié: 11 sept 2018 à 17:27 Citer     Aller en bas de page

Merci Jean-Louis d"être de retour avec ce beau poème que j'apprécie pour ses images délicates et originales.Les tons en clair- obscur qui le baignent, les paroles chuchotés qui sont en accord,le regard entrevu à travers les paupières mi-closes pareilles à des rideaux qui se ferment, ce qui lui donne de mystérieux attraits, le jardin merveilleux où le bonheur nous précède sans que nous le sachions,le coeur soudain apparent, tout cela contribue à donner à ce poème une atmosphère tout en douceur qui lui confère tout son charme.
Amitiés sincères.

  Flora Lynn
Jean-Louis


J'ai défait la solitude. Il n'y a pas de chevet où je ne puisse m'asseoir. Andrée Chedid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
140 poèmes Liste
3577 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
19 janvier
  Publié: 12 sept 2018 à 15:54 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir,
Mido, Ode, Riaga, Isabelle, Xenia, Flora Lynn,

Je vous remercie, toutes et tous, pour vos commentaires élogieux, que vous n'hésitez pas à développer d'une façon si sincère et personnelle.
Un petit retour temporaire avec mes thèmes habituels…
Amitiés
jlouis

  Poésie, la vie entière (ex ULM47)
Jacques-Marie JAHEL
Impossible d'afficher l'image
Il faut savoir se prêter au rêve lorsque le rêve se prête à vous. Albert Camus
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
113 poèmes Liste
857 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2016
Dernière connexion
8 janvier
  Publié: 22 sept 2018 à 05:00 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Jean-Louis,

Ton poème pourrait être, si nous le dessinions, une estampe japonaise d'une belle simplicité telle une profonde et silencieuse respiration avec pour point final l'exhalaison d'un double soupir de bonheur libéré.

Avec mon amitié.
JMJ

 
Jean-Louis


J'ai défait la solitude. Il n'y a pas de chevet où je ne puisse m'asseoir. Andrée Chedid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
140 poèmes Liste
3577 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
19 janvier
  Publié: 29 sept 2018 à 16:25 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Jacques-Marie,
Je suis désolé d'être en retard dans ma réponse à ton aimable adresse. Tu sais souvent trouver les mots pour faire plaisir. J'ai peu de temps actuellement (exposition oblige) mais pense être pleinement de retour vers la mi-novembre.
Amitiés
jlouis

  Poésie, la vie entière (ex ULM47)
Emile-André

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
203 poèmes Liste
146 commentaires
Membre depuis
9 mai 2013
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 11 nov 2018 à 17:01 Citer     Aller en bas de page

Des mots d'une simplicité impeccable... c'est troublant et touchant.

 
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser ! (photo d'un poème d'Apollinaire, Tout terriblement)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
181 poèmes Liste
2937 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
19 janvier
  Publié: 12 nov 2018 à 11:05 Citer     Aller en bas de page

Pudeur et délicatesse font de ces quelques vers un joyau que je m'empresse de serrer dans mes favoris.

Merci Jean-Louis

Bizzz, JB

  La vie commence à chaque instant.
Jean-Louis


J'ai défait la solitude. Il n'y a pas de chevet où je ne puisse m'asseoir. Andrée Chedid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
140 poèmes Liste
3577 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
19 janvier
  Publié: 12 nov 2018 à 16:20 Citer     Aller en bas de page

Citation de Emile André

Des mots d'une simplicité impeccable... c'est troublant et touchant.



Merci pour votre dédicace elle aussi , simple et touchante.

JLOUIS


Citation de In Poésie
Pudeur et délicatesse font de ces quelques vers un joyau que je m'empresse de serrer dans mes favoris.
Merci Jean-Louis
Bizzz, JB



Quelle belle surprise de se rencontrer à nouveau, peut-être pour de futurs et fructueux échanges si tout ce qui tourbillonne autour de nous
nous en laisse le loisir. Assurément heureux de ton attention.

Amitiés
jlouis

Citation de Paul Ferguson
La difficulté de l'épure c'est le prosaïque. Cet écueil est joliment contourné par la poésie de rencontre de quelques mots surgissant discrètement pour enchanter le vers.




Bonsoir Paul Ferguson,
Epure, un mot qui m'agrée; en quelques mots vous aussi dites beaucoup.Bientôt de nouveau disponible je ne manquerai pas de passer chez vous.

JLOUIS


  Poésie, la vie entière (ex ULM47)
NicoNavel


La poésie est cette musique que tout homme porte en soi
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
55 poèmes Liste
1022 commentaires
Membre depuis
11 mai 2017
Dernière connexion
19 janvier
  Publié: 14 nov 2018 à 16:57 Citer     Aller en bas de page

Une grande sincérité dans ces mots, qui propulsent des images saisissantes...

Merci ami poète

Nico

 
Jean-Louis


J'ai défait la solitude. Il n'y a pas de chevet où je ne puisse m'asseoir. Andrée Chedid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
140 poèmes Liste
3577 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
19 janvier
  Publié: 18 nov 2018 à 15:51 Citer     Aller en bas de page

Citation de NICO NAVEL
Une grande sincérité dans ces mots, qui propulsent des images saisissantes...
Merci ami poète
Nico



Bonsoir Nico,
Merci pour ces mots généreux.
Amicalement
jlouis

  Poésie, la vie entière (ex ULM47)
ticia


petit ange qui me guide, ne m abandonne pas
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
1506 commentaires
Membre depuis
11 octobre 2011
Dernière connexion
18 janvier
  Publié: 9 jan à 16:29 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Jean louis,
Et bien j' ai beaucoup à rattraper depuis ma longue absence..
Toujours aussi beaux tes poèmes..
Merci mon ami

  aime la vie même si elle te deçoit
Jean-Louis


J'ai défait la solitude. Il n'y a pas de chevet où je ne puisse m'asseoir. Andrée Chedid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
140 poèmes Liste
3577 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
19 janvier
  Publié: 11 jan à 02:59 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Ticia,

Partout, ici, tu retrouveras de beaux poèmes... Merci pour ton mot charmant.

Amitiés
jlouis

  Poésie, la vie entière (ex ULM47)
actuaire
Impossible d'afficher l'image
Dessine tes douleurs dans le sable et grave tes joies dans le rocher... Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
37 poèmes Liste
3224 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2013
Dernière connexion
19 janvier
  Publié: 12 jan à 05:36
Modifié:  13 jan à 12:38 par actuaire
Citer     Aller en bas de page

Bon Jour Jean Louis,


Je continue de rattraper le temps perdu à la suite d'une longue absence...




Dans tes longs yeux tendres
Des rideaux bleus
Se referment

Sur la toile rugueuse
Du jour

Et au bout, c'est toujours un jardin
Un peu loin
Où l'on resterait
Assurément heureux
Mais sans trop le savoir



Avec ce désir farouche
À ne pas perdre tout courage
Nous qui avons tant à franchir.

À l'intérieur
La lumière s'est retirée
Un plaisir sans ombre,
Quelque chose qui fait apparaître ton cœur
Tu me prends dans tes bras.






Votre plume intimiste nous emmène subtilement et sans allusions trop directes dans les méandres des pertes de mémoire et ces instants terrifiant "d'absences de présence" ...

Ces temps de l'oubli de tous ces hier... avec des lendemains enfermés dans l'ombre obscurci de la de la relation chancelante.
Une ambiance teintée d'empathie envers cette personne ... jaillit de ce superbe poème.

Merci Poète pour votre mise en partage de ce très beau poème même si je n'ai pas tout saisi

Avec mes amitiés poétiques,
actuaire







  « La véritable amitié commence quand les silences ne pèsent plus. » Romain Werlen.
Jean-Louis


J'ai défait la solitude. Il n'y a pas de chevet où je ne puisse m'asseoir. Andrée Chedid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
140 poèmes Liste
3577 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
19 janvier
  Publié: 12 jan à 16:59 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir,
Merci beaucoup de parcourir, tel un pèlerin, le chemin momentanément abandonné des poésies.
C'est un poème qui concerne le couple, thème qui m'est cher; il n'y a pas de souffrance dans le soir qui tombe ou chacun va se retrouver face à face. Cependant, on resterait volontiers dehors sans plus parler sauf à contempler son jardin et à accepter la redoutable perspective d'un jour nouveau mais il faut un geste d'amour pour terminer la journée...

Bien à vous
jlouis

  Poésie, la vie entière (ex ULM47)
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 406
Réponses: 18
Réponses uniques: 13
Listes: 3 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,1102] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.