Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 36
Invisible : 0
Total : 40
· mido ben · Galatea belga · Lunabelle · Authilie
13045 membres inscrits

Montréal: 26 sept 11:09:33
Paris: 26 sept 17:09:33
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Pour Ma Douce Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Ali
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
21 poèmes Liste
606 commentaires
Membre depuis
13 septembre 2017
Dernière connexion
17 septembre
  Publié: 12 sept à 19:02
Modifié:  13 sept à 01:14 par Maschoune
Citer     Aller en bas de page

Pour Ma Douce,

A qui de moi ne sais donner
Que ces fragiles pensées,
Ce magma de mots,
Parfois niais, parfois sots

Mais comment retenir ces mots,
Ces soupirs, ces cris hauts,
Je galope, je suis fou,
Je suis heureux, je suis doux !

Rêver de bonheur n'est pas insensé
Aimer est un don par le Ciel donné
Et te sentir à mes côtés
Et te sentir vivre, respirer,
Crier "Gloire à Dieu, vive l'Humanité !"

Aimer,
Voilà qui change le Monde !!!
Que serions-nous sans ce pincement au cœur
Sans ce fruit au ventre ???

Aimer,
C'est le balancement du cœur,
C'est le renversement des sens,
Cœur et corps étreints,
Enfin vrais parce qu'enfin denses

Alors à aimer mon cœur tempête,
N'est plus maître de lui,
Il exagère et croit à tout ;
Au beau, à l'utile, à l'agréable,
Au fruit, à l'ivresse et même à l'ivraie !

Et puis je sais,
Je sais maintenant que je ne mourrai jamais
Jamais ! Puisque j'aime, je sais Aimer !

Aimer,
Il est là qui souffle,
Respiration chaude,
Respiration douce,

Mon cœur est déchiré
Et heureux de l'être,
Quand je pense à toi ma Bien-aimée !

Ma Bien-aimée ?
Je sais bien,
C'est un mot qu'on ne dit pas,
C'est un mot qu'on n'ose plus

Et là-bas sur la grève
Le monde a peur de dire Aimer...

Mais à retenir ses mots
L'ouverture sur l'Infini,
Se transforme en peur
Se transforme en haine

Moi,
J'aime Aimer,
Me délecter du verbe
N'avoir que toi pour pensée,

Aimer, aimer, aimer, aimer, aimer, aimer, aimer, aimer, aimer, aimer, aimer !

Le mot est doux,
Le mot est verbe,
Le mot est lumière,
Le mot est éclat,
Et si le mot suit le verbe,
Le verbe devient beau,

Au Mot mon cœur palpite,
Au Verbe mon cœur s'envole !!! *


* Mais gare à l'atterrissage Ali… à Carignan comme à Madison il y aura un bracelet, un collier, des cendres et un cimetière mais pas d'aéroport…

 
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
186 poèmes Liste
9809 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
26 septembre
  Publié: 13 sept à 01:16 Citer     Aller en bas de page

Faisons fi de l'atterrissage ALI (très cher) : aimer et se sentir aimé, c'est ça être vivant ! ... c'est ça qui compte !

Toujours un plaisir de te lire

  ISABELLE
glycine

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
20 poèmes Liste
137 commentaires
Membre depuis
8 août
Dernière connexion
26 septembre
  Publié: 13 sept à 03:36 Citer     Aller en bas de page

Un poème passionné sur le sentiment amoureux...
J'aime beaucoup ces deux vers :
"Je galope, je suis fou,
Je suis heureux, je suis doux !"
car être amoureux, c'est être tendre et avoir aussi un grain de folie
L'important, c'est la complicité !
Belle journée
et Merci encore

 
Ali
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
21 poèmes Liste
606 commentaires
Membre depuis
13 septembre 2017
Dernière connexion
17 septembre
  Publié: 13 sept à 05:56
Modifié:  13 sept à 05:56 par Ali
Citer     Aller en bas de page

Citation de glycine
Un poème passionné sur le sentiment amoureux...
J'aime beaucoup ces deux vers :
"Je galope, je suis fou,
Je suis heureux, je suis doux !"
car être amoureux, c'est être tendre et avoir aussi un grain de folie
L'important, c'est la complicité !
Belle journée
et Merci encore



Bonjour Glycine et d'abord MERCI d'être passée !

Je vois que même en commentaire tu es douce, c'est une rare et belle qualité.

Oui, aimer c'est aussi être un peu fou ; mais vois-tu moi, sans même être amoureux je le suis toute la journée. Ha ! Pardon, tiens je dois partir, c'est l'heure de mon calmant en piqûre...

Encore merci Glycine de ton avis apprécié !

 
MUSCADE


Je ne peux m'empêcher ces quelques rimes en vrac, c'est mon petit péché... y a que rime qui m'aille
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
152 poèmes Liste
1593 commentaires
Membre depuis
18 septembre 2015
Dernière connexion
25 septembre
  Publié: 13 sept à 08:59 Citer     Aller en bas de page

Coucou Ali

Quelle explosion de mots
Quelle explosion d'amour
Quelle belle intensité

Ne plus rien retenir ,
Pour ne plus contenir.

C'est "fort de fruit"
Puisqu'au creux de ton ventre
Il frissonne et te remplit
d'amour...une chance !

Quel amoureux tu es...
Quel poète tu fais.
Sous ton "charme" je suis
Merci de cet "explosif" XXL

J'adore ce qui suit :

Aimer,
C'est le balancement du cœur,
C'est le renversement des sens,
Cœur et corps étreints,
Enfin vrais parce qu'enfin denses

Bisous - MUSCADE.


  MUSCADE
mido ben

Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
222 poèmes Liste
14209 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
25 septembre
  Publié: 13 sept à 11:14 Citer     Aller en bas de page

se mot qui est l'origine
de tout
très plaisante lecture
amicalement

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Myo


Le bonheur se trouve comme un myosotis, tout petit, tout gentil dans un coin de la vie...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
176 poèmes Liste
3577 commentaires
Membre depuis
14 juin 2004
Dernière connexion
23 septembre
  Publié: 13 sept à 14:11 Citer     Aller en bas de page

Merci Ali pour ce magnifique cri du cœur...

Deux solutions me semblent s'offrir à toi :

1. Rester sagement sur le plancher des vaches et attendre un peu que l'indiscipliné se lasse et
retrouve sagement sa place entre tes 2 ( enfin j'imagine) poumons.

2. Suivre l'exemple du Martinet à ventre blanc capable de rester 6 mois dans les airs sans jamais se poser
... et savourer pleinement la liberté de ce vol et la beauté du paysage. En principe, c'est ainsi la plupart du temps,
la fatigue devrait un jour se faire sentir et l’atterrissage se faire tout naturellement ...sans trop de regret.


Plus sérieusement ... un texte des plus touchant ... qui rejoint mes favoris.



Myo

 
Ali
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
21 poèmes Liste
606 commentaires
Membre depuis
13 septembre 2017
Dernière connexion
17 septembre
  Publié: 13 sept à 17:42
Modifié:  13 sept à 21:12 par Ali
Citer     Aller en bas de page

Citation de MUSCADE
Coucou Ali

Quelle explosion de mots
Quelle explosion d'amour
Quelle belle intensité

Ne plus rien retenir ,
Pour ne plus contenir.

C'est "fort de fruit"
Puisqu'au creux de ton ventre
Il frissonne et te remplit
d'amour...une chance !

Quel amoureux tu es...
Quel poète tu fais.
Sous ton "charme" je suis
Merci de cet "explosif" XXL

J'adore ce qui suit :

Aimer,
C'est le balancement du cœur,
C'est le renversement des sens,
Cœur et corps étreints,
Enfin vrais parce qu'enfin denses

Bisous - MUSCADE.




Bonsoir Muscadine,

Je suis tellement touché par tes mots et tes compliments que, tiens, j'en bredouille !!!

Tu vois, je ne sais même plus quoi dire alors que… tu me connais !

Et je ne sais pourquoi du coup je tourne la tête et vois ton image-avatar, vois tes épaules et j'imagine (pardon, ne songe à aucune salace allusion) ton odeur, pas une odeur de parfum, mais l'odeur d'une peau chaude qui sortirait du bain.

Tu vois, bien des années après, je me souviens toujours et j'ai en nez, en bouche l'odeur des femmes que j'ai aimées, de ma mère à Ma Douce.

Aussi MERCI MERCI MERCI Muscadine d'être passée comme tu es : sans artifice et de ton seul coeur parfumée…


 
Ali
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
21 poèmes Liste
606 commentaires
Membre depuis
13 septembre 2017
Dernière connexion
17 septembre
  Publié: 13 sept à 17:48 Citer     Aller en bas de page

Citation de mido ben
se mot qui est l'origine
de tout
très plaisante lecture
amicalement



Bonsoir Cher Mido,

Oui Mido, tu as mille fois raison, à l'origine de tout. Et c'est tellement évident qu'on n'y songe même plus, même pas...

MERCI Ami Mido et pour ton message et pour tes futurs et sublimes mots !

 
Ali
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
21 poèmes Liste
606 commentaires
Membre depuis
13 septembre 2017
Dernière connexion
17 septembre
  Publié: 13 sept à 18:00
Modifié:  13 sept à 19:46 par Ali
Citer     Aller en bas de page

Citation de Maschoune
Faisons fi de l'atterrissage ALI (très cher) : aimer et se sentir aimé, c'est ça être vivant ! ... c'est ça qui compte !

Toujours un plaisir de te lire



Bonsoir Très Très* Chère Isabelle,

Je t'ai répondu longuement ce matin mais après publication et relecture, si mes mots de sens ne manquaient pas, ma distance à leur égard n'existait pas, bref : Je divaguais et c'était sans intérêt pour toi.

Je ferai donc court : J'ai bien de l'estime pour toi et te remercie beaucoup d'être toujours là pour tous les copains et copines, poètes ou pas.


* j'enlève les parenthèses puisque maintenant tu sais que tu es ... très très ... affectionnée

 
Ali
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
21 poèmes Liste
606 commentaires
Membre depuis
13 septembre 2017
Dernière connexion
17 septembre
  Publié: 13 sept à 19:27
Modifié:  16 sept à 10:38 par Ali
Citer     Aller en bas de page

Citation de Myo
Merci Ali pour ce magnifique cri du cœur...

Deux solutions me semblent s'offrir à toi :

1. Rester sagement sur le plancher des vaches et attendre un peu que l'indiscipliné se lasse et
retrouve sagement sa place entre tes 2 ( enfin j'imagine) poumons.

2. Suivre l'exemple du Martinet à ventre blanc capable de rester 6 mois dans les airs sans jamais se poser
... et savourer pleinement la liberté de ce vol et la beauté du paysage. En principe, c'est ainsi la plupart du temps,
la fatigue devrait un jour se faire sentir et l’atterrissage se faire tout naturellement ...sans trop de regret.


Plus sérieusement ... un texte des plus touchant ... qui rejoint mes favoris.



Myo



Bonsoir Myo,

Et MERCI BEAUCOUP pour ton passage et pour ma nomination à l'ordre de tes favoris !

Et naturellement MERCI BEAUCOUP pour ces sages conseils qui n'ont que des qualités, mais c'est là que je reconnais la soignante, sont des compresses ou plutôt des compromissions, je veux dire de subies solutions ;

Si à Dieu je veux bien être soumis, à mon coeur je dis ceci :

Aime, sois ce que tu es, aime aussi fort que tu peux, sois toi. Aime, souffre, c'est la loi. Mais jamais ne sois l'ombre d'une ombre, je veux dire adorateur d'une illusion. Aimer se vit à deux sinon c'est de l'onanisme, de la masturbation. Et quelles que soient les raisons pour lesquelles on ne t'aime pas ou qu'on ne peut pas t'aimer, ces motifs sont respectables, légitimes, honorables, à l'autre tu les dois.

Alors tu as aimé, ne regrette rien, hé quoi, de l'Autre tu repars enrichi, alors "te lasser" c'est l'insulter, te renier toi-même, aimer un objet. Alors arrache-toi le coeur, soumets-le, sois maître, après Dieu, de ta vie.

Solutions, en résumé :

1. Se lasser... c'est subir, je refuse ça !
2. Savourer, se fatiguer, sans trop de regrets... c'est se leurrer. 6 mois en l'air ? pauvre oiseau, pauvre durée, quand j'aime moi je vise l'éternité, ne pas l'atteindre peut-être, mais la viser !

Fort justement Mido propose "Aimer, le mot qui est à l'origine de tout..."

Imagine-t-on un des trois prophètes ou même un des apôtres aimer, au fond, chichement, vivre savoureusement... même Judas a pris ses responsabilités, il a trahi ou n'aimait plus ou pas, il est resté néanmoins maître de sa vie...

3. S'arracher le coeur, voilà le projet, et là, implacable pour moi-même je serai, ça je sais faire, j'ai déjà fait...

En attendant, pardon Myyyyyyyyyoooooooo pour ces digressions !

Encore et toujours et à jamais MERCI pour tes mots merveilleux !!!



 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 243
Réponses: 10
Réponses uniques: 6
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0504] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.