Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 35
Invisible : 0
Total : 38
· dreampop · Williams Student · arthurluberlu
13060 membres inscrits

Montréal: 14 déc 10:01:22
Paris: 14 déc 16:01:22
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Une Diète Émotive Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
La Brune Colombe


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
239 poèmes Liste
3577 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
14 décembre
  Publié: 18 sept à 20:10
Modifié:  19 sept à 06:22 par La Brune Colombe
Citer     Aller en bas de page




Une Diète Émotive


Je te cherche encore dans le fond de
ma couche,
J’écoute ton silence et j’entends
une mouche,
J’aime à t’imaginer bien caché sous
la douche,
Je repense, retrace nos corps qui
se touchent.

J’y voyais un peu trop, peut-être
bien assez,
J’avais le cœur battant, le tympan
oppressé,
La figure impassible mon corps
exprimé,
L’envie irrépressible de pouvoir
t’aimer.

Je suis restée bloquée depuis là sur
tes mots,
Qui d’un élan sincère n’ont pas fait
écho,
Me reviennent tes dires aussi
mes sanglots,
Que j’ai laissé descendre en rappel
aussitôt.

J’aurais voulu pouvoir déchirer
ce désir,
Éteindre la bougie rien qu’avec
un soupir,
Mais j’y voyais tantôt un instant
à saisir,
Et mes grand yeux eurent fini de
me trahir.

Aujourd’hui, malgré moi, je reste assez
pensive,
La tête remplie d’hésitations
décisives,
Qui te concernent pour trouver
l’alternative,
Je reste malgré tout des plus
dubitatives.

Comment absoudre des sentiments
aussi forts ?
Si je reste de marbre tu as pris
le for,
Si tu savais le fruit précieux de
mes efforts,
Puis tu reviens vers moi, ceci sans doute
à tort.

Alors moi je m’efface pour nourrir
la thèse
Que le silence éteint les ressentis
qui pèsent,
Agrémenté d’erreurs mais aussi
de malaise,
D’une diète émotive - qu’à jamais
ils se taisent.

 
M@rselO


“ Les lèvres de la sagesse sont closes, excepté aux oreilles de la raison „ — H. Trismégiste
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
11 poèmes Liste
1059 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2017
Dernière connexion
14 décembre
  Publié: 19 sept à 03:58 Citer     Aller en bas de page

Bonjour,
j'ignore si tu as fait du théâtre, mais je trouve une dimension racinienne à ce Poème quasi-tragique....

que de mots oppressés je me nourrisse
à ton verbe haut pressé de partir
puisqu' Hermi_one sur la vague glisse
di_ète étique à son jeûne désir...

Andromaque -Jean Racine

HERMIONE.

Je fais ce que tu veux. Je consens qu’il me voie :
Je lui veux bien encore accorder cette joie.
Pylade va bientôt conduire ici ses pas ;
Mais si je m’en croyois, je ne le verrois pas.

  M@rs
ODIN
Impossible d'afficher l'image
J'ai une langue, qu'elle soit utile et subtile!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
665 poèmes Liste
3905 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2012
Dernière connexion
13 décembre
  Publié: 19 sept à 06:50 Citer     Aller en bas de page

Joli titre pour ces mots

 
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
191 poèmes Liste
10336 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
14 décembre
  Publié: 19 sept à 07:17 Citer     Aller en bas de page

Je trouve que tu as réussi là un bel exercice, tant sur la forme que sur le fond

Bravo et merci à toi

  ISABELLE
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
225 poèmes Liste
14561 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
13 décembre
  Publié: 19 sept à 11:12 Citer     Aller en bas de page

j'aime beaucoup

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
ori
Impossible d'afficher l'image
Mourir? C'est bien la dernière chose que je compte faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
208 commentaires
Membre depuis
24 août
Dernière connexion
14 décembre
  Publié: 22 sept à 03:51 Citer     Aller en bas de page

[Alors moi je m’efface pour nourrir
la thèse
Que le silence éteint les ressentis
qui pèsent,
Agrémenté d’erreurs mais aussi
de malaise,
D’une diète émotive - qu’à jamais
ils se taisent.[/center][/citation]

Bonjour Brune Colombe, j'adore ce poème et aurai aimé en être le destinataire et recevoir ceci en plein cœur. J'ai juste besoin d'une explication de texte . Je ne comprends pas le sens du dernier vers pourquoi; "Qu'à jamais ils se taisent". Désolé sui peut-être bête mais quelque chose m'échappe, Eclairez moi, s'il vous plait.
Philippe

  Ori
ori
Impossible d'afficher l'image
Mourir? C'est bien la dernière chose que je compte faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
208 commentaires
Membre depuis
24 août
Dernière connexion
14 décembre
  Publié: 22 sept à 03:51 Citer     Aller en bas de page

[Alors moi je m’efface pour nourrir
la thèse
Que le silence éteint les ressentis
qui pèsent,
Agrémenté d’erreurs mais aussi
de malaise,
D’une diète émotive - qu’à jamais
ils se taisent.[/center][/citation]

Bonjour Brune Colombe, j'adore ce poème et aurai aimé en être le destinataire et recevoir ceci en plein cœur. J'ai juste besoin d'une explication de texte . Je ne comprends pas le sens du dernier vers pourquoi; "Qu'à jamais ils se taisent". Désolé sui peut-être bête mais quelque chose m'échappe, Eclairez moi, s'il vous plait.
Philippe

  Ori
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
266 poèmes Liste
4558 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
13 décembre
  Publié: 30 sept à 12:14 Citer     Aller en bas de page

joli poème, par sa forme et son fond, j'ai apprécié ma lecture - bravo -

Amitiés

Yvon

  YD
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
2568 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
13 décembre
  Publié: 1er oct à 12:04 Citer     Aller en bas de page

J'adore quand tu exprimes tes sentiments ou ceux que tu as par rapport aux autres.
Ton écriture devient alors intense.
et c'est un plaisir de te lire..
Bonne journée
Christophe

 
La Brune Colombe


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
239 poèmes Liste
3577 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
14 décembre
  Publié: 1er oct à 17:05
Modifié:  1er oct à 17:05 par La Brune Colombe
Citer     Aller en bas de page

Citation de M@rselO
Bonjour,
j'ignore si tu as fait du théâtre, mais je trouve une dimension racinienne à ce Poème quasi-tragique....

que de mots oppressés je me nourrisse
à ton verbe haut pressé de partir
puisqu' Hermi_one sur la vague glisse
di_ète étique à son jeûne désir...

Andromaque -Jean Racine

HERMIONE.

Je fais ce que tu veux. Je consens qu’il me voie :
Je lui veux bien encore accorder cette joie.
Pylade va bientôt conduire ici ses pas ;
Mais si je m’en croyois, je ne le verrois pas.



Oui j’ai fait du théâtre mais c’est une pure coïncidence cette perspective racinienne ! Les grands esprits s’en rencontrent j’ai envie de dire !
Merci de ton intérêt pleinement appréciée

Citation de ODIN
Joli titre pour ces mots



Merci ! J’avoue j’en suis fière

 
La Brune Colombe


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
239 poèmes Liste
3577 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
14 décembre
  Publié: 1er oct à 17:22 Citer     Aller en bas de page

Citation de Maschoune
Je trouve que tu as réussi là un bel exercice, tant sur la forme que sur le fond

Bravo et merci à toi



Merci beaucoup


Citation de Mido Ben
j'aime beaucoup



Merci Mido.

 
La Brune Colombe


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
239 poèmes Liste
3577 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
14 décembre
  Publié: 2 oct à 05:19
Modifié:  2 oct à 06:06 par La Brune Colombe
Citer     Aller en bas de page

Citation de ori
[Alors moi je m’efface pour nourrir
la thèse
Que le silence éteint les ressentis
qui pèsent,
Agrémenté d’erreurs mais aussi
de malaise,
D’une diète émotive - qu’à jamais
ils se taisent.[/center]



Bonjour Brune Colombe, j'adore ce poème et aurai aimé en être le destinataire et recevoir ceci en plein cœur. J'ai juste besoin d'une explication de texte . Je ne comprends pas le sens du dernier vers pourquoi; "Qu'à jamais ils se taisent". Désolé sui peut-être bête mais quelque chose m'échappe, Eclairez moi, s'il vous plait.
Philippe[/citation]

Carrément ! Et bien merci
Non tu n’es pas bête, voici une explication :
« Qu’à jamais ils se taisent » sous entendu « les ressentis qui pèsent »
Encore merci pour tes mots pleins d’intérêt

Citation de YD
joli poème, par sa forme et son fond, j'ai apprécié ma lecture - bravo -

Amitiés
Yvon



Merci Yvon, j’apprécie

 
La Brune Colombe


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
239 poèmes Liste
3577 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
14 décembre
  Publié: 2 oct à 06:09 Citer     Aller en bas de page

Citation de Cidnos
J'adore quand tu exprimes tes sentiments ou ceux que tu as par rapport aux autres.
Ton écriture devient alors intense.
et c'est un plaisir de te lire..
Bonne journée
Christophe



Oh merci beaucoup ça c’est un sacré message !
Je me dis que si je ne peux pas le dire de vive voix au moins je peux l’evacuer En écrivant...

 
ori
Impossible d'afficher l'image
Mourir? C'est bien la dernière chose que je compte faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
208 commentaires
Membre depuis
24 août
Dernière connexion
14 décembre
  Publié: 2 oct à 06:58 Citer     Aller en bas de page

Citation de La Brune Colombe

Citation de ori
[Alors moi je m’efface pour nourrir
la thèse
Que le silence éteint les ressentis
qui pèsent,
Agrémenté d’erreurs mais aussi
de malaise,
D’une diète émotive - qu’à jamais
ils se taisent.[/center]



Bonjour Brune Colombe, j'adore ce poème et aurai aimé en être le destinataire et recevoir ceci en plein cœur. J'ai juste besoin d'une explication de texte . Je ne comprends pas le sens du dernier vers pourquoi; "Qu'à jamais ils se taisent". Désolé sui peut-être bête mais quelque chose m'échappe, Eclairez moi, s'il vous plait.
Philippe



Carrément ! Et bien merci
Non tu n’es pas bête, voici une explication :
« Qu’à jamais ils se taisent » sous entendu « les ressentis qui pèsent »
Encore merci pour tes mots pleins d’intérêt

Merci pour l'éclairage

  Ori
La Brune Colombe


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
239 poèmes Liste
3577 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
14 décembre
  Publié: 2 oct à 18:27 Citer     Aller en bas de page

Citation de ori

Citation de La Brune Colombe

Citation de ori
[Alors moi je m’efface pour nourrir
la thèse
Que le silence éteint les ressentis
qui pèsent,
Agrémenté d’erreurs mais aussi
de malaise,
D’une diète émotive - qu’à jamais
ils se taisent.[/center]



Bonjour Brune Colombe, j'adore ce poème et aurai aimé en être le destinataire et recevoir ceci en plein cœur. J'ai juste besoin d'une explication de texte . Je ne comprends pas le sens du dernier vers pourquoi; "Qu'à jamais ils se taisent". Désolé sui peut-être bête mais quelque chose m'échappe, Eclairez moi, s'il vous plait.
Philippe



Carrément ! Et bien merci
Non tu n’es pas bête, voici une explication :
« Qu’à jamais ils se taisent » sous entendu « les ressentis qui pèsent »
Encore merci pour tes mots pleins d’intérêt

Merci pour l'éclairage


Your welcome !

 
Tristamourir


Vivre et laisser vivre
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
241 poèmes Liste
1786 commentaires
Membre depuis
25 mars 2013
Dernière connexion
13 décembre
  Publié: 8 déc à 16:44 Citer     Aller en bas de page

Original et bien mené. J'ai apprécié ma lecture.

André

  Vivre un jour à la fois
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 239
Réponses: 15
Réponses uniques: 9
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0634] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.