Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 554
Invisible : 0
Total : 554
13162 membres inscrits

Montréal: 29 févr 07:57:21
Paris: 29 févr 13:57:21
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Citations personnelles :: Quand l’imparfait se désolidarise du Parfait Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
actuaire
Impossible d'afficher l'image
Dessine tes douleurs dans le sable et grave tes joies dans le rocher... Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
3741 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2013
Dernière connexion
29 mai 2019
  Publié: 3 mai 2019 à 03:44
Modifié:  6 mai 2019 à 11:48 par actuaire
Citer     Aller en bas de page



Quand l’Imparfait se désolidarise du Parfait



Le
Parfait
Immobilise
Et finalement
Restreint l'Espace
Dans une Singularité
D’un presque Rien-du-Tout
Obscurcie par un Mur Quantique.




Le
Temps
De l’Imparfait
Forge notre Volonté
Amplifie nos Aspirations
Incite aux Voyages de l’Inconnu
Ouvre nos Horizons à d’autres Espaces
Parmi une Pléthore de Territoires à l'Infini.



actuaire
05/2019


  « La véritable amitié commence quand les silences ne pèsent plus. » Romain Werlen.
Pieds-enVERS


Qu'importe si l'alexandrin est mal chaussé à partir du moment où il a une semelle musicale
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
49 poèmes Liste
1690 commentaires
Membre depuis
31 janvier 2015
Dernière connexion
26 février
  Publié: 3 mai 2019 à 10:27 Citer     Aller en bas de page

J'aime bcp la forme et le fond de ce parfait /imparfait....
Le parfait n'existe pas, sinon il serait ennuyeux ....et puis il n'a plus d'objectif !
L'imparfait lui ....tend vers la perfection c'est en cela qu'il est intéressant !
Bonne soirée Actuaire et merci

 
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
200 poèmes Liste
5179 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
28 février
  Publié: 3 mai 2019 à 13:03 Citer     Aller en bas de page

J'aurais tendance à dire que l'imparfait est nécessaire au parfait. Et réciproquement. Le monde constitué de seulement l'un ou l'autre serait bien pénible.

Je vois une sorte de leçon de morale dans ce texte.
À la mesure de l'homme, je me plais à me trouver à la fois parfait et imparfait, comme beaucoup d'entre nous je suppose.

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14983 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
14 février
  Publié: 3 mai 2019 à 16:06 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir cher Etienne,

Très belle calligraphie et poésie profonde !



Bonne soirée !
Toutes mes amitiés
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
431 poèmes Liste
13748 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
29 février
  Publié: 5 mai 2019 à 03:37
Modifié:  5 mai 2019 à 05:01 par Adamantine
Citer     Aller en bas de page

La forme de ce poème que je vois de bas en haut me fait penser à une flèche à double pointe qui mettrait en exergue le titre : Quand l’Imparfait se désolidarise du Parfait.
Pour ce qui est du fond qui mène à réfléchir : L'imparfait et le parfait sont complémentaires et ont des point communs : personne ne peut se targuer d'être complètement l'un ou l'autre. Le mélange des deux peut donner quelque chose qui se rapproche de l'équilibre mais comme pour la perfection et l'imperfection l'équilibre n'est pas consensuel...

 
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
292 poèmes Liste
5295 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
28 février
  Publié: 5 mai 2019 à 09:07 Citer     Aller en bas de page

J'ai toujours préféré l'imparfait, car il nous ouvre la direction du parfait à atteindre, Ce qui n'existe pas le monde est binaire et les choses se justifient que par leur contraire.


Amitiés

Yvon

  YD
actuaire
Impossible d'afficher l'image
Dessine tes douleurs dans le sable et grave tes joies dans le rocher... Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
3741 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2013
Dernière connexion
29 mai 2019
  Publié: 6 mai 2019 à 11:47
Modifié:  7 mai 2019 à 09:45 par actuaire
Citer     Aller en bas de page

La genèse de cet écrit fût déclenchée par ma lecture d'une citation personnelle de Miette :




Sans cesse, mon imparfait se modifie…




J'ai mis le commentaire suivant :


Attiré par la force de votre citation. Elle m'inspire la considération suivante:

Le parfait immobilise et restreint l'espace dans une singularité inabordable.

L'imparfait incite aux voyages et s'ouvre à l'inconnu de nos possibles,
parmi tant de probables à l'infini.



La notion de singularité inabordable est une notion scientifique inhérent à la mécanique quantique. Cette théorie s'applique à l'infiniment petit, c.a.d le niveau des particules élémentaires de la matière.

Contrairement à la mécanique traditionnelle qui est en mesure de prédire l'évolution d'un objet mis en mouvement sous tous ses aspects, c.a.d sa vitesse et son emplacement exact dans le temps... dans le domaine du quantique il n'est pas possible de connaître à la fois la position et la vitesse de mouvement d'un objet de taille d'un particule élémentaire



En mesurant un aspect on perd automatiquement de la précision sur l'autre aspect...

Sans vouloir aller dans les détails il faut tout simplement retenir que notre connaissance du monde et de sa matière a des limites et que celles-cii sont théoriquement absolument infranchissables.

L'absolu parfait au niveau de l'infinitésimalement petit s'entoure par conséquent d'un mur que l'être humain n'est pas en mesure de franchir... un mur dicté par les lois de la mécanique quantique.

Cette singularité dans le sens du mur quantique de Planck est donc non accessible par l'humain.

Comme le suggère très indirectement Adamantine :


On pourrait dire que le parfait dans son déséquilibre maximal est un peu comme un expert ou un spécialiste qui connait de plus en plus sur un nombre de plus en plus restreint de sujets jusqu'à ce qu'il sait Tout sur Rien.

En rétrécissant sa sphère (Big Crunch) comme l'inverse du Big Bang on risque donc de tomber dans une singularité minuscule de solitude absolu.

Tandis que l'imparfait pourrait à la limite extrême du déséquilibre s'appliquer plutôt à un généraliste qui sait de moins en moins sur un nombre de plus en plus important de thématiques jusqu'à ce qu'il sait
Rien sur Tout.

Comme si l'imparfait se perd dans l'infini par sa trop grande curiosité d'agrandir ses territoires.



A partir de là on pourrait philosopher sur l'entropie...
N'hésitez surtout pas de réagir sur ces élucubrations bizarroïdes.

Mais je crois que le moment est maintenant venu pour remercier chacun entre Vous de votre arrêt et d'avoir mis sous forme de commentaire vos ressentis lors de la lecture.

Bien à vous tous, PiedsenVers, InPoésie, Sybilla, Adamantine, Y.D
actuaire

  « La véritable amitié commence quand les silences ne pèsent plus. » Romain Werlen.
actuaire
Impossible d'afficher l'image
Dessine tes douleurs dans le sable et grave tes joies dans le rocher... Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
3741 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2013
Dernière connexion
29 mai 2019
  Publié: 7 mai 2019 à 17:23
Modifié:  8 mai 2019 à 06:08 par actuaire
Citer     Aller en bas de page

Citation de Adamantine


La forme de ce poème que je vois de bas en haut me fait penser à une flèche à double pointe qui mettrait en exergue le titre : Quand l’Imparfait se désolidarise du Parfait.
Pour ce qui est du fond qui mène à réfléchir : L'imparfait et le parfait sont complémentaires et ont des point communs : personne ne peut se targuer d'être complètement l'un ou l'autre. Le mélange des deux peut donner quelque chose qui se rapproche de l'équilibre mais comme pour la perfection et l'imperfection l'équilibre n'est pas consensuel...

Adamantine



Bonjour Adamantine,

Le début de votre commentaire est extrêmement judicieux.

Je m'explique, en effet dans le symbolisme le fléché vers le Haut exprime l'élaboration; l'évolution du fini, du limité ou du transitoire vers l'infini et l'illimité; ou encore le permanent devenir.
Il exprime également le futur prospectif basé sur l'action tendue vers un but, orientée vers une finalité déclarée.

Quant à la dernière partie de votre commentaire j'y répond indirectement dans mon commentaire précédent.

Les deux attitudes le parfait et l'imparfait sont des notions extrêmes qui sont finalement plutôt l'exception que la règle. Extrême parce que le parfait s'isole de plus en plus pour finalement devenir un tout dans un espace minimaliste plus petit encore qu'un point , tandis que l'imparfait dans son extrême se perd dans l'infini de ses errances dans des territoires inconnues.

Dans ce sens ma comparaison avec le spécialiste et le généraliste revête un certain intérêt.

Merci pour votre arrêt. J'apprécie.
Actuaire

  « La véritable amitié commence quand les silences ne pèsent plus. » Romain Werlen.
actuaire
Impossible d'afficher l'image
Dessine tes douleurs dans le sable et grave tes joies dans le rocher... Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
3741 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2013
Dernière connexion
29 mai 2019
  Publié: 8 mai 2019 à 06:16
Modifié:  13 mai 2019 à 04:02 par actuaire
Citer     Aller en bas de page

Citation de Pieds-enVERS


J'aime bcp la forme et le fond de ce parfait /imparfait....

Le parfait n'existe pas, sinon il serait ennuyeux ....et puis il n'a plus d'objectif !

L'imparfait lui ....tend vers la perfection c'est en cela qu'il est intéressant !
Bonne soirée Actuaire et merci



Salut Pieds-envers,


J'adhère tout à fait à cette belle synthèse!
Je suis toujours impressionné par votre force synthétique chaque fois que je lis vos commentaires sur ce site.
Ma fille qui a maintenant 35 ans a fait ses études de biodiversité à Montpellier. Elle s'amuse, tout en étant très efficace, en oeuvrant pour Greenpeace. J'en apprend des tonnes sur la dérégulation climatique, de la biodiversité et de l'écologie de notre planète.

Bien toi Poète,
Etienne

***********************

J'aurais tendance à dire que l'imparfait est nécessaire au parfait. Et réciproquement. Le monde constitué de seulement l'un ou l'autre serait bien pénible.

Je vois une sorte de leçon de morale dans ce texte.
À la mesure de l'homme, je me plais à me trouver à la fois parfait et imparfait, comme beaucoup d'entre nous je suppose.

Bizzz JB



Non pas de morale cher Jean Baptiste, plutôt quelques réflexions. Les extrêmes ne représentent guère d'intérêt... Les "status-quo" non plus d'ailleurs. J'estime que c'est dans la mouvance et la découverte de l'inconnu et de la différence que l'on optimise son devenir.

Bien à Toi et merci pour votre apport dans cet échange.

Etienne

***************

Bonsoir cher Etienne,

Très belle calligraphie et poésie profonde !

Bonne soirée !
Toutes mes amitiés

Sybilla


Merci Sybilla pour votre arrêt.

Pour la calligraphie voir ma remarque à Adamantine sur la symbolique du fléché vers le haut.
J'aime de temps en temps prendre du plaisir par l'échange de mes élucubrations de pensées.

Bien à Toi Sybille avec mes amitiés.
Etienne

*************************


J'ai toujours préféré l'imparfait, car il nous ouvre la direction du parfait à atteindre, Ce qui n'existe pas le monde est binaire et les choses se justifient que par leur contraire.


Amitiés

Yvon


Je sus comme toi et les autres poètes qui se sont arrêtés sous ces lignes un adepte de l'imparfait... il suffit effectivement de penser l'ombre d'un instant que l' on "maîtrise" enfin une matière pour se rendre compte le lendemain au plus tard que ce n'est qu'un "fata morgana bienveillant", loin de la réalité effective comme quelques aspects fondamentaux vous ont bien entendu complètement échappé dans votre analyse. Heureusement la vie serait tellement ennuyeuse dans l'absence de perspective de découverte de nouveau et de renouveau.

Merci Yvon pour ta contribution
Amicalement
Etienne

  « La véritable amitié commence quand les silences ne pèsent plus. » Romain Werlen.
Myo


Le bonheur se trouve comme un myosotis, tout petit, tout gentil dans un coin de la vie...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
226 poèmes Liste
4118 commentaires
Membre depuis
14 juin 2004
Dernière connexion
25 février
  Publié: 11 mai 2019 à 03:26 Citer     Aller en bas de page

Cher Etienne,

C'est connu, la perfection n'est pas de ce monde... et c'est tant mieux.
Car combien cela serait triste de l'atteindre... plus de défi, plus de remise en question, ...
plus de longue et belle réflexion ouvrant le débat.

Ce qui nous met en mouvement, ce qui alimente nos conversations, ce qui stimule notre imaginaire, ce qui élève notre "conscience"
et développe notre intelligence .... n'est-ce pas encore et toujours cette quête d'un mieux, d'un plus, d'un ...rêve.

La perfection ne serait qu'ennui...me semble t'il et immobilisme, alors que la source de la vie est ce mouvement continu.

Mais pas de crainte, l'homme ayant l'art de faire 2 pas en avant et 3 pas en arrière .... pas de risque de l'atteindre.

Merci pour la profondeur de votre réflexion et surtout un grand merci de nous la partager.
...vos grandes connaissances me permettent.... un tout petit pas vers la perfection


Amicalement
Myo

 
actuaire
Impossible d'afficher l'image
Dessine tes douleurs dans le sable et grave tes joies dans le rocher... Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
3741 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2013
Dernière connexion
29 mai 2019
  Publié: 14 mai 2019 à 09:31 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Myo

Je cite ta quintessence


Ce qui nous met en mouvement,
ce qui alimente nos conversations,
ce qui stimule notre imaginaire,
ce qui élève notre "conscience" et développe notre intelligence
n'est ce pas encore et toujours cette quête d'un mieux,
d'un plus, d'un rêve.

La perfection ne serait
qu'ennui me semble t'il
et immobilisme,
alors que la source de la vie
est ce mouvement continu.



J'ai découvert en arrivant à Luxembourg cet homme qui avait l'art de faire trois pas en avant et deux pas en arrière... un spectacle enchanteur à Echternach.

Je n'ai pas du tout, chère Myo, de grandes connaissances. De par ma formation, mes études et mon parcours professionnel, il y certes quelques domaines de compétence... mais à côté il y a surtout un océan d'ignorance.
Par contre j'aime partager - il le fallait bien comme on était sept enfants et que nos parents veillaient au respect de cette valeur - mais pas du tout pour me mettre en évidence.

Merci chère Myo pour ta contribution à cet échange.

Merci à vous tous.
actuaire

  « La véritable amitié commence quand les silences ne pèsent plus. » Romain Werlen.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 626
Réponses: 10
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0693] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.