Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 5
Invités : 53
Invisible : 0
Total : 58
· Saphariel · Obsidiane · khadidja · La Brune Colombe
Équipe de gestion
· Ashimati
13030 membres inscrits

Montréal: 19 déc 09:07:20
Paris: 19 déc 15:07:20
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Vent Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Miette
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
26 poèmes Liste
279 commentaires
Membre depuis
30 novembre
Dernière connexion
18 décembre
  Publié: 28 sept à 19:04
Modifié:  10 oct à 03:44 par Emme
Citer     Aller en bas de page

Le Vent est libre et sans racine.
Il court les mondes,
les creux, les bosses,
les rivières et
les arbres…

***
La Dame est au chaud.
De sa fenêtre elle contemple
sa maison, son jardin,
ses bibelots et
ses chats…

***
Le Vent est Présent, éternel
recommencement, il n’a
ni passé, ni futur.
Il avance,
il vit,
il aime

***
La Dame ne sait le Présent,
ce n’est pour elle que
la suite du Passé et
le socle du Futur.
Elle observe
elle se souvient,
et elle prévoit…

***

Le vent a mal, il ne sait sa démesure.
Est-il celui qui fait se ployer
les feuilles, ou n’existe-t-il que
parce que les arbres vivent ?
_ Qui suis-je ?

***
La Dame a peur, elle ne sait sa mesure.
Aurait-elle construit une
forteresse dont les murs
sont si hauts que la caresse
d’une brise saurait
les ébranler ?
_ Comment aimer ?

 
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
191 poèmes Liste
10354 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
19 décembre
  Publié: 29 sept à 02:37 Citer     Aller en bas de page

Bienvenue sur le site

Belle lecture, merci à toi et au plaisir de te lire

  ISABELLE
Miette
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
26 poèmes Liste
279 commentaires
Membre depuis
30 novembre
Dernière connexion
18 décembre
  Publié: 29 sept à 07:36 Citer     Aller en bas de page

Merci de votre accueil
Au plaisir de vous lire également,

 
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
225 poèmes Liste
14589 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
18 décembre
  Publié: 29 sept à 11:08 Citer     Aller en bas de page

bienvenue sur lpdp

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
266 poèmes Liste
4565 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
19 décembre
  Publié: 9 oct à 12:03 Citer     Aller en bas de page



Yvon

  YD
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
218 poèmes Liste
7293 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
19 décembre
  Publié: 8 déc à 08:56 Citer     Aller en bas de page

oui madame ? comment aimer ?

en pensant aux visites du vent, indélicates,
sous une robe ample, élevant un grand chapeau,
un énorme bouquet de fleurs, et deux bras disparates,
pour des regards en vieux, qui apprécient le tableau.

grosses bourrasques qui mettent la dame en MIETTE.

 
Miette
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
26 poèmes Liste
279 commentaires
Membre depuis
30 novembre
Dernière connexion
18 décembre
  Publié: Avant-hier à 08:49
Modifié:  Avant-hier à 08:55 par Miette
Citer     Aller en bas de page


C'est le plus ancien de mes textes partagé, je l'ai écris à l'age de 22 ans. Mais je savais déjà que les visites du vent ne peuvent seules résoudre cette question sur l'amour^^
Merci de votre passage Sam, et bonne journée à vous

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 325
Réponses: 6
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0369] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.