Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 42
Invisible : 0
Total : 44
· Tychilios
Équipe de gestion
· Lilania
13153 membres inscrits

Montréal: 8 déc 01:30:23
Paris: 8 déc 07:30:23
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Julien Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Miette Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
64 poèmes Liste
855 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2018
Dernière connexion
1er décembre
  Publié: 28 sept 2018 à 19:25
Modifié:  17 oct 2018 à 08:15 par Laethaelath
Citer     Aller en bas de page

Julien,


Assez beau en quelque sorte…

Cheveux en brosse sur dix centimètres,
souples et noirs de jais.
Un esprit incisif, curieux et passionné.

Mais corps d’enfant…
Adolescent dont on perçoit encore,
les muscles ronds et la peau sucrée.

Douce, trouble et délicieuse tentation…

Je n’ai pas osé te toucher.
J’en suis fière pour l’instant !

Mais n’en doutons pas, viendra l’heure,
quand se réduira le champ des possibles,
où je te regretterai…

 
vivre libre

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
19 poèmes Liste
77 commentaires
Membre depuis
22 avril 2018
Dernière connexion
21 janvier
  Publié: 28 sept 2018 à 21:22 Citer     Aller en bas de page

le feu a 2 qualités, la 1er il est source de vie, sans feu pas de vie, sans amour pas de vie, mais voila le feu, il brûle aussi comme l'amour alors bonne décision, car quand on s'approche trop prés du feu, on se brûle et parfois on en meurt.........mourir d'amour aussi...alors on ne croque pas la pomme, une épreuve, une preuve, toutes les pommes ne se croquent pas surtout celles du désir.......on peut en perdre les ailes...lire le le livre les AILES DU DÉSIR
j'aime votre écriture, votre jeunesse, cette innocence du a elle....gardez la le plus longtemps......
mes amitiés

 
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
260 poèmes Liste
8814 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 29 sept 2018 à 04:24 Citer     Aller en bas de page

bonjour MIETTE,
ton JULIEN doit se poser des question.
"je sens en elle, une présence quinze à lire, si, si, vas voir."
ton texte est agréable à lire.
comme le sable issu de la montagne…..
de SAM.

 
Miette Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
64 poèmes Liste
855 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2018
Dernière connexion
1er décembre
  Publié: 29 sept 2018 à 17:23
Modifié:  29 sept 2018 à 17:26 par Laethaelath
Citer     Aller en bas de page

Merci de votre commentaire vivre libre, c'est toujours délicat.
Je ne suis toutefois pas si jeune ^
Les ailes du désir... Je n'ai pas lu le livre, mais je me souviens parfaitement que ce film si puissant a été le tout premier diffusé lors du lancement d'Arte

Sam je ne sais pas ce qu'en a pensé Julien. Du bien j'espère^^
C'est une histoire ancienne, un fugueur de 15 ans que j'avais recueillit un soir.... et raccompagné chez sa mère le lendemain
Il m'a écrit pendant des années, c’était une belle rencontre Merci pour votre mot,

 
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
231 poèmes Liste
15794 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 30 sept 2018 à 11:14 Citer     Aller en bas de page

j'ai aime ma lecture

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 556
Réponses: 4
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0378] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.