Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 51
Invisible : 0
Total : 55
· Saphariel · Obsidiane · khadidja · La Brune Colombe
13030 membres inscrits

Montréal: 19 déc 09:06:34
Paris: 19 déc 15:06:34
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Quand je te dis je t'aime Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Tychilios Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
23 poèmes Liste
184 commentaires
Membre depuis
5 octobre
Dernière connexion
15 décembre
  Publié: 6 oct à 15:32
Modifié:  7 déc à 11:31 par Tychilios
Citer     Aller en bas de page

Quand je te dis, je t’aime.


Quand je te dis, je t’aime, est-ce toi que j’adore
Ou bien moi que je flatte en caressant ton corps ?
Ton regard me renvoie, pour un instant peut-être
Une image idéale qui rassure mon être.

J’aimerais me tromper, mais tout me force à croire
Que l’amour n’est qu’un leurre ou un jeu de miroir.

S’embrasser, s’embraser, se plaire et puis se taire.
Nos passions se consument en des feux éphémères.
Pourquoi donc recevoir, lorsqu’on sait qu’en retour,
Ce qui nous est donné nous est repris toujours ?

À tout bien réfléchir quand je suis dans tes bras,
J’aime l’idée d’aimer, mais je ne t’aime pas.

Pourquoi faut-il s’offrir, pour après, tant souffrir ?
Les grandes amours naissantes sont des peines à venir.
Elles nous laissent toujours éreintés et fourbus,
Pitoyables victimes, hébétées abattues.

Georges Ioannitis
Tous droits réservés par l’auteur


 
QUOIQOUIJE

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
197 poèmes Liste
4262 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2013
Dernière connexion
18 décembre
  Publié: 6 oct à 18:17 Citer     Aller en bas de page

To love or to like, that's the question

Aimer avec le cœur ou avec la chair, là est la question

GMÉ

 
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
225 poèmes Liste
14589 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
18 décembre
  Publié: 7 oct à 11:12 Citer     Aller en bas de page

très plaisante lecture

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
70 poèmes Liste
1474 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
28 novembre
  Publié: 7 oct à 12:56 Citer     Aller en bas de page

J'aime beaucoup ! Merci du partage Tychylios. Et bienvenu parmi nous.

 
Pieds-enVERS


Qu'importe si l'alexandrin est mal chaussé à partir du moment où il a une semelle musicale
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
58 poèmes Liste
1479 commentaires
Membre depuis
31 janvier 2015
Dernière connexion
13 décembre
  Publié: 7 oct à 17:45 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir
Votre texte me fait penser à une chanson de Piaf
" A quoi ça sert d'aimer "

Pourtant on dit sou-vent:
L'amour c'est décevant
Qu'il y'en a un sur deux
Qui n'est jamais heureux

Tout ça c'est très joli
Mais quand tout est fini
Qu'il ne vous reste rien
Qu'un immense chagrin...

Mais à mon avis tout est dit ds le couplet qui suit

En somm' si j'ai compris
Sans amour dans la vie,
Sans ses joies ses chagrins
On a vécu pour rien

Une belle écriture .....mais comme vous êtes désabusé en parlant de l'amour! c'est triste .....


 
Myo


Le bonheur se trouve comme un myosotis, tout petit, tout gentil dans un coin de la vie...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
188 poèmes Liste
3685 commentaires
Membre depuis
14 juin 2004
Dernière connexion
17 décembre
  Publié: 8 oct à 14:22 Citer     Aller en bas de page

Une question qui fait réfléchir...

Mais pour aimer l'autre sans doute faut-il déjà s'aimer soi-même.
Alors sans doute y a t'il un peu des deux.

L'être humain (pour la plupart) a besoin de relation ( physique et autre) pour s'épanouir
alors, oui, nous donnons dans l'espoir conscient ou pas, de recevoir en retour... c'est de bonne guerre.

Merci du partage.

Myo

 
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
2568 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
13 décembre
  Publié: 12 oct à 07:23 Citer     Aller en bas de page

Un questionnement interessant ... mais l'idée n'est-elle pas de trouver la bonne personne pour ne pas réduire l'amour à une pulsion physique ? Aussi ne faut'il pas trouver les poins communs ?
J'ai aimé ces questionnements.
Très bonne journée
Cidnos

 
Tychilios Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
23 poèmes Liste
184 commentaires
Membre depuis
5 octobre
Dernière connexion
15 décembre
  Publié: 18 oct à 04:25 Citer     Aller en bas de page

Citation de Pieds-enVERS
Bonsoir
Votre texte me fait penser à une chanson de Piaf
" A quoi ça sert d'aimer "

Pourtant on dit sou-vent:
L'amour c'est décevant
Qu'il y'en a un sur deux
Qui n'est jamais heureux

Tout ça c'est très joli
Mais quand tout est fini
Qu'il ne vous reste rien
Qu'un immense chagrin...

Mais à mon avis tout est dit ds le couplet qui suit

En somm' si j'ai compris
Sans amour dans la vie,
Sans ses joies ses chagrins
On a vécu pour rien

Une belle écriture .....mais comme vous êtes désabusé en parlant de l'amour! c'est triste .....




J'ai écrit ce poème à une époque ou mon couple était au meilleur de sa forme. Heureusement, un auteur peut s'aventurer sur des chemins qu'il n'a pas encore emprunter. j'espère que mes poèmes suivants sauront montrer que je ne suis ni triste ni désabusé. Merci pour cette visite, jolis souliers de verre. Georges

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 417
Réponses: 7
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0410] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.