Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 62
Invisible : 1
Total : 67
· Adamo · Miette · samamuse · Drôle d'oiseau
13019 membres inscrits

Montréal: 19 nov 09:15:44
Paris: 19 nov 15:15:44
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Il nous a manqué.. Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] 2 :: Répondre
Obsidiane

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
7 poèmes Liste
109 commentaires
Membre depuis
30 octobre
Dernière connexion
19 novembre
  Publié: 30 oct à 16:19 Citer     Aller en bas de page



Il nous a manqué
L'odeur des rues mouillées la liberté canaille
À bouche que veux-tu
Se tenir par la taille
Les frissons dans le noir et les soupirs dans l'ombre
Dans la tiédeur du soir reflet de regards sombres

Il nous a manqué
Les chemins d'étincelles aux rivages du fleuve
Sous les pâles chandelles
De lourds parfums s'émeuvent
Le sable chaud collé une table au soleil
Nos rires enivrés d'un vin frais et vermeil

Il nous a manqué
La caresse des draps posés sur nos corps nus
Le parfum du moka
Des petits matins crus
Un liseré de vie que nous avons rêvée
Une frange d'envie que nous avons goûtée

Juste assez
Pour ne pas supporter
De vivre séparés

 
M@rselO


“ Les lèvres de la sagesse sont closes, excepté aux oreilles de la raison „ — H. Trismégiste
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
8 poèmes Liste
1005 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2017
Dernière connexion
19 novembre
  Publié: 30 oct à 16:54 Citer     Aller en bas de page

J'ai bien aimé ce croquis craquant, dessiné en 3 coups de crayon sur un coin de Vie, mais qui contient beaucoup de ressentis et de force évocatrice...
Il aura moins de succès qu'ailleurs, mais cela n'enlève rien à ses qualités !

Alors, bienvenue et bonne installation...

  M@rs
Obsidiane

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
7 poèmes Liste
109 commentaires
Membre depuis
30 octobre
Dernière connexion
19 novembre
  Publié: 30 oct à 17:03 Citer     Aller en bas de page

Citation de M@rselO
J'ai bien aimé ce croquis craquant, dessiné en 3 coups de crayon sur un coin de Vie, mais qui contient beaucoup de ressentis et de force évocatrice...
Il aura moins de succès qu'ailleurs, mais cela n'enlève rien à ses qualités !

Alors, bienvenue et bonne installation...



Grand merci pour votre accueil et compliments !

Mais que voulez vous dire par " il aura moins de succés qu"ailleurs" ?
où aurais je du le publier ?

 
Miette

Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
109 commentaires
Membre depuis
28 septembre
Dernière connexion
19 novembre
  Publié: 30 oct à 17:55 Citer     Aller en bas de page

Citation de Obsidiane


Il nous a manqué
L'odeur des rues mouillées la liberté canaille
À bouche que veux-tu [...]



Merci c'est très beau. Au plaisir de vous lire

 
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
191 poèmes Liste
10146 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
19 novembre
  Publié: 31 oct à 02:22 Citer     Aller en bas de page

Bienvenue sur le site

Belle écriture à n'en pas douter, juste ce qu'il faut de pudeur et de tendresse pour évoquer l'absence, j'aime beaucoup

  ISABELLE
Obsidiane

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
7 poèmes Liste
109 commentaires
Membre depuis
30 octobre
Dernière connexion
19 novembre
  Publié: 31 oct à 05:31 Citer     Aller en bas de page

Merci Miette et Maschoune
J’apprécie vos encouragements !

 
PapillonMystere
Impossible d'afficher l'image
N'entres pas dans mon âme avec tes chaussures.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
525 commentaires
Membre depuis
23 décembre 2014
Dernière connexion
14 novembre
  Publié: 31 oct à 08:03 Citer     Aller en bas de page

J'aime beaucoup, pudeur et sincérité
Amitiés

  Tuer le nomade c'est tuer la part de rêve où toute la société va puiser son besoin de renouveau.
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
224 poèmes Liste
14439 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
18 novembre
  Publié: 31 oct à 09:30 Citer     Aller en bas de page

bienvenue sur lpdp
tres belle entree

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Pieds-enVERS


Qu'importe si l'alexandrin est mal chaussé à partir du moment où il a une semelle musicale
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
1421 commentaires
Membre depuis
31 janvier 2015
Dernière connexion
18 novembre
  Publié: 31 oct à 10:09 Citer     Aller en bas de page

Bonjour

J'aime cette façon d'exprimer ce manque à travers un quotidien ( même le moka du matin , important ça )
Partager ce qui fait l'essentiel du couple !
C'est joliment dit .....il en ressort comme une fatalité , qq chose qui n'a pas pu s'accomplir , reste un sentiment de vide !!

Merci

 
Obsidiane

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
7 poèmes Liste
109 commentaires
Membre depuis
30 octobre
Dernière connexion
19 novembre
  Publié: 31 oct à 12:55
Modifié:  31 oct à 13:05 par Obsidiane
Citer     Aller en bas de page

Merci Papillon Mysterieux et Mido Ben, c"est bien sympathique !

 
Obsidiane

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
7 poèmes Liste
109 commentaires
Membre depuis
30 octobre
Dernière connexion
19 novembre
  Publié: 31 oct à 13:03 Citer     Aller en bas de page

Citation de Pieds-enVERS
Bonjour

J'aime cette façon d'exprimer ce manque à travers un quotidien ( même le moka du matin , important ça )
Partager ce qui fait l'essentiel du couple !
C'est joliment dit .....il en ressort comme une fatalité , qq chose qui n'a pas pu s'accomplir , reste un sentiment de vide !!

Merci


Bonsoir Pieds en Vers,

Le quotidien est important en effet, et contrairement à une idée largement répandue, il ne tue pas ...
alors oui le moka c'est important ^^, les moments partagés à l'intérieur comme à l'extérieur sont importants, tout ce que l'on n'a pas quand on ne vit pas ensemble est fatalement important..
Reste bien un sentiment d'avoir manqué quelque chose, et on s'y fait.


Merci de votre passage chez moi

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
410 poèmes Liste
21116 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
17 novembre
  Publié: 31 oct à 14:53 Citer     Aller en bas de page

Quelque chose de ressenti chez moi et que tu as su si bien nous faire partager par ce manque.
Merci pour ce profond poème
Bien amicalement ODE 31 - 17
A bientôt

  OM
Drôle d'oiseau


La poésie est une source et nous irons tous y boire....
   
Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
80 poèmes Liste
3044 commentaires
Membre depuis
23 avril 2016
Dernière connexion
19 novembre
  Publié: 31 oct à 15:07 Citer     Aller en bas de page

J'ai beaucoup aimé votre style...

Jiçé

 
Myo


Le bonheur se trouve comme un myosotis, tout petit, tout gentil dans un coin de la vie...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
187 poèmes Liste
3668 commentaires
Membre depuis
14 juin 2004
Dernière connexion
13 novembre
  Publié: 31 oct à 16:03 Citer     Aller en bas de page

Tout en délicatesse et petites touches
mais ce sont ces petites choses qui comptent le plus.

Superbe!

Myo

 
Obsidiane

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
7 poèmes Liste
109 commentaires
Membre depuis
30 octobre
Dernière connexion
19 novembre
  Publié: 1er nov à 02:36 Citer     Aller en bas de page


@ode
@jice
@myo

Vos lectures et appréciations me sont précieuses
Merci à vous !

 
Paul Ferguson


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
5 poèmes Liste
93 commentaires
Membre depuis
30 octobre
Dernière connexion
16 novembre
  Publié: 1er nov à 12:36 Citer     Aller en bas de page

Une simplicité qui confine à l'épure, et par là même à la justesse du trait, en économie de moyen. C'est plus qu'un joli poème, c'est un tour de force.

  Trouver d'abord, chercher après. Jean Cocteau
Obsidiane

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
7 poèmes Liste
109 commentaires
Membre depuis
30 octobre
Dernière connexion
19 novembre
  Publié: 2 nov à 02:33 Citer     Aller en bas de page

Citation de Paul Ferguson
Une simplicité qui confine à l'épure, et par là même à la justesse du trait, en économie de moyen. C'est plus qu'un joli poème, c'est un tour de force.



Un tour de force ?

Je ne sais comment le prendre ...

Mais merci

 
Tychilios Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
17 poèmes Liste
137 commentaires
Membre depuis
5 octobre
Dernière connexion
19 novembre
  Publié: 2 nov à 23:40 Citer     Aller en bas de page

Les p'tites amours parfois s'en vont reviennent, elles sont passées par ici, elle repasseront par là. Un texte très tendre qui donne tout de suite envie d'en aller lire un autre de la même signature. Amitiés. Georges.

 
Paul Ferguson


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
5 poèmes Liste
93 commentaires
Membre depuis
30 octobre
Dernière connexion
16 novembre
  Publié: 3 nov à 04:39 Citer     Aller en bas de page

Citation de Obsidiane

Citation de Paul Ferguson
Une simplicité qui confine à l'épure, et par là même à la justesse du trait, en économie de moyen. C'est plus qu'un joli poème, c'est un tour de force.



Un tour de force ?

Je ne sais comment le prendre ...

Mais merci



Prenez le comme un compliment pour un capitaine habile a glisser son navire aux milieux des écueils.Ce que l'on redoute, c'est le catalogue.

  Trouver d'abord, chercher après. Jean Cocteau
Obsidiane

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
7 poèmes Liste
109 commentaires
Membre depuis
30 octobre
Dernière connexion
19 novembre
  Publié: 3 nov à 05:39 Citer     Aller en bas de page

Aah alors merci capitaine

Je vois que j’ai affaire à un connaisseur , je tacherai d être attentive en feuilletant le catalogue

 
Chlamys
Impossible d'afficher l'image
Le centre est là d’où viennent les murmures - François CHENG
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
14 poèmes Liste
44 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
18 novembre
  Publié: 4 nov à 14:57 Citer     Aller en bas de page

« Juste assez
Pour ne pas supporter
De vivre séparés »

Je ne sais si à la fin, les 2 amoureux se retrouvent ou au contraire s’éloignent ...
En tous cas, j’ai aimé ce texte qui ramène aux choses simples, et en creux, l’absence de l’autre.

Merci !

 
Page : [1] 2 :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 200
Réponses: 21
Réponses uniques: 13
Listes: 0 - Voir

Page : [1] 2

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0535] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.