Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 20
Invisible : 0
Total : 23
· guy Olivié · Lapoètesse · Chrys Freux
13019 membres inscrits

Montréal: 19 nov 06:42:15
Paris: 19 nov 12:42:15
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Au Commencement Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Paul Ferguson


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
5 poèmes Liste
93 commentaires
Membre depuis
30 octobre
Dernière connexion
16 novembre
  Publié: 30 oct à 17:42
Modifié:  1er nov à 12:59 par Paul Ferguson
Citer     Aller en bas de page



Au commencement était le souffle, le souffle des mots
De ta bouche à la mienne, un zéphyr en caverne
Au commencement était le souffle qui sème tempête
Qui assèche la terre meuble et rend stérile
Au commencement de la fin

Duos de flûte et de basson, les arpèges du regret
Chantonnent à leur façon les basses obstinées
En adagio cantabile, le motif console
De la fugue qui s’enfuit en contrepoint d’orgue
L’accord parfait esquissé

Qui dira l’érosion des déserts par les vents incessants
Qui dira le brûlant sable des marchands
Qui dira le froid des chaleurs agonisantes ? Quand
La voûte des étoiles contemple la nudité des regs
Dans un silence enfin ressuscité

Qui m’a dit la pierre, qui m’a dit la fleur, qui m’a dit l’oiseau
Aux quatre temps du monde, fendant la seconde ?
Qui m’a dit le sang, qui m’a dit les larmes, qui m’a dit la chute ?
Aux quatre évangiles des songes qui me sondent
Le livre déjà fermé

Au commencement sera ton rire, ton rire à demi mot
De ta joie la mienne, qui en toi demeure
Au commencement sera le rire qui éclate en torrent
Pour que l’eau vive à jamais gonfle les gerçures
Et cicatrise l’enfant.

  Trouver d'abord, chercher après. Jean Cocteau
Obsidiane

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
7 poèmes Liste
109 commentaires
Membre depuis
30 octobre
Dernière connexion
19 novembre
  Publié: 30 oct à 18:50 Citer     Aller en bas de page

Extrêmement bien écrit .
Très poétique, fluide, imagé , profond.
Et amoureux.

Le zephir en caverne et le froid des chaleurs agonisantes m’ont enchantée .

Ce commencement est porteur de belles choses ..

 
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
191 poèmes Liste
10146 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
19 novembre
  Publié: 31 oct à 03:53 Citer     Aller en bas de page

Bienvenue sur le site

Belle écriture, fluide ... joli !

  ISABELLE
ODIN
Impossible d'afficher l'image
J'ai une langue, qu'elle soit utile et subtile!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
655 poèmes Liste
3811 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2012
Dernière connexion
19 novembre
  Publié: 1er nov à 06:02 Citer     Aller en bas de page

Un style à suivre

 
Paul Ferguson


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
5 poèmes Liste
93 commentaires
Membre depuis
30 octobre
Dernière connexion
16 novembre
  Publié: 1er nov à 12:15 Citer     Aller en bas de page

Citation de Obsidiane
Extrêmement bien écrit .
Très poétique, fluide, imagé , profond.
Et amoureux.

Le zephir en caverne et le froid des chaleurs agonisantes m’ont enchantée .

Ce commencement est porteur de belles choses ..


Je vous remercie de votre passage ainsi que pour vos encourageantes observations. On ne saurait rêver plus chaleureux accueil.

  Trouver d'abord, chercher après. Jean Cocteau
Paul Ferguson


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
5 poèmes Liste
93 commentaires
Membre depuis
30 octobre
Dernière connexion
16 novembre
  Publié: 1er nov à 12:16 Citer     Aller en bas de page

Citation de Maschoune
Bienvenue sur le site

Belle écriture, fluide ... joli !



Je vous remercie de bien vouloir m'accueillir avec votre gentillesse et vos compliments!

  Trouver d'abord, chercher après. Jean Cocteau
Paul Ferguson


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
5 poèmes Liste
93 commentaires
Membre depuis
30 octobre
Dernière connexion
16 novembre
  Publié: 1er nov à 12:17 Citer     Aller en bas de page

Citation de ODIN
Un style à suivre



Merci pour cet encouragement.

  Trouver d'abord, chercher après. Jean Cocteau
Berny

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
135 commentaires
Membre depuis
27 mars
Dernière connexion
19 novembre
  Publié: 1er nov à 12:52 Citer     Aller en bas de page

[citation=Paul Ferguson][center]

Très riche, bravo
Berny

 
Tristamourir


Vivre et laisser vivre
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
238 poèmes Liste
1754 commentaires
Membre depuis
25 mars 2013
Dernière connexion
19 novembre
  Publié: 1er nov à 13:51
Modifié:  1er nov à 13:54 par Tristamourir
Citer     Aller en bas de page

Un beau commencement qui, espérons-le, n'aura pas de fin.

Amitiés,

TTM

  Vivre un jour à la fois
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
410 poèmes Liste
21116 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
17 novembre
  Publié: 1er nov à 15:20 Citer     Aller en bas de page

Superbe écrit, bienvenu parmi nous et je sens bien que d'autres poèmes vont prendre le pas sur celui ci que je relierai plusieurs fois pour mon plus grand plaisir
Bien amicalement ODE 31 - 17

  OM
Drôle d'oiseau


La poésie est une source et nous irons tous y boire....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
80 poèmes Liste
3044 commentaires
Membre depuis
23 avril 2016
Dernière connexion
19 novembre
  Publié: 1er nov à 17:02 Citer     Aller en bas de page

Un superbe poème à lire et à relire..
Merci pour ces mots de qualité.
Bien à vous

Jiçé

 
Adamantine

Administrateur

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
406 poèmes Liste
12307 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
19 novembre
  Publié: 2 nov à 10:20 Citer     Aller en bas de page

J'aime ce poème et je ne sais pas vraiment pourquoi. J'aime aimer tout simplement sans raison, juste instinctivement et c'est le cas ici.
Merci pour ce joli moment de lecture et bienvenue sur le site.

  Et si l'on me demande à quoi j'ai passé le temps Je dirai à jouer... Le reste n'importe pas.
Catwoman

Administratrice


« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
431 poèmes Liste
8317 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
18 novembre
  Publié: 3 nov à 02:46 Citer     Aller en bas de page

En voilà du rythme et de la musicalité. Bien joué.
Catherine

 
Paul Ferguson


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
5 poèmes Liste
93 commentaires
Membre depuis
30 octobre
Dernière connexion
16 novembre
  Publié: 3 nov à 04:19 Citer     Aller en bas de page

Citation de Berny

Très riche, bravo
Berny



Merci de votre passage et de cet applaudissement.

  Trouver d'abord, chercher après. Jean Cocteau
Paul Ferguson


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
5 poèmes Liste
93 commentaires
Membre depuis
30 octobre
Dernière connexion
16 novembre
  Publié: 3 nov à 04:21 Citer     Aller en bas de page

Citation de Tristamourir
Un beau commencement qui, espérons-le, n'aura pas de fin.

Amitiés,

TTM



Me voilà donc condamné à l'éternité poétique

  Trouver d'abord, chercher après. Jean Cocteau
Paul Ferguson


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
5 poèmes Liste
93 commentaires
Membre depuis
30 octobre
Dernière connexion
16 novembre
  Publié: 3 nov à 04:23 Citer     Aller en bas de page

Citation de ode3117
Superbe écrit, bienvenu parmi nous et je sens bien que d'autres poèmes vont prendre le pas sur celui ci que je relierai plusieurs fois pour mon plus grand plaisir
Bien amicalement ODE 31 - 17




Me voilà condamné au crescendo

Désormais je vais vivre dans l'angoisse de décevoir

  Trouver d'abord, chercher après. Jean Cocteau
Paul Ferguson


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
5 poèmes Liste
93 commentaires
Membre depuis
30 octobre
Dernière connexion
16 novembre
  Publié: 3 nov à 04:24 Citer     Aller en bas de page

Citation de Drôle d'oiseau
Un superbe poème à lire et à relire..
Merci pour ces mots de qualité.
Bien à vous

Jiçé



Merci pour votre encouragement volatile ^^

  Trouver d'abord, chercher après. Jean Cocteau
Paul Ferguson


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
5 poèmes Liste
93 commentaires
Membre depuis
30 octobre
Dernière connexion
16 novembre
  Publié: 3 nov à 04:30 Citer     Aller en bas de page

Citation de Adamantine
J'aime ce poème et je ne sais pas vraiment pourquoi. J'aime aimer tout simplement sans raison, juste instinctivement et c'est le cas ici.
Merci pour ce joli moment de lecture et bienvenue sur le site.




Votre compliment est un bâton de maréchal pour tout poète dont le travail patient et minutieux est récompensé par l'impression première que cela produit. Il en est de même dans les grandes mise en scène, le talent c'est de les faire oublier. Parce qu'au fond et quoi qu'on en dise, ce qui compte c'est l'effet. Et en poésie je m'attache plus à l'effet qu'au sens, je crois plus à la musique qu'à l'explicite, plus à l'ellipse qu'au développement. Ce que j'aime par dessus tout ce sont les ressentis des lecteurs qui sont des continuations de mon poème avec des vers que je n'ai pas écrit. Merci.

  Trouver d'abord, chercher après. Jean Cocteau
Paul Ferguson


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
5 poèmes Liste
93 commentaires
Membre depuis
30 octobre
Dernière connexion
16 novembre
  Publié: 3 nov à 04:35
Modifié:  3 nov à 04:35 par Paul Ferguson
Citer     Aller en bas de page

Citation de Catwoman
En voilà du rythme et de la musicalité. Bien joué.
Catherine



Votre remarque me touche. Permettez moi de citer l'Art Poétique de Verlaine, qui est mon bréviaire, mon scapulaire et mon tout:

De la musique avant toute chose,
Et pour cela préfère l'Impair
Plus vague et plus soluble dans l'air,
Sans rien en lui qui pèse ou qui pose.

Il faut aussi que tu n'ailles point
Choisir tes mots sans quelque méprise :
Rien de plus cher que la chanson grise
Où l'Indécis au Précis se joint.

C'est des beaux yeux derrière des voiles,
C'est le grand jour tremblant de midi,
C'est, par un ciel d'automne attiédi,
Le bleu fouillis des claires étoiles !

Car nous voulons la Nuance encor,
Pas la Couleur, rien que la nuance !
Oh ! la nuance seule fiance
Le rêve au rêve et la flûte au cor !

Fuis du plus loin la Pointe assassine,
L'Esprit cruel et le Rire impur,
Qui font pleurer les yeux de l'Azur,
Et tout cet ail de basse cuisine !

Prends l'éloquence et tords-lui son cou !
Tu feras bien, en train d'énergie,
De rendre un peu la Rime assagie.
Si l'on n'y veille, elle ira jusqu'où ?

O qui dira les torts de la Rime ?
Quel enfant sourd ou quel nègre fou
Nous a forgé ce bijou d'un sou
Qui sonne creux et faux sous la lime ?

De la musique encore et toujours !
Que ton vers soit la chose envolée
Qu'on sent qui fuit d'une âme en allée
Vers d'autres cieux à d'autres amours.

Que ton vers soit la bonne aventure
Eparse au vent crispé du matin
Qui va fleurant la menthe et le thym...
Et tout le reste est littérature.

Paul Verlaine

  Trouver d'abord, chercher après. Jean Cocteau
Chlamys
Impossible d'afficher l'image
Le centre est là d’où viennent les murmures - François CHENG
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
14 poèmes Liste
44 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
18 novembre
  Publié: 3 nov à 17:43 Citer     Aller en bas de page

J’aime beaucoup, le rythme, les évocations, l’ouverture ...

« Dans un silence enfin ressuscité ». Oui c’est bien dans le silence qu’émerge l’essentiel, et ici, pour ainsi dire, la Création « V2 ».

Merci !

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 194
Réponses: 19
Réponses uniques: 11
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0650] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.