Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 5
Invités : 51
Invisible : 1
Total : 57
· Miette · ODIN · samamuse · Adamo · Laconistory
13019 membres inscrits

Montréal: 19 nov 08:57:02
Paris: 19 nov 14:57:02
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: A mon corps défendant Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Paul Ferguson


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
5 poèmes Liste
93 commentaires
Membre depuis
30 octobre
Dernière connexion
16 novembre
  Publié: 3 nov à 04:45
Modifié:  3 nov à 04:49 par Adamantine
Citer     Aller en bas de page

Sur trois rayons de lune j’ai posé la plume
A mon corps défendant
Sur trois rayons de brume j’ai posé l’écume
A ton corps défendu

Longtemps j’ai porté redingote, col et amidon
Et mon regard lorgnon
Puis tu es venue bergamote sourcil en guidon
Et ton regard horizon

J’ai perdu le goût des errances, Cap Horn et porn hub
Le ventre s’apaise cale sèche
J’ai perdu les appoggiatures, le baroque des formes
Le ventre s’assagit ci-gît

J’entends la musique, la musique de ta voix
L’âme se soulève en échographie
J’entends le souffle de ta vie musarder en moi
L’âme se souvient, géographie

Je bois ta lumière coulant de tes cuisses
Le feu de Barbusse je m’y crois
Je mords ta crinière qui duvette ton cou
Ceux de 14 je ne vois

Toujours la même espérance dans la hanche de ton parc
L’hôtel du voyageur sans bagages
Toujours le vouloir du velours de ta colline sacrée
L’hôte du bois joli en cage

Encore je viens m’abreuver au filet de tes songes
Le cœur a ses baisers que raison ignore
Encore je veux t’aimer, t’aimer comme une éponge
Le cœur a ses projets que destin ignore

Je rêve de tes pores, de nos sueurs aliénées
Le temps pose ses crocs d’ivoire
Je rêve de tes jambes à mon cou, lèvres naufragées
Le temps vole nos échos, dis voir

Il ne restera de toi, de moi, de nous qu’un cri de rage
A faire pointer tes seins
Il ne restera de ça, de là, de quoi qu’un Caravage
A faire bander un saint

  Trouver d'abord, chercher après. Jean Cocteau
Adamantine

Administrateur

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
406 poèmes Liste
12307 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
19 novembre
  Publié: 3 nov à 04:50 Citer     Aller en bas de page

Magnifique.

  Et si l'on me demande à quoi j'ai passé le temps Je dirai à jouer... Le reste n'importe pas.
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
191 poèmes Liste
10146 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
19 novembre
  Publié: 3 nov à 05:40 Citer     Aller en bas de page

J'aime beaucoup, j'aime tout ... je me suis promenée à plusieurs reprises entre tes mots et tes images, ils sont choisis, elles sont recherchées (toutefois je me demande s'il ne manque pas "le" au 4e vers de la 7e strophe ? ) et ton style est particulier ... Bref : J'aime !

  ISABELLE
Obsidiane

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
7 poèmes Liste
109 commentaires
Membre depuis
30 octobre
Dernière connexion
19 novembre
  Publié: 3 nov à 06:14 Citer     Aller en bas de page

Citation de Paul Ferguson

.....

Longtemps j’ai porté redingote, col et amidon
Et mon regard lorgnon
Puis tu es venue bergamote sourcil en guidon
Et ton regard horizon

......

J’entends la musique, la musique de ta voix
L’âme se soulève en échographie
J’entends le souffle de ta vie musarder en moi
L’âme se souvient, géographie

.....



J’ai cité ces deux strophes mais j aurais pu les citer toutes :
vous possédez en effet un style assez original que j’avais déjà observé dans votre premier poème.

Un champ sémantique bien à vous et assez fort, des images très personnelles qui "parlent " au lecteur, une ecriture très musicale.

Et quoique vous en disiez ( je l ai lu quelque part dans un de vos commentaires) même si vous privilégiez la forme au sens, le fond n’en demeure pas moins très bien servi par celle ci,
( on le sait l’un ne va pas sans l’autre)
et touche par la profondeur des mots et sentiments exprimés .

Très beau texte, je suis admirative !

( je n’ai pas réussi à faire plus court )

 
Drôle d'oiseau


La poésie est une source et nous irons tous y boire....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
80 poèmes Liste
3044 commentaires
Membre depuis
23 avril 2016
Dernière connexion
19 novembre
  Publié: 3 nov à 08:35
Modifié:  3 nov à 08:42 par Drôle d'oiseau
Citer     Aller en bas de page

Un grand plaisir de lecture..

Jiçé

 
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
224 poèmes Liste
14439 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
18 novembre
  Publié: 3 nov à 13:00 Citer     Aller en bas de page

bienvenue sur lpdp
une très belle entree

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Myo


Le bonheur se trouve comme un myosotis, tout petit, tout gentil dans un coin de la vie...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
187 poèmes Liste
3668 commentaires
Membre depuis
14 juin 2004
Dernière connexion
13 novembre
  Publié: 3 nov à 15:47 Citer     Aller en bas de page

Un texte à lire pour goûter cette atmosphère particulière
Un texte à relire pour en découvrir toutes les subtilités cachées
Un texte à rerelire .... juste pour le plaisir.

Original et d'une grande richesse.

Bravo

Myo

 
Paul Ferguson


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
5 poèmes Liste
93 commentaires
Membre depuis
30 octobre
Dernière connexion
16 novembre
  Publié: 4 nov à 03:41 Citer     Aller en bas de page

Citation de Adamantine
Magnifique.



Un petit mot plein d'éclat, un éclat en plein cœur... Touché!

  Trouver d'abord, chercher après. Jean Cocteau
Marc-Antoine Nouveau membre!


La nuit noire est sacrée
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
11 poèmes Liste
43 commentaires
Membre depuis
24 octobre
Dernière connexion
19 novembre
  Publié: 4 nov à 03:51 Citer     Aller en bas de page

Splendide voyage dans l'Amour
Merci du partage!

  Soyons réalistes: demandons l'impossible
Paul Ferguson


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
5 poèmes Liste
93 commentaires
Membre depuis
30 octobre
Dernière connexion
16 novembre
  Publié: 4 nov à 04:07 Citer     Aller en bas de page

Citation de Maschoune
J'aime beaucoup, j'aime tout ... je me suis promenée à plusieurs reprises entre tes mots et tes images, ils sont choisis, elles sont recherchées (toutefois je me demande s'il ne manque pas "le" au 4e vers de la 7e strophe ? ) et ton style est particulier ... Bref : J'aime !




D'abord une petite précision technique. Dans la série "Mettons nos mains dans le cambouis" parlons des deuxième et quatrième vers de la strophe sept.Il ne s'agit pas d'un oubli. J'ai volontairement supprimé les articles devant raison et destin. Comme dans l'expression " il faut raison garder", la suppression de l'article donne au mot ainsi amputé une valeur sentencieuse. J'utilise ici ce mécanisme dans le vers deux pour le rendre en quelque sorte proverbial et dans le vers quatre à contre temps, pour créer un effet de défi à la notion de destin qui parfois est une façon de renoncer et faire aveu d'impuissance.Je crois que l'écriture poétique est une lutte permanente contre le préjugé. Un affranchissement de toute contrainte par le paradoxe de la contrainte poétique. Je vous remercie en tout cas de votre remarque car elle m'a permis de mieux comprendre mes propres mécanismes de création.

J'aime beaucoup, pourquoi s'en cacher, l'idée de votre promenade dans les allées de mon poème. Quant à votre remarque sur le style, je vous confesse que c'est mon point de fragilité extrême, puisque je vendrais mon âme au diable pour en avoir... Donc je travaille incessamment à en avoir dans l'inquiétude permanente d'en manquer. Alors vous comprendrez que votre compliment et son tutoiement fraternel son un encouragement à persévérer.

D'une façon générale, qu'il me soit permis de profiter de ma réponse pour souligner à quel point ce site semble un havre de paix et de tolérance dans un monde virtuel de plus en plus marqué par les querelles de chapelle et le repli communautaire. Il règne ici, à ce que je peux lire et décoder, un stade avancé de l'humanité: l'absence de préjugé, la libre expression de l'intime et le respect mêlé de curiosité pour les différences.Une idéale société de gens de lettres fondée sur le partage des ressentis. Vous voudrez bien pardonner mon élan quelque peu lyrique, mais il n'en demeure pas moins sincère.

  Trouver d'abord, chercher après. Jean Cocteau
Paul Ferguson


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
5 poèmes Liste
93 commentaires
Membre depuis
30 octobre
Dernière connexion
16 novembre
  Publié: 4 nov à 04:22
Modifié:  4 nov à 04:41 par Paul Ferguson
Citer     Aller en bas de page

Citation de Obsidiane


J’ai cité ces deux strophes mais j aurais pu les citer toutes :
vous possédez en effet un style assez original que j’avais déjà observé dans votre premier poème.

Un champ sémantique bien à vous et assez fort, des images très personnelles qui "parlent " au lecteur, une écriture très musicale.

Et quoique vous en disiez ( je l ai lu quelque part dans un de vos commentaires) même si vous privilégiez la forme au sens, le fond n’en demeure pas moins très bien servi par celle ci,
( on le sait l’un ne va pas sans l’autre)
et touche par la profondeur des mots et sentiments exprimés .

Très beau texte, je suis admirative !

( je n’ai pas réussi à faire plus court )



Ne vous excusez pas d'avoir pris le temps de détailler. Au fond publier un poème c'est l'accomplissement de deux fantasmes. Celui de l'exhibitionnisme de l'intime pour l'auteur et le voyeurisme décomplexé pour le lecteur ou la lectrice.
Vous savez le travail formel en poésie est pour moi l'essentiel. J'ose le blasphème de dire que le sentiment exprimé n'est qu'un prétexte au travail littéraire. Je pourrais me contenter de faire l'amour à cette femme, où de chérir le souvenir de l'acte. Or l'écriture va me permettre en quelque sorte de l'immortaliser dans une forme d'absolu universel qui va faire que la lecture du poème va susciter en soi des échos familiers. C'est cette part mystérieuse, cette prolongation chez celui ou celle qui lit qui donne son prix à l'écriture et sa valeur cathartique. C'est là que réside la magie du langage. L'aimer trahi avant tout une forme de "sensibilité" que nous partageons. Et cette certitude que dire le réel, l'écrire est une nécessité pour le vivre et/ou le supporter.
Merci pour votre commentaire élogieux qui me donne envie de continuer le chemin difficile de vous satisfaire.

  Trouver d'abord, chercher après. Jean Cocteau
Paul Ferguson


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
5 poèmes Liste
93 commentaires
Membre depuis
30 octobre
Dernière connexion
16 novembre
  Publié: 4 nov à 04:25
Modifié:  4 nov à 04:25 par Paul Ferguson
Citer     Aller en bas de page

Citation de Drôle d'oiseau
Un grand plaisir de lecture..

Jiçé



Qui répond au grand plaisir d'être lu.

  Trouver d'abord, chercher après. Jean Cocteau
Paul Ferguson


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
5 poèmes Liste
93 commentaires
Membre depuis
30 octobre
Dernière connexion
16 novembre
  Publié: 4 nov à 04:26 Citer     Aller en bas de page

Citation de mido ben
bienvenue sur lpdp
une très belle entree


Merci pour votre accueil. Le plus dur sera de durer

  Trouver d'abord, chercher après. Jean Cocteau
Paul Ferguson


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
5 poèmes Liste
93 commentaires
Membre depuis
30 octobre
Dernière connexion
16 novembre
  Publié: 4 nov à 04:34 Citer     Aller en bas de page

Citation de Myo
Un texte à lire pour goûter cette atmosphère particulière
Un texte à relire pour en découvrir toutes les subtilités cachées
Un texte à rerelire .... juste pour le plaisir.

Original et d'une grande richesse.

Bravo

Myo



Que dire devant tant de compliments... Que je reste sans voix? Un des buts que mon écriture poursuit est de mettre dans chaque texte qu'il soit long ou court le maximum d'intensité et de mettre dans le vocabulaire des facettes qui vont rendre des images démultipliées chez le lecteur ou la lectrice.C'est l'incertitude de ces effets produits qui me hante. Ce moment délicat où le texte m'échappe pour vivre en votre sein, si j'ose dire. Varier la lumière qu'est la lecture doit en faire miroiter des facettes nouvelles.Telle est ma quête.

  Trouver d'abord, chercher après. Jean Cocteau
Paul Ferguson


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
5 poèmes Liste
93 commentaires
Membre depuis
30 octobre
Dernière connexion
16 novembre
  Publié: 4 nov à 04:38 Citer     Aller en bas de page

Citation de Marc-Antoine
Splendide voyage dans l'Amour
Merci du partage!



Merci. Si vous avez perçu l'idée d'un voyage, alors mon but est atteint. Je m'efforce de construire mes textes dans l'idée de trajet. Partir d'un point et par métamorphoses successives arriver à un autre point, transformé par le périple, dans le secret espoir de transformer le lecteur ou la lectrice par son expérience du texte. Et lui offrir un moment d'évasion familière.

  Trouver d'abord, chercher après. Jean Cocteau
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
69 poèmes Liste
1457 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
17 novembre
  Publié: 4 nov à 15:54 Citer     Aller en bas de page

Merci de l'offrande, Paul. J'ai aimé le lire et tes commentaires tout autant. A bientôt !

 
Samira DE Cet utilisateur est un membre privilège
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
20 poèmes Liste
157 commentaires
Membre depuis
8 mai 2013
Dernière connexion
17 novembre
  Publié: 5 nov à 11:29 Citer     Aller en bas de page

Suis-je encore en 2018 ?

Où donc ai-je atterri après cette lecture ?

Il y a une ambiance surannée, presque steampunk et pourtant j'ai l'impression d'être dans un lieu familier...

Il va falloir que je revienne dans vos contrées...


Poétiquement,

La Sanctuaire.

  ]La Sanctuaire[
Paul Ferguson


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
5 poèmes Liste
93 commentaires
Membre depuis
30 octobre
Dernière connexion
16 novembre
  Publié: 7 nov à 15:37 Citer     Aller en bas de page

Citation de Jean-Claude Glissant
Merci de l'offrande, Paul. J'ai aimé le lire et tes commentaires tout autant. A bientôt !


Merci pour votre passage et votre lecture attentive!

  Trouver d'abord, chercher après. Jean Cocteau
Paul Ferguson


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
5 poèmes Liste
93 commentaires
Membre depuis
30 octobre
Dernière connexion
16 novembre
  Publié: 7 nov à 15:40 Citer     Aller en bas de page

Citation de Samira DE
Suis-je encore en 2018 ?

Où donc ai-je atterri après cette lecture ?

Il y a une ambiance surannée, presque steampunk et pourtant j'ai l'impression d'être dans un lieu familier...

Il va falloir que je revienne dans vos contrées...


Poétiquement,

La Sanctuaire.


Merci de votre passage. Je n'avais pas songé à la connotation steampunk mais en relisant mon propre poème j'y ai trouvé une pertinence. Il aurait pu être écrit par Lord Darcy, ma foi.

  Trouver d'abord, chercher après. Jean Cocteau
Pieds-enVERS


Qu'importe si l'alexandrin est mal chaussé à partir du moment où il a une semelle musicale
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
1421 commentaires
Membre depuis
31 janvier 2015
Dernière connexion
18 novembre
  Publié: 14 nov à 06:27 Citer     Aller en bas de page

Bonjour

je ne pouvais le lire sans laisser une trace !
Quel texte .....remplit d'images , cela commence en douceur pour aller crescendo dans un amour dont l'auteur rêve toutes ses fougueuses étreintes ! On boit vos mots ...et les images qui s'y rattachent ttes plus belles que les autres ! Comme Le tempérament violent de Caravage va bouleverser sa vie , cet amour bouleverse la vie du narrateur , cela m'a d'autant plus touchée que j'ai écrit sur cet admirable peintre ! )
Incontestablement vous avez une signature dans l'écriture comme certains ont une signature vocale !!

Superbe .....

 
Paul Ferguson


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
5 poèmes Liste
93 commentaires
Membre depuis
30 octobre
Dernière connexion
16 novembre
  Publié: 14 nov à 17:19 Citer     Aller en bas de page

Citation de Pieds-enVERS
Bonjour

je ne pouvais le lire sans laisser une trace !
Quel texte .....remplit d'images , cela commence en douceur pour aller crescendo dans un amour dont l'auteur rêve toutes ses fougueuses étreintes ! On boit vos mots ...et les images qui s'y rattachent ttes plus belles que les autres ! Comme Le tempérament violent de Caravage va bouleverser sa vie , cet amour bouleverse la vie du narrateur , cela m'a d'autant plus touchée que j'ai écrit sur cet admirable peintre ! )
Incontestablement vous avez une signature dans l'écriture comme certains ont une signature vocale !!

Superbe .....


Je suis extrêmement touché par l'éloge enthousiaste, et encore plus par la reconnaissance du style que vous voulez bien m'accorder. C'est là l'objet de tous mes efforts. Quant à l'amour qui inspire ces lignes il est plus fort encore que ces vers le laissent deviner.

  Trouver d'abord, chercher après. Jean Cocteau
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 185
Réponses: 20
Réponses uniques: 11
Listes: 2 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0627] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.