Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 6
Invités : 33
Invisible : 1
Total : 40
· Barba · Drôle d'oiseau · student27 · guy Olivié · ODIN
Équipe de gestion
· Maschoune
13019 membres inscrits

Montréal: 19 nov 06:57:20
Paris: 19 nov 12:57:20
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Autopsie d'une ombre chinoise Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Marc-Antoine Nouveau membre!


La nuit noire est sacrée
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
11 poèmes Liste
43 commentaires
Membre depuis
24 octobre
Dernière connexion
19 novembre
  Publié: 4 nov à 03:48 Citer     Aller en bas de page

Sur la jetée des interludes,
Comme y claquaient les étendards,
Je traînassais mes hébétudes,
Enclavé dans l’âme du soir.

D’épaisses cordes d’amarrage
Effilochées, au vent tendues
En des rosaires de présage
Osaient empêcher les chaluts.

En contrebas du chenal gris,
Des champs griffés, la gueule ouverte,
Hurlaient aux marins repentis
L’omerta des femmes offertes.

Des creux de mer noir et turquoise
Vomissaient des tentacules
Qui fouettaient la brume ardoise
Pour dévoiler ton corps de tulle.

Des hommes-crapaud verdâtres
Pissaient de la nuit sur mes yeux.
Dans le lointain, une sonate
S’habillait d’automnes pluvieux

Voilà que de nouveau, je t’espérais

  Soyons réalistes: demandons l'impossible
PapillonMystere
Impossible d'afficher l'image
N'entres pas dans mon âme avec tes chaussures.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
525 commentaires
Membre depuis
23 décembre 2014
Dernière connexion
14 novembre
  Publié: 4 nov à 04:58 Citer     Aller en bas de page

Bonjour,
De belles images, j'aime beaucoup
Au plaisir de vous relire

  Tuer le nomade c'est tuer la part de rêve où toute la société va puiser son besoin de renouveau.
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
191 poèmes Liste
10146 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
19 novembre
  Publié: 4 nov à 05:47
Modifié:  4 nov à 08:00 par Maschoune
Citer     Aller en bas de page

J'y trouve en arrière-plan un air du "Port d'Amsterdam "...

  ISABELLE
Obsidiane

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
7 poèmes Liste
109 commentaires
Membre depuis
30 octobre
Dernière connexion
19 novembre
  Publié: 4 nov à 06:34 Citer     Aller en bas de page

Jolie opposition entre le côté sombre et agité du paysage portuaire et la douce et inattendue clarté du tulle et de la sonate..synonymes de l’espoir.

J’ai bien aimé.

 
Marc-Antoine Nouveau membre!


La nuit noire est sacrée
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
11 poèmes Liste
43 commentaires
Membre depuis
24 octobre
Dernière connexion
19 novembre
  Publié: 4 nov à 13:37 Citer     Aller en bas de page

Merci à vous trois,
Oui Obsidiane, heureux que vous ayez ressenti cette opposition.Pour ce qui est de la balance, vos avez toutefois noté que la sonate s'habillait d'automnes et malheureusement pas de printemps...
A vous lire également, bonne soirée

  Soyons réalistes: demandons l'impossible
Pieds-enVERS


Qu'importe si l'alexandrin est mal chaussé à partir du moment où il a une semelle musicale
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
1421 commentaires
Membre depuis
31 janvier 2015
Dernière connexion
18 novembre
  Publié: 4 nov à 17:20 Citer     Aller en bas de page

La sombritude et la dureté du texte qui ( comme le dit si bien Maschoune ) n'est pas sans rappeler celle du port d'Amsterdam et de ses " putains ".vous vous parlez de femmes offertes ", mais il suffit d'une sonate pour redonner de l'espoir ....qui va se prolonger dans une attente !

Beau texte ! merci

 
Marc-Antoine Nouveau membre!


La nuit noire est sacrée
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
11 poèmes Liste
43 commentaires
Membre depuis
24 octobre
Dernière connexion
19 novembre
  Publié: 5 nov à 02:53 Citer     Aller en bas de page

"Sur le fond noir, la plus infime lueur peut revêtir sa couronne"
Merci Pieds-en Vers

  Soyons réalistes: demandons l'impossible
Samira DE Cet utilisateur est un membre privilège
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
20 poèmes Liste
157 commentaires
Membre depuis
8 mai 2013
Dernière connexion
17 novembre
  Publié: 5 nov à 11:00 Citer     Aller en bas de page

Assez étrange comme sensation après lecture de ce poème...

Il est vraiment bien écrit, toutefois je lis une terrible mélancolie de la part d'un poème supposé d'amour...

C'est déroutant mais vraiment très beau à la fois...

Je reviendrais le lire pour mieux m'en imprégner...


Poétiquement,

La Sanctuaire.

  ]La Sanctuaire[
Marc-Antoine Nouveau membre!


La nuit noire est sacrée
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
11 poèmes Liste
43 commentaires
Membre depuis
24 octobre
Dernière connexion
19 novembre
  Publié: 5 nov à 14:11 Citer     Aller en bas de page

Oui, mélancolie dans un couple séparé plusieurs fois, et la narrateur toujours amoureux a pourtant dégusté...
Cordialement

  Soyons réalistes: demandons l'impossible
RiagalenArtem


"Vivre éternellement serait aussi difficile-me semble-t-il-que dormir toute la vie" эт&#
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
130 poèmes Liste
3074 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
11 novembre
  Publié: 9 nov à 06:48
Modifié:  9 nov à 06:50 par RiagalenArtem
Citer     Aller en bas de page

Original, j'aime bien...: -) et je souligne le titre...bien trouvé !

:-)
Riagal....

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Cedoit être un four invisible." Gustave Flaubert
Marc-Antoine Nouveau membre!


La nuit noire est sacrée
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
11 poèmes Liste
43 commentaires
Membre depuis
24 octobre
Dernière connexion
19 novembre
  Publié: 10 nov à 02:53 Citer     Aller en bas de page

Salut Riagal et merci pour votre halte

  Soyons réalistes: demandons l'impossible
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
2535 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
18 novembre
  Publié: 10 nov à 13:44
Modifié:  12 nov à 15:52 par Cidnos
Citer     Aller en bas de page

De belle images avec ces errances en bord de mer et quelque part dans l'automne peut ètre l'image inaccessible d'une femme.
J'apprécie beaucoup chez vous l'originalité des mots.
Un grand bravo
Bonne journée
Cidnos

 
Paul Ferguson


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
5 poèmes Liste
93 commentaires
Membre depuis
30 octobre
Dernière connexion
16 novembre
  Publié: 12 nov à 16:06 Citer     Aller en bas de page

J'aime l'écriture, le choix des mots, la puissance des images et la structure. Un poème finalement charpenté, sous ses airs de mélancolie.

  Trouver d'abord, chercher après. Jean Cocteau
Marc-Antoine Nouveau membre!


La nuit noire est sacrée
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
11 poèmes Liste
43 commentaires
Membre depuis
24 octobre
Dernière connexion
19 novembre
  Publié: 12 nov à 18:01 Citer     Aller en bas de page

Salut Cidnos et Paul,
Heureux que ces images arrivent jusqu'à vous
Merci et à bientôt

  Soyons réalistes: demandons l'impossible
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 173
Réponses: 13
Réponses uniques: 9
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0409] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.