Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 21
Invisible : 0
Total : 24
· guy Olivié · Lapoètesse · Chrys Freux
13019 membres inscrits

Montréal: 19 nov 06:44:09
Paris: 19 nov 12:44:09
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Comment vas-tu ? Moi non plus... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
RiagalenArtem


"Vivre éternellement serait aussi difficile-me semble-t-il-que dormir toute la vie" эт&#
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
130 poèmes Liste
3074 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
11 novembre
  Publié: 9 nov à 06:29
Modifié:  10 nov à 14:57 par RiagalenArtem
Citer     Aller en bas de page



Quand on n'ose pas se dire par la voix
ce qui ne va plus, ce qui ne va pas,
l'envolée des jours - qui ne comptent plus -
se cognent au velours de nos cœurs fourbus,
dans une chambre froide malgré ce grand feu
qui sent nos étés- il étaient pluvieux,
il étaient vivants, ils étaient heureux -
nous, on a grandi faute de vieillir
et on est partis pour ne pas souffrir...


Quand on n'ose pas déchirer les lettres
ces bouts de papier - et de chair aussi -
empilés dans l'âtre de nos mains salies
par tant de poussières, par tant de soucis
qui déploient l'étole à peine pâlie
de leurs corolles tressées à nos cous,
il n'est pas de mise d'être dévastés
on est revêtus d'habits de soirées
sans ostentation, en blancheur de neige
reléguée dans l'ombre, au versant des plaines
qui se font la belle en vagues salées
jusqu'à la rejoindre, cette île de Ré,
comme si on jouait aux enfants bavards
dans notre refuge, tout en haut du phare
pour le consoler d'être seul la nuit
à veiller l'eau calme du port endormi
en attendant l'autre et semblant le voir
- ce n'était pas elle, ce n'était pas lui...


Quand vient une idée à la fleur de l'âme
on se voit détruit tout à l'intérieur
sans jamais gémir ou bien, si l'on pleure,
c'est en silencieux, un coup amorti
sur la soie fragile d'une tempe offerte
où la veine bat aux sons d'une fête,
un certain matin ou un soir - peut-être -
où l'on osait tout se dire, tête à tête...


Dans nos mausolées, il n'y a plus de place
pour tous ces mots-dits, jamais oubliés
jamais effacés, jamais déchirés,
et tous ces non-dits de béton armé
les ont remplacés, on l'a mérité,
on l'a bien cherché, pas de mélodrame,
elle est toujours là, regardez la flamme
elle est bien cachée, mais brûle en secret...




Riagal - le 9 novembre 2018 -

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Cedoit être un four invisible." Gustave Flaubert
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
191 poèmes Liste
10146 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
19 novembre
  Publié: 9 nov à 07:03 Citer     Aller en bas de page

Hmmm ... C'est bon ça ! Voilà l'effet à première lecture ... alors j'y reviendrai ... Quand c'est bon

  ISABELLE
RiagalenArtem


"Vivre éternellement serait aussi difficile-me semble-t-il-que dormir toute la vie" эт&#
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
130 poèmes Liste
3074 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
11 novembre
  Publié: 9 nov à 08:29
Modifié:  9 nov à 11:59 par RiagalenArtem
Citer     Aller en bas de page

Merci Isabelle, enfin si jamais tu reviens par ici, mais t'as pas vu l'horrible coquille dans le titre...que j'ai changé; -)...
Paka !

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Cedoit être un four invisible." Gustave Flaubert
ODIN
Impossible d'afficher l'image
J'ai une langue, qu'elle soit utile et subtile!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
655 poèmes Liste
3811 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2012
Dernière connexion
19 novembre
  Publié: 9 nov à 09:29 Citer     Aller en bas de page

L'écriture transformé, à ce que je vous?

 
Shovnigorath  Cet utilisateur est un membre privilège


« La Foi est un arc-en-ciel plein de couleurs, dommage que les religions soient daltoniennes. » Sh
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
283 poèmes Liste
1896 commentaires
Membre depuis
9 novembre 2015
Dernière connexion
19 novembre
  Publié: 9 nov à 11:59 Citer     Aller en bas de page

Il semblerait que l’on mette les pendules à l’heure et les constats accompagnés de blessures parlent très fort ici

Bravo pour cette grande émotion Riaga, merci pour ce partage

Tu as une superbe plume ceci dit


Sylvain

  Sylvain Vous souhaite la bienvenue et une agréable lecture
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
224 poèmes Liste
14439 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
18 novembre
  Publié: 9 nov à 12:06 Citer     Aller en bas de page

très beau texte

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Drôle d'oiseau


La poésie est une source et nous irons tous y boire....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
80 poèmes Liste
3044 commentaires
Membre depuis
23 avril 2016
Dernière connexion
19 novembre
  Publié: 9 nov à 15:49 Citer     Aller en bas de page

J'ai lu avec beaucoup d'attention la douleur de tes mots et leurs talents aussi..comme c'est étrange la beauté des malheurs.

Je reviendrai

Jiçé

 
Flora Lynn


Aspirer à la clarté du jour à naître, Tendre vers la beauté absolue en l'être
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
41 poèmes Liste
573 commentaires
Membre depuis
10 février 2017
Dernière connexion
15 novembre
  Publié: 11 nov à 14:32
Modifié:  11 nov à 14:34 par Flora Lynn
Citer     Aller en bas de page

RiagalenArtem,
De très belles images dans votre poème qui mettent en évidence d'une manière émouvante toute la tristesse qu'engendre le manque de dialogue dans un couple.
Amitiés sincères;

  Flora Lynn
RiagalenArtem


"Vivre éternellement serait aussi difficile-me semble-t-il-que dormir toute la vie" эт&#
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
130 poèmes Liste
3074 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
11 novembre
  Publié: 11 nov à 15:07
Modifié:  11 nov à 15:23 par RiagalenArtem
Citer     Aller en bas de page

Citation de ODIN
L'écriture transformé, à ce que je vous?


Niet...Fidèle à moi-même, Odin ; -)...Entre les lignes, d'autres voies à creuser. : -)


Citation de Shovnigorath
Il semblerait que l’on mette les pendules à l’heure et les constats accompagnés de blessures parlent très fort ici

Bravo pour cette grande émotion Riaga, merci pour ce partage

Tu as une superbe plume ceci dit


Sylvain


Merci à toi, Sylvain...pour l'émotion sucitée. Le plaisir est partagé...: -)...et l'impact est plus fort quand il est mur-muré...ce que j'ai tenté de "faire passer"....


Citation de mido ben
très beau texte


Thks, cher Mido...: -)

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Cedoit être un four invisible." Gustave Flaubert
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
672 poèmes Liste
14604 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
19 novembre
  Publié: 11 nov à 15:30
Modifié:  11 nov à 15:36 par Galatea belga
Citer     Aller en bas de page

Quand vient une idée à la fleur de l'âme
on se voit détruit tout à l'intérieur
sans jamais gémir ou bien, si l'on pleure,
c'est en silencieux, un coup amorti
sur la soie fragile d'une tempe offerte
où la veine bat aux sons d'une fête,
un certain matin ou un soir - peut-être -
où l'on osait tout se dire, tête à tête...



Je lis, je relis...et ton monde s'ouvre à chaque lecture, plus clair.
Je n'ai plus de mots pour te dire, pour vous dire et pourtant je vis .
Je ressens tes déchirements et je les fais miens. C'est si simple...
Contente, voir plus de te lire et de te voir te promener dans ce lieu de partage.
A plus, ailleurs.

lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
RiagalenArtem


"Vivre éternellement serait aussi difficile-me semble-t-il-que dormir toute la vie" эт&#
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
130 poèmes Liste
3074 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
11 novembre
  Publié: 11 nov à 15:31
Modifié:  11 nov à 16:02 par RiagalenArtem
Citer     Aller en bas de page

Citation de Drôle d'oiseau
J'ai lu avec beaucoup d'attention la douleur de tes mots et leurs talents aussi..comme c'est étrange la beauté des malheurs.

Je reviendrai

Jiçé


C'est un beau début en tous cas...ta venue et ton ressenti sur le fil, dans sa justesse, Jiçé. Et c'est tout ce qui compte...: -)


Citation de Flora Lynn
RiagalenArtem,
De très belles images dans votre poème qui mettent en évidence d'une manière émouvante toute la tristesse qu'engendre le manque de dialogue dans un couple.
Amitiés sincères;


Merci pour votre passage, Flora. Un couple ? Pas vraiment...ou alors un tandem fusionnel qui pourrait être celui des enfants terribles de Cocteau. Je viens d'y penser à l'instant, tiens...ms il y a tant de couleurs dans ce qu'on appelle "amour", qu'il soit filial ou autre....Plus forts sont les liens, plus douloureux est la vie qui sépare...C'est pas très clair, je sais ; -)...ms çhaque interprétation est la bienvenue...

Amitiés...

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Cedoit être un four invisible." Gustave Flaubert
RiagalenArtem


"Vivre éternellement serait aussi difficile-me semble-t-il-que dormir toute la vie" эт&#
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
130 poèmes Liste
3074 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
11 novembre
  Publié: 11 nov à 15:59 Citer     Aller en bas de page

Citation de Galatea belga
Quand vient une idée à la fleur de l'âme
on se voit détruit tout à l'intérieur
sans jamais gémir ou bien, si l'on pleure,
c'est en silencieux, un coup amorti
sur la soie fragile d'une tempe offerte
où la veine bat aux sons d'une fête,
un certain matin ou un soir - peut-être -
où l'on osait tout se dire, tête à tête...



Je lis, je relis...et ton monde s'ouvre à chaque lecture, plus clair.
Je n'ai plus de mots pour te dire, pour vous dire et pourtant je vis .
Je ressens tes déchirements et je les fais miens. C'est si simple...
Contente, voir plus de te lire et de te voir te promener dans ce lieu de partage.
A plus, ailleurs.

lilia


Ma Lilia, je viens juste de te voir....Si mon monde est de plus en plus clair pour toi, c'est "Regalo" : -)....Et tu as raison, c'est "si simple"....au fond.
Et toi comment vas-tu ? Et comme dans le titre, ce n'est pas une simple "convention"....le "moi non plus" s'impose dans nos complicités...
Baci...et à plus dans nos "ailleurs"...

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Cedoit être un four invisible." Gustave Flaubert
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
410 poèmes Liste
21116 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
17 novembre
  Publié: 12 nov à 03:18 Citer     Aller en bas de page

Un superbe poème comme toujours et que je relierai sans aucun doute plusieurs fois pour m'imprégner de ces images si belles et si touchantes.
"Regardez la flamme, elle est bien cachée, mais brûle en secret"

Surtout ne pas éteindre les braises, que la chaleur puisse rester intacte.

Bises RIAGA
CIGOGNE
Un coup de coeur

  OM
Paul Ferguson


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
5 poèmes Liste
93 commentaires
Membre depuis
30 octobre
Dernière connexion
16 novembre
  Publié: 12 nov à 15:33 Citer     Aller en bas de page

Davantage je suis séduit par la musique. Cette mélopée discrète qui surgit à intervalles réguliers, comme un lamento qui esquisse la douleur que les souvenirs savent faire au temps qui passe.

  Trouver d'abord, chercher après. Jean Cocteau
Marc-Antoine Nouveau membre!


La nuit noire est sacrée
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
11 poèmes Liste
43 commentaires
Membre depuis
24 octobre
Dernière connexion
19 novembre
  Publié: 12 nov à 18:13 Citer     Aller en bas de page

Priviet Riaga, Haracho! Kak dila?
C'est très beau et poignant
Sposiba. Poka

  Soyons réalistes: demandons l'impossible
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 209
Réponses: 14
Réponses uniques: 11
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0520] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.