Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 37
Invisible : 0
Total : 40
· andre · DeviousF · NicoNavel
13053 membres inscrits

Montréal: 11 déc 09:24:14
Paris: 11 déc 15:24:14
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: L'o de l'eau Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Adamantine

Administrateur

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
408 poèmes Liste
12352 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
10 décembre
  Publié: 5 déc à 01:04
Modifié:  5 déc à 11:23 par Adamantine
Citer     Aller en bas de page






Je sais le fil de l’eau qui coule au bord de toi
Lorsque, par nos ébats ta peau luit, assoiffée
Le manque de couleurs lorsque mes yeux fermés
Savourent la caresse intime de tes doigts.

Je sais l’envie de toi sauvage et éphémère
Qui s’est tue, assouvie par nos brèves rencontres,
Et le temps qui nous fuit lentement, il nous montre
La beauté des plaisirs qui nous liaient, hier.

Je sais les amants doux, les violents, les intenses
Ceux qui m’aiment d’injure en attisant mes cris
Qui s’éteignent, lassés au moment d’avoir joui
Quand mon corps est champ nu et leurs mains, ma semence.

Je sais le fil de l’eau qui voudrait m’inonder
Les matins de brouillard où tu n’as plus ta place...
Et ton doux souvenir en nappe se déplace
Emportant mes regrets et mes larmes salées.

Repost modifié




Méditation de Thaïs de Jules Massenet
Par Catherine Larrivière et Adamantine

  Et si l'on me demande à quoi j'ai passé le temps Je dirai à jouer... Le reste n'importe pas.
Obsidiane

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
224 commentaires
Membre depuis
30 octobre
Dernière connexion
11 décembre
  Publié: 5 déc à 01:44 Citer     Aller en bas de page


Sensuelle nostalgie de plaisirs passés
joliment évoquée par des mots choisis..

Une grande douceur aussi..

O.

 
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
191 poèmes Liste
10316 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
11 décembre
  Publié: 5 déc à 01:56 Citer     Aller en bas de page

Délicieux plaisirs qui s'éloignent à mesure que s'avance un hiver

Mots et musique se mêlent en douceur, merci à toi

  ISABELLE
Serge

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
306 poèmes Liste
2504 commentaires
Membre depuis
5 janvier 2008
Dernière connexion
5 décembre
  Publié: 5 déc à 02:01 Citer     Aller en bas de page

Le fil de l’eau d’un torrent de plaisirs...

Emporté littéralement dans ses remous !

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
412 poèmes Liste
21172 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
11 décembre
  Publié: 5 déc à 03:41 Citer     Aller en bas de page

Un fil de l'eau d'une rivière qui s'intensifie par les mots d'un poème très intense de passion et qui s'ajoute à la superbe méditation de Massenet.
Merci ADAMANTINE pour cette lecture que j'ai beaucoup appréciée
ODE 31 - 17

  OM
Drôle d'oiseau


La poésie est une source et nous irons tous y boire....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
80 poèmes Liste
3098 commentaires
Membre depuis
23 avril 2016
Dernière connexion
11 décembre
  Publié: 5 déc à 05:13 Citer     Aller en bas de page

J'ai beaucoup aimé!
Merci pour cette belle poésie habituelle de tes pages..

Jiçé

 
Paul Ferguson


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
180 commentaires
Membre depuis
30 octobre
Dernière connexion
10 décembre
  Publié: 5 déc à 08:37 Citer     Aller en bas de page

On reste saisi par la puissance évocatrice qui se dégage et qui est portée par une langue ouvragée et délicate. Le poème comme traducteur de l'âme, et comme combat pour maintenir l'instant déjà mort pour qu'à chaque lecture il revive davantage.

C'est là le sortilège de la poésie, et vous en détenez les sorts.

  Trouver d'abord, chercher après. Jean Cocteau
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
225 poèmes Liste
14548 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
10 décembre
  Publié: 5 déc à 11:49 Citer     Aller en bas de page

sensuel avec un zeste
de meloncolie
bonne soiree

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Pichardin
Impossible d'afficher l'image
Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
335 poèmes Liste
3353 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
11 décembre
  Publié: 6 déc à 05:26 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Adamantine,
joliment écrit ! Et à ne pas confondre avec le vain du vin.
Amicalement
Pichardin

  Pichardin
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
92 poèmes Liste
12937 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
10 décembre
  Publié: 6 déc à 16:15 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Adamantine,

Magnifique poésie !



Belle soirée !
Toutes mes amitiés
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 148
Réponses: 9
Réponses uniques: 9
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0483] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.