Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 95
Invisible : 0
Total : 95
13372 membres inscrits

Montréal: 12 juil 05:55:06
Paris: 12 juil 11:55:06
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Citations personnelles :: Ne m'apprivoisez pas. Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
212 poèmes Liste
2794 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
11 juillet
  Publié: 22 août 2019 à 14:43 Citer     Aller en bas de page

Pour ne pas pleurer, mieux vaut rester sauvage et ne pas aimer.
Je n'ai pas su le faire et je laisse mes larmes couler...

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Naej  Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
3771 commentaires
Membre depuis
8 janvier 2008
Dernière connexion
9 juin
  Publié: 22 août 2019 à 14:51 Citer     Aller en bas de page

Un petit coup de blues ???
Bises ...
-Naej-

  Carpe diem...
glycine

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
708 commentaires
Membre depuis
8 août 2018
Dernière connexion
11 juillet
  Publié: 22 août 2019 à 17:53 Citer     Aller en bas de page

Moi, j'ai beaucoup aimé... et beaucoup pleuré... mais je ne regrette pas...

"Qu'importe si l'on pleure
Après avoir aimé
On sait qu'au moins son cœur
A connu la beauté"
(glycine)

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
494 poèmes Liste
23082 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
12 juillet
  Publié: 23 août 2019 à 02:01 Citer     Aller en bas de page

Loin de moi de te savoir sauvage, tu nous a montré bien des fois que tu avais du coeur, ta poésie le prouve et de ne pas pleurer c'est parce que les larmes se tarissent par elles mêmes, par trop de peines.
Un joli poème de GLYCINE
Bises ODE 31 - 17
Je t'espère avec tout plein de sourires et de rires

  OM
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
212 poèmes Liste
2794 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
11 juillet
  Publié: 23 août 2019 à 04:00 Citer     Aller en bas de page

Bonjour à vous trois

- Naej, oui, nous le dirons ainsi... un petit, gros coup de blues ! Merci de ta venue sous mes lignes

- glycine, tu me gâtes par ton petit quatrain, il te ressemble, il est beau et sincère. Tu as raison de ne rien regretter... j'ai moi aussi beaucoup aimé, j'aime toujours beaucoup... sans retour et c'est ce qui fait souffrir... mais je ne conçois pas le monde et encore moins ma vie sans amour !
J'ai écrit ces lignes certainement par dépit, par blessure mais au fond, c'est une protection que je n'aurai jamais... Merci à toi

- Ma Petite Cigogne, tu me connais bien à travers mes écrits et oui, mon cœur est là, trop souvent meurtri mais bien présent. Glycine m'a effectivement offert un petit quatrain réconfortant !
Merci Ode, ta présence m'est chère.

Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
232 poèmes Liste
16433 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
11 juillet
  Publié: 23 août 2019 à 11:45 Citer     Aller en bas de page

vaut mieux souffrir
que de refuser de vivre

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
212 poèmes Liste
2794 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
11 juillet
  Publié: 23 août 2019 à 13:12 Citer     Aller en bas de page

Mido tu as entièrement raison !



Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
212 poèmes Liste
2794 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
11 juillet
  Publié: 24 août 2019 à 14:12 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Akim

Tout d'abord, bienvenue sous mes lignes et ensuite, deux grandes vérités dans tes com !

" Vivre sans souffrir..." entièrement d'accord avec toi ! Ceci rejoindrait le fameux "Mieux vaut vivre riche et en bonne santé que pauvre et malade! "

"Si tu pleures pas tes yeux restent secs et tu risques la cataracte ", c'est pourquoi il existe en pharmacie un collyre appelé "Larmes artificielles" exprès pour humidifier les yeux secs, sinon, il faut peler un oignon jaune bien piquant, ça fait pleurer aussi !

Merci, tes com m'ont bien fait sourire !



Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
285 poèmes Liste
9525 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
10 juillet
  Publié: 25 août 2019 à 04:59 Citer     Aller en bas de page

MAWR et action.
- Pour ne pas pleurer, (d'où l'expression alarmée)
- mieux vaut rester sauvage (en étang sauve âge)
- et ne pas aimer. (il y à d'autres occasions)
- Je n'ai pas su le faire (parce que tu n'étais pas de bois)
- et je laisse mes larmes couler… (ça c'est la gravité)
- d'un commun accord, ça sera de "LUI"
je t'aime, virtuellement, pense aux deux autres aussi.

 
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
212 poèmes Liste
2794 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
11 juillet
  Publié: 25 août 2019 à 08:19 Citer     Aller en bas de page

Merci mon Sam pour ta" MAWR et action ! " , c'est gentil à toi et je sais que tu es quelqu'un de gentil !

Bon, les deux autres, tu dois parler de ma mère et d'une de mes chiennes, tu en a oublié une, j'en ai deux ! Elles m'aiment toutes les trois, pas pour les mêmes motifs, mais tu as raison !



Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
285 poèmes Liste
9525 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
10 juillet
  Publié: 31 août 2019 à 10:45 Citer     Aller en bas de page

- des MAWR et vie dense.
- tes deux chiennes, sans noms, ont de la chance.
"mieux vaut rester sauvage et ne pas aimer."
- tu en serais mal heureuse.

 
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
212 poèmes Liste
2794 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
11 juillet
  Publié: 31 août 2019 à 15:36 Citer     Aller en bas de page

Pour ne rien te cacher !

Mes chiennes sont deux Golden Retriever.

La blanche, qui est véritablement la mienne, s'appelle MAJA (prononcer MAYA, car c'est écrit à la manière hollandaise ou le J se prononce I )

La sable, qui s'appelle GOLDY, appartenait à mon papa qui est décédé l'an passé et à présent, c'est moi qui m'en occupe, maman ne peut pas, elle ne marche pas.

Voilà SAM, tu connais tout sur ma "population canine" que j'aime !



Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
285 poèmes Liste
9525 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
10 juillet
  Publié: 2 sept 2019 à 03:18 Citer     Aller en bas de page

ô MAWR et vision.
- j'ai eu une MAYA, vendue à ses 15 jours, comme une Cotton Tuléar, première née et noire, dans une portée de 5, tous les autres étant d'un très joli blanc. un cadeau de mes filles, et leur amnésie de s'en occuper.
- en réalité elle était plutôt Yorkchear.
- Elle m'a accompagné pendant 15 ans, jusqu'au 12-06-2012.
- elle est toujours vivantes, à travers certains moments de ma vie. en virtualité qui n'en est pas une.
- d'où elle est probablement, penserait-elle à moi ?

Je n'ai pas su le faire et je laisse mes larmes couler… moi ce sont des gestes, des rictus par rapport à d'autres présences, des petits bruits que je fais.

gros bisous, tu choisiras, de SAM et pattes.

 
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
212 poèmes Liste
2794 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
11 juillet
  Publié: 7 sept 2019 à 14:35 Citer     Aller en bas de page

SAM,15 ans, c'est un bel âge pour un fidèle compagnon !

C'est une partie de notre vie qui part avec eux, nous avons connu ceci avec Micky, le premier chien que nous avions eu quand mon fils était tout petit. Nous l'avons gardé presque 17 ans, c'était un Bearded Collie (race qui ressemble assez au Bobtail). Le vétérinaire à l'époque nous avait dit qu'il été assez rare de mener des chiens de cette race aussi loin. Son départ a été très dur...

J'ai toujours eu des chiens, jamais l'un ne remplace l'autre mais chacun sait t'apporter des joies différentes, des instants inoubliables et surtout beaucoup d'affection.

Par contre, je pense qu'à présent après Maja et Goldy, c'est terminé, je n'en veux plus.

Sam, il y a un paradis pour les animaux, j'en suis sûre et ta petite chienne de la où elle est doit penser à toi !



Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
285 poèmes Liste
9525 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
10 juillet
  Publié: 18 sept 2019 à 04:12 Citer     Aller en bas de page

- tu es encore sur de vieux schémas.
- le paradis et l'enfer, n'existent pas.
- toutes les formes de vies ont une âme immortelle.
- leurs apparences disparaissent, leurs âmes continues de vivre en ces présences qui les ont aimé.
- je ne te connais pas, je t'imagine, tu es une douce présence en moi, un jour peut-être.
- demande à JB ce que c'est un samamurien, qualificatif issu d' AUDE, et accepté par tellement d'autres.

- ces quelques lignes sont chargées de propositions à contenter par des demandes d'explications en MP.

 
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
212 poèmes Liste
2794 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
11 juillet
  Publié: 29 sept 2019 à 14:52 Citer     Aller en bas de page

Sam, tu as certainement raison ! Mon éducation est à refaire ! Toutefois, je suis entièrement d'accord avec ta troisième affirmation... concernant l'âme !



Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
285 poèmes Liste
9525 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
10 juillet
  Publié: 11 oct 2019 à 14:33 Citer     Aller en bas de page

non,
- seulement utiliser LPDP en textes ou MP,
- pour oser observer les autres formes de vies qui sont autour de nous.
- pas de curiosités ?
MUSE les attend.

 
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
212 poèmes Liste
2794 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
11 juillet
  Publié: 22 oct 2019 à 14:52 Citer     Aller en bas de page

Sam, ma maman m'a dit : " La curiosité est un vilain défaut" !



Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
marchepascal Cet utilisateur est un membre privilège


Le monde est en nous sommes le monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
318 poèmes Liste
2761 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
5 juillet
  Publié: 25 déc 2019 à 08:59 Citer     Aller en bas de page

Ah ! Ah ! Ah ! Je passe par-là et adore vous lire toutes et tous !!!

J’apprends sur les chiens, les âmes, et puis évidemment des cœurs mis sur la table...


Mawr


marchepascal

    Le temps comme le vent passe et ne s’arrête jamais!!!
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
494 poèmes Liste
23082 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
12 juillet
  Publié: 29 déc 2019 à 05:59 Citer     Aller en bas de page

Un gros bisou à toi et ta chère maman et une caresse à Maya et Goldy.
J'ai quatre bichons Bibi, Eliot, Fifi et Cana.
Mes parents avaient pléthore d'animaux abandonnés et cet amour pour eux est toujours en moi, amour que m'ont transmis mes parents.
Mon chien, il y a nombre d'années avait sauvé mon père de la noyade.
A bientôt chère MAWR
ODE 31 - 17

  OM
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
212 poèmes Liste
2794 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
11 juillet
  Publié: 5 févr à 02:56 Citer     Aller en bas de page

Bonjour marchepascal et ma Petite Cigogne !

Désolée, mais vraiment désolée de ne répondre qu'aujourd'hui seulement ! J'ai tellement été à côté de la plaque, je n'avais pas vu la petite astérisque à côté de celui-ci !

- marchepascal, et oui, vois-tu, les commentaires sont souvent aussi intéressants (pour la petite histoire !) que le texte par lui-même ! On apprend plein de choses
Merci de ton passage que j'apprécie et encore une fois mille excuses.

- Ma Petite Cigogne, tu as du te demander si j'étais fâchée ? Oh non ! Bien au contraire, ton passage me procure toujours autant de plaisir. Quatre bichons, rien que ça... mais de toi, je ne suis pas étonnée, oiseau au grand cœur ! Me concernant, deux golden, c'est déjà volumineux, quatre, il faudrait pousser les meubles . Ce que tu me dis à propos du chien qui a sauvé ton père ne m'étonne pas. J'aime regarder le comportement des animaux, les miens en particulier bien sûr et crois moi, souvent avant qu’il ne se passe un évènement inattendu, eux le ressentent. Notamment dans la maladie, ils dépistent avant moi quand tout va se compliquer...
Plein de , Ode.

Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 674
Réponses: 20
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0409] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.