Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 26
Invisible : 0
Total : 26
13206 membres inscrits

Montréal: 20 sept 02:17:19
Paris: 20 sept 08:17:19
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Élisabeth - Le Brusc (13) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
171 poèmes Liste
4529 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
19 septembre
  Publié: 28 déc 2018 à 13:53
Modifié:  4 jan à 02:41 par In Poésie
Citer     Aller en bas de page

 
Élisabeth

13 - Le Brusc

Samedi 31 octobre 1981


Tu as dit
Pour les vacances
ma grand-mère
nous laisse sa villa du Brusc
à Six Fours les Plages
une vieille maison
un joli fourbi
pour un week-end au calme
et plus si nous le voulons

On a jeté dans la valise
quelques effets sommaires
parmi lesquels
quelques dentelles
qui font des jours couleur chair
sur ta peau encore bronzée

J’aime que tu sois bronzée
tu l’étais énormément
je m’en inquiète un peu
et toujours tu ris et te moques
tu es tout blanc, dis-tu
tu enfiles ta main sous mon pantalon
serres mes fesses à pleines mains
c’est tout blanc là !
et tu ris innocemment
enfin je veux le croire

*

Dans la jungle-jardin
de la vieille villa fatiguée
tu as fait un feu
pour cuire sous la cendre
des aubergines dans leur peau

Attendent un saladier
des tomates
une sauce à l’ail et au persil
une montagne de persil
pour reverdir l’aubergine
qui était violette, chantonnes-tu
et de l’huile d’olive à profusion

J’aime te voir t’activer ainsi
au gré de ta danse autour du feu
tes cheveux longs sur tes épaules
les dévoilent par instant
et ton haut blanc
à fines bretelles
les cache encore moins
Ton dos est beau
tout de muscle et fin à la fois
ta peau est fine
et son frais parfum est subtil
j’aime tant m’y attarder

À travers le flot de ta gaieté
j’entrevois la rive de mon avenir

La grâce de ton port
tend la corde de mon regard
enfièvre mes pensées

Nous mangeons dans le jardin
les aubergines succulentes
il fait bon
tu es radieuse
ton visage est un peu rosé
je te dis : tu es un peu grillée
Satan s’est entraîné à te chauffer
comme tu le mérites
ma diablesse

**

Tu ris et m’entraînes vers la chambre
Quelque chose frémit et plane en mon ventre
cette soif qui a tout du piqué de l’aigle

Les fenêtres ouvertes
n’ont pas encore chassé l’odeur de moisi

On l’oublie très vite
car les senteurs de nos corps mêlés
gagnent nos narines affolées

Nous nous endormons finalement
dans l’entrelacs de nos bras

***

Le soir ton visage est troublé
tu me parles de Paris
où j’ai couru il y a plus d’un mois
à la fête de l’Huma
Tu as vu ta femme ?
Oui, je te l’ai dit, nous avons parlé du divorce
Tu n’as fait que… la voir ?
Oui, je n’ai fait que la voir
Je sens une tristesse résignée
monter en toi
et une pointe d’agacement

Aie confiance mon Élisabeth
tout va bien

****

Avant de dormir
tu poses ta tête sur mon épaule
je sens une larme furtive
s’immiscer entre nos peaux
mon passé irrite le présent
j’aimerais tellement que tu n’aies pas mal

 


  La vie commence à chaque instant.
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
114 poèmes Liste
1764 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
19 septembre
  Publié: 28 déc 2018 à 14:01 Citer     Aller en bas de page

CC JB!
Merci pour cette suite d'Elisabeth que j'adore et que j'attendais !
Je t'assure, écris un livre, l'histoire est trop belle
Bisous

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14981 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
11 septembre
  Publié: 28 déc 2018 à 15:56 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir In Poésie,

Très beau récit poétique !



Belle soirée !
Mes amitiés
Bonnes fêtes de la St Sylvestre !
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
149 poèmes Liste
4185 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
10 septembre
  Publié: 29 déc 2018 à 02:48 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Jean-Baptiste,

Un an et demi aprés Blancarde (12) voici, à nouveau, ce joli vent de bonheur, qui vient s'insinuer jusqu'à nous.
Amitiés
jlouis

  Poésie, la vie entière
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
231 poèmes Liste
15601 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
19 septembre
  Publié: 29 déc 2018 à 12:09 Citer     Aller en bas de page

très belle histoire
amicalement

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
171 poèmes Liste
4529 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
19 septembre
  Publié: 29 déc 2018 à 12:42
Modifié:  31 déc 2018 à 01:20 par In Poésie
Citer     Aller en bas de page

@ Mawringhe, ODIN, Sybille, Jean-Louis et mido ben, merci.

C'est Mawringhe qui m'a convaincu de continuer d'éditer les épisodes d'Élisabeth. Je pense en mettre un par semaine.

Bizzz, JB

  La vie commence à chaque instant.
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
114 poèmes Liste
1764 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
19 septembre
  Publié: 29 déc 2018 à 17:43 Citer     Aller en bas de page

Merci mon JB, je suis aux anges
C'est un des plus beaux cadeaux que tu puisses nous faire pour cette année 2019 qui arrive à grands pas !
En tous cas, je suis flattée d'avoir réussi à te convaincre et trop heureuse d'avoir la suite de cette magnifique histoire.Tu connais mon point de vue....
Bisous mon très grand
A bientôt.

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
171 poèmes Liste
4529 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
19 septembre
  Publié: 1er jan à 17:37 Citer     Aller en bas de page

@ Mawringhe, je t'avais dit que je le ferai. Dont acte.

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 382
Réponses: 7
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0257] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.