Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 35
Invisible : 0
Total : 37
· Shaula · manusaran
13125 membres inscrits

Montréal: 24 avr 10:25:42
Paris: 24 avr 16:25:42
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Mourir d'art mûr Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administrateur

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
414 poèmes Liste
12926 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
19 avril
  Publié: 26 jan à 11:53
Modifié:  26 jan à 11:56 par Adamantine
Citer     Aller en bas de page




Mourir d’art mûr est l’apanage
Des gens lettrés, des érudits
De ceux qui, sans un interdit
Livrent leurs serments en servage.

Mais les mots offerts souvent tuent,
Ces hommes et ces femmes qui
En esclavage amoureux lient
Leur libre arbitre ou leur vertu.

L’air pur même devient mensonge
Lorsqu’il est pourri et gorgé
De tous les délits initiés
Par ceux qui détiennent la longe.

Alors simplement par art mûr
Sans cuirasse et à tes côtés
Je me nourrirai de baisers
De ta voix et de ses murmures...


 
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
229 poèmes Liste
15170 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
23 avril
  Publié: 26 jan à 12:06 Citer     Aller en bas de page

douce lecture
j'aime

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Pichardin
Impossible d'afficher l'image
Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
346 poèmes Liste
3597 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
20 avril
  Publié: 27 jan à 01:53 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Adamantine,
un poème à conseiller à tous ceux qui sont blindés de l'intérieur.
Amicalement
Pichardin

  Pichardin
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
14430 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
23 avril
  Publié: 27 jan à 16:37 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir adamantine,

Magnifique poésie !



Belle soirée !
Mes amitiés
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
429 poèmes Liste
21552 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
24 avril
  Publié: 28 jan à 10:32 Citer     Aller en bas de page

Le titre est déjà bien trouvé et ma lecture ne m'a pas déçue.
La fin me plait beaucoup.
Bises ADAMANTINE
ODE 31 - 17

  OM
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser ! (photo d'un poème d'Apollinaire, Tout terriblement)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
214 poèmes Liste
3787 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
24 avril
  Publié: 28 jan à 16:11 Citer     Aller en bas de page

Et mourir sans armure. Le cœur ouvert... si fragile.

Et côté lard, ce serait plutôt du... lardons les apparences.

Beau texte ! Qui me permet de faire le malin tout en n'en menant pas large.

Bizzz, JB

  La vie commence à chaque instant.
actuaire
Impossible d'afficher l'image
Dessine tes douleurs dans le sable et grave tes joies dans le rocher... Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
41 poèmes Liste
3661 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2013
Dernière connexion
24 avril
  Publié: 3 févr à 10:33 Citer     Aller en bas de page

Bon Jour Adamantine,


J'ai adore ma lecture même si les nuances entre le lard , l'art mûr et autres armures, m'ont fait tourner la tête à la limite d'une rupture en éclats.

Je vous livre un example de mon cheminement...

Même l'air pur que nous respirons est devenu un mensonge d'état car les dirigeants de Monsanto, devenu maintenant Bayer, ou de sociétés de l'industrie automobile fabricant de voitures Diesel, l'ont pourri et gorgé de tous leurs délits (initiés par les dirigeants.... mais par ailleurs parfaitement bien connus par certains responsables politiques.... et donc délits d'initiés)

Votre formulation poétique


L’air pur même devient mensonge
Lorsqu’il est pourri et gorgé
De tous les délits initiés
Par ceux qui détiennent la longe.



Ma strophe préférée...



Alors simplement par art mûr
Sans cuirasse et à tes côtés
Je me nourrirai de baisers
De ta voix et de ses murmures...




Je m'arrête ici car j'ai des mots de tête... sourires.

Bien à vous Adamantine,
actuaire

  « La véritable amitié commence quand les silences ne pèsent plus. » Romain Werlen.
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administrateur

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
414 poèmes Liste
12926 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
19 avril
  Publié: 11 févr à 15:07 Citer     Aller en bas de page

Merci à vous tous. Les mots me manquent ; dès que je les aurai retrouvés je les apporterai ici.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 290
Réponses: 7
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0272] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.