Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 24
Invisible : 0
Total : 26
· Pichardin · josette
13060 membres inscrits

Montréal: 14 déc 00:44:05
Paris: 14 déc 06:44:05
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amitié :: Le clochard . . . Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Pascal

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
92 poèmes Liste
544 commentaires
Membre depuis
29 mars 2017
Dernière connexion
13 décembre
  Publié: 24 août 2017 à 13:54 Citer     Aller en bas de page

Le clochard . . .

J'habite sous les ponts près des quais de la Seine.
Cet étrange miroir que reflète ma peine
Arrache du sang noir à mon coeur alangui
Etancher ce flot boueux où mon corps pourrit !

Aux yeux brumeux du soir, mon âme est suspendue
S'égare ma raison aux chants d'aube éperdue.
Une passante amie éveillera-t-elle mon coeur
Dormant de sommeil lourd sans rêve ni bonheur ?

Dans la sombre prison s'estompe ma mémoire
Vidée de sa substance en une larme noire.
J'ai brisé ma voix aux échos sourds des murs
Me serais-je égaré dans ces dédales obscurs ?

A peine quelques sous en mes poches mitées
Qui pleurent chaque soir deux trois pièces dorées
Pour apaiser la faim qui tenaille mon corps
Comment le dégourdir du froid vif qui l'endort ?

Dans les vapeurs d'alcool, aux vagues des nuées
Mon âme voyage en des sphères étoilées.
Au ciel, j'ai vu danser les rayons du matin.
Mon souffle gourd se berce en leurs langes de satin.

Pascal.
Le jeudi 24 août 2017.

 
Brin d'harmonie
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
28 poèmes Liste
427 commentaires
Membre depuis
15 juin 2017
Dernière connexion
30 juillet
  Publié: 25 août 2017 à 03:17 Citer     Aller en bas de page

J'ai beaucoup aimé Pascal, et le fond et les images que tu offres,
merci, et merci pour eux !

 
Pascal

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
92 poèmes Liste
544 commentaires
Membre depuis
29 mars 2017
Dernière connexion
13 décembre
  Publié: 25 août 2017 à 15:30 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir mon cher Brin d'harmonie.

Je te remercie d'être sur ma page et tu illumines leurs vies à travers tes doux mots : chemin d'horizon.

Agréable soirée.

Je t'envoie mon amitié.

Pascal Bises

 
Pascal

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
92 poèmes Liste
544 commentaires
Membre depuis
29 mars 2017
Dernière connexion
13 décembre
  Publié: 28 août 2017 à 15:49 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir mon cher Firjol.

Oui un poème pour les gens défavorisés, ne les oublions pas.Merci

Excellente soirée.

Amitiés.

PascalBises

 
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1012 poèmes Liste
16308 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
6 novembre
  Publié: 29 août 2017 à 04:15 Citer     Aller en bas de page

Bonjour...

Parfois, je croise des gens dans cette situation malheureuse...je me dis qu'on ne naît pas clochard, on le devient, et j'imagine qu'il doit être douloureux pour eux de se retourner sur leur passé. et de ne pas voir d'issue positive dans l'avenir. J'apprécie qu'on puisse parler d'eux sans animosité, que tu aies écrit ces mots.
Amicalement.
pyc.

 
Pascal

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
92 poèmes Liste
544 commentaires
Membre depuis
29 mars 2017
Dernière connexion
13 décembre
  Publié: 29 août 2017 à 15:50
Modifié:  29 août 2017 à 15:51 par Pascal
Citer     Aller en bas de page

Bonsoir mon cher Pyc.

Oui il y a souvent des déceptions amoureuses, des souffrances, ces êtres sont en errance,un peu de solidarité pour égayer leur quotidien.

Bonne soirée.

Je t'envoie mon amitié.

Pascal.Encore merci pour eux.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 337
Réponses: 5
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0282] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.