Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 205
Invisible : 0
Total : 206
· Solitas
13124 membres inscrits

Montréal: 15 juil 22:31:02
Paris: 16 juil 04:31:02
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Moteur, on tourne.. Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
alweg Cet utilisateur est un membre privilège


Courage enfant déchu d'une race divine, tu portes sur ton front ta superbe origine.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
99 poèmes Liste
1329 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2008
Dernière connexion
8 juillet
  Publié: 13 avr à 13:34
Modifié:  13 avr à 13:38 par Maschoune
Citer     Aller en bas de page

Moteur, on tourne...

Ce village ensoleillé, plombé par la chaleur, peint tout en blanc,
Respire en silence les mille odeurs de sa mère nature au gré du vent.
Le film de mes pensées se projette au ralenti, image par image,
Chaque détail est un rire, une émotion, un doux moment, un héritage.

Un minuscule tabouret, assise en paille, supporte un vieil homme courbé.
Il tresse avec minutie des longueurs de sisal de ses mains nouées,
Ses longs doigts usés tricotent sans cesse la matière, il fait des espadrilles.
Je ressens son odeur pure, son souffle lent, le crissement de ses aiguilles.

Il ne parlait que très peu, des mots simples, regarde petit si tu veux savoir,
L'espace parole est restreint, les gestes décomposés ont plus de pouvoir.
Il était mes travaux pratiques, le relais pieux de mon savoir scolaire.
Son sang m'accompagne dans mes veines, j'ai sans doute en moi l'âme de mon grand père.

Un autre séance dans sa chambre, il me tend un carré de chocolat
Pris au fond d'une table de nuit branlante, il ne sourit même pas.
La pauvreté on se la cache, on évite de la montrer, d'en parler.
Son regard amour était sa richesse, sa manière silencieuse d'aimer.

L'histoire de sa vie est mon Streaming permanent, ma drogue, ma ligne blanche,
Celle que je sniffe dans mes moments de refuge à la recherche d'une branche.
La dernière prise de vue revient en plan zoom sur un siège vide d'acteur.  
Il reviendra me voir, j'en suis sûr, déposer sur mes frêles épaules ses valeurs.


ALWEG


  alweg
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
1514 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
15 juillet
  Publié: 13 avr à 16:47 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Alweg

Magnifique poème, touchant et une chose que je puisse déjà vous dire, il est avec vous par les valeurs qu'il vous a transmises et qui ne vous ont pas quitté !

"Il reviendra me voir, j'en suis sûr, déposer sur mes frêles épaules ses valeurs"

"La pauvreté on se la cache, on évite de la montrer, d'en parler.
Son regard d'amour était sa richesse, sa manière silencieuse d'aimer."

Beaucoup de pudeur et une immense dose d'amour, tout simplement sublime et vrai. Un poème comme je les aime, écrit avec "les tripes".

Merci Alweg pour cet instant de lecture, réellement apprécié, que vous venez de m'offrir



Mawr.



  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14960 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
9 juillet
  Publié: 13 avr à 16:51 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Alweg,

Quelle superbe poésie touchante !
Merci pour ce très beau partage !



Douce soirée !
Mes amitiés
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
alweg Cet utilisateur est un membre privilège


Courage enfant déchu d'une race divine, tu portes sur ton front ta superbe origine.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
99 poèmes Liste
1329 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2008
Dernière connexion
8 juillet
  Publié: 13 avr à 16:52 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Mawrige, merci beaucoup pour votre compassion et vos mots. Je suis très touché. C'est un homme qui a beaucoup compté.
Cordialement
Robert

  alweg
alweg Cet utilisateur est un membre privilège


Courage enfant déchu d'une race divine, tu portes sur ton front ta superbe origine.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
99 poèmes Liste
1329 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2008
Dernière connexion
8 juillet
  Publié: 13 avr à 16:55 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Sybilla, merci d'être passée votre avis me touche beaucoup.
Amitiés
Robert

  alweg
Cerdick


«Un poème bouge avec le temps (Jacques Roubaud)»
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
37 poèmes Liste
130 commentaires
Membre depuis
20 mars
Dernière connexion
15 juillet
  Publié: 14 avr à 03:34 Citer     Aller en bas de page

Bonjour,
Un vibrant témoignage d'une période de vie, filmée avec des vers sous-titrés de tendresse.

Citation de alweg
Il ne parlait que très peu, des mots simples, regarde petit si tu veux savoir,


Tout comme ce poème. Sur lequel il n'y a qu'à poser les yeux pour comprendre tous les sentiments qu'il renferme.

  CdK
Alponse BLAISE. Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
15477 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
14 juillet
  Publié: 14 avr à 05:11 Citer     Aller en bas de page

"La pauvreté on se la cache, on évite de la montrer, d'en parler.
Son regard amour était sa richesse, sa manière silencieuse d'aimer"



Un poème touchant et vibrant d'amour pour ce vieil homme qui a tant compté pour toi..et la citation me rappelle les événements liés à notre vie sociale d'aujourd'hui... merci pour ce beau partage, cher Alweg...

alex

 
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
231 poèmes Liste
15454 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
15 juillet
  Publié: 14 avr à 12:57 Citer     Aller en bas de page

sublime

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
alweg Cet utilisateur est un membre privilège


Courage enfant déchu d'une race divine, tu portes sur ton front ta superbe origine.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
99 poèmes Liste
1329 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2008
Dernière connexion
8 juillet
  Publié: 16 avr à 03:15 Citer     Aller en bas de page

Merci Mido pour ton passage.
Amitiés
Robert

  alweg
glycine

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
449 commentaires
Membre depuis
8 août 2018
Dernière connexion
12 juillet
  Publié: 17 avr à 05:22 Citer     Aller en bas de page

Quel merveilleux poème... empli d'amour et d'émotion...
Il y a des films personnels et intimes dont on aime les rediffusions...
Tu viens d'en exprimer un dans cet écrit touchant qui réunit tout ce qu'il faut :
le décor, l'ambiance, les personnages, les sentiments, les émotions...

 
alweg Cet utilisateur est un membre privilège


Courage enfant déchu d'une race divine, tu portes sur ton front ta superbe origine.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
99 poèmes Liste
1329 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2008
Dernière connexion
8 juillet
  Publié: 17 avr à 06:08 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Glycine pour votre visite. Je tiens à vous remercier pour vos mots.

Cordialement
Robert

  alweg
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 168
Réponses: 10
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0290] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.