Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 31
Invisible : 0
Total : 35
· PaulMUR · samamuse · Fried · Lachésis (Moirae)
13123 membres inscrits

Montréal: 16 juin 13:06:28
Paris: 16 juin 19:06:28
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Je cherchais un fantôme... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Xenia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
104 poèmes Liste
1718 commentaires
Membre depuis
13 mai 2013
Dernière connexion
14 juin
  Publié: 5 mai à 05:31
Modifié:  31 mai à 02:01 par  Xenia
Citer     Aller en bas de page

J'allais le cœur en peine
mes rêves aux entresols
et je voyais les veines
des années sur le sol

je cherchais un fantôme
roi d'un ancien royaume

la ville était malaise
soumise à la nausée
elle prenait ses aises
au temps abandonné

je cherchais un fantôme
roi d'un ancien royaume

et j'ai voulu un geste
pour enjamber le soir
à peine une promesse
triste comme un devoir

je cherchais un fantôme
roi d'un ancien royaume

c'était une manière
pour un semblant d'aimer
traverser la lisière
pour l'histoire effacée

je cherchais un fantôme
roi d'un ancien royaume

  Critiques acceptées
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
281 poèmes Liste
4926 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
16 juin
  Publié: 5 mai à 08:21 Citer     Aller en bas de page

Un fantôme d'amour, c'est un souvenir enfoui au fond du cœur, pas facile de le faire revivre.

Amitiés

Yvon

  YD
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
82 poèmes Liste
1345 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
16 juin
  Publié: 5 mai à 08:26 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Xenia

Faut-il un moment donné continuer à chercher ces fantômes qui ont été rois des coeurs abandonnés où les reléguer à leur place ? Laissons les peut-être hanter les souvenirs et poursuivre la route !



Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
230 poèmes Liste
15366 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
16 juin
  Publié: 5 mai à 11:33 Citer     Aller en bas de page

très plaisante lecture
amicalement

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14959 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
14 juin
  Publié: 5 mai à 15:44 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Xenia

Tout à fait de l'avis de Mawr !



Belle soirée !
Mes amitiés
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
actuaire
Impossible d'afficher l'image
Dessine tes douleurs dans le sable et grave tes joies dans le rocher... Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
3741 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2013
Dernière connexion
29 mai
  Publié: 7 mai à 04:03 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Xénia,

J'allais le cœur en peine
mes rêves aux entresols
et je voyais les veines
des années sur le sol

je cherchais un fantôme
roi d'un ancien royaume

je n'ai trouvé qu'un geste
pour enjamber le soir
à peine une promesse
froide comme un rasoir

Le refrain projette une image superbement mélodieuse. A première vue plein d'espoir et de volonté... mais c'est... au temps du passé... de la froideur, de l'absence et du manque.
J'ai aimé lire et relire le premier quatrain qui arrive en quelques rimes sublimes de dire la peine et la désillusion qui ronge et érode.

Un profond plaisir poétique d'embrasser la profondeur de votre plume prolifique.

Bien à Toi Xénia,
Etienne

  « La véritable amitié commence quand les silences ne pèsent plus. » Romain Werlen.
Lilania Cet utilisateur est un membre privilège


Osez Etre
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
85 poèmes Liste
3258 commentaires
Membre depuis
14 juin 2011
Dernière connexion
11 juin
  Publié: 7 mai à 04:20 Citer     Aller en bas de page




Une belle atmosphère et de belles images, toujours
Merci Xenia pour ce moment de poésie

 
Xenia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
104 poèmes Liste
1718 commentaires
Membre depuis
13 mai 2013
Dernière connexion
14 juin
  Publié: 8 mai à 04:05 Citer     Aller en bas de page

merci à chacun de vous pour vos belles réponses
Amitiés

  Critiques acceptées
RiagalenArtem


Le meilleur est toujours dans une seule minute - Gorki -
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
139 poèmes Liste
3231 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
8 juin
  Publié: 5 juin à 08:38 Citer     Aller en bas de page

Comme une litanie (ce qui donne ce rythme que j'aime, comme une ambiance qui colle à ces mots)....je ne cherche pas de fantôme, j'en suis un parfois, je crois , -)...
Amitiés, Xenia...! -)

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Xenia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
104 poèmes Liste
1718 commentaires
Membre depuis
13 mai 2013
Dernière connexion
14 juin
  Publié: 9 juin à 13:05 Citer     Aller en bas de page

merci Riaga, ton passage est apprécié
Amitiés

  Critiques acceptées
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 151
Réponses: 9
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0680] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.