Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 73
Invisible : 0
Total : 73
13568 membres inscrits

Montréal: 23 sept 20:31:18
Paris: 24 sept 02:31:18
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Belle ambiguë Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Fried

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
103 poèmes Liste
795 commentaires
Membre depuis
11 mai 2017
Dernière connexion
13 septembre
  Publié: 27 juin 2019 à 00:19 Citer     Aller en bas de page

Tu me chantais en ce refrain le temps qui passe
je t'aimais assidu toi ma belle ambiguë
et pourtant si fière en vérité toute nue
je pourchassais un rêve que la nuit trépasse.

Je te pensais réveil tu étais là comtoise
tu appelais l'éveil je te nommais framboise.

Je t'aimais assidu toi ma belle ambiguë
mon amour androgyne d'un temps qui s'efface
je pourchassais un rêve que la nuit trépasse
femme masculine j'ai choisi l'ingénue.

Mon amour androgyne d'un temps qui s'efface
en notre pantomime à tâtons d'inconnus
femme masculine j'ai choisi l'ingénue
sous nos doigts se dessinaient, reliefs, corps de face.

Je te pensais réveil tu étais là comtoise
tu appelais l'éveil je te nommais framboise.

En notre pantomime à tâtons d'inconnus
et pourtant si fière en vérité toute nue
sous nos doigts se dessinaient, reliefs, corps de face
tu me chantais en ce refrain le temps qui passe.

 
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
231 poèmes Liste
2925 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
23 septembre
  Publié: 29 juin 2019 à 15:00 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Fried

Si je ne m'abuse voilà un fort beau pantoum " acidulé " de deux petits vers au goût framboise !

"Je te pensais réveil tu étais là comtoise
tu appelais l'éveil je te nommais framboise"

J'aime beaucoup, même énormément, la framboise étant un fruit si subtilement parfumé si fragile et... si bon !

Vraiment, bravo, un très agréable instant de lecture !



Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
SHElene


"On ne peut voir la lumière sans l'ombre..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
166 poèmes Liste
1568 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
22 septembre
  Publié: 30 juin 2019 à 02:44 Citer     Aller en bas de page

Ta Framboise est intemporelle et se mange même l'hiver

J'aime beaucoup

"En notre pantomime à tâtons d'inconnus
et pourtant si fière en vérité toute nue
sous nos doigts se dessinaient, reliefs, corps de face
tu me chantais en ce refrain le temps qui passe"


tu m'as donné envie de m'essayer à ce type de construction, qui doit avoir un nom que je ne connais pas.

Merci FRied

  SHElene
SélénaéLaLouveFéline


"Vient qui veut, reste qui veut, part qui veut"
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
259 poèmes Liste
9820 commentaires
Membre depuis
29 février 2008
Dernière connexion
22 septembre
  Publié: 30 juin 2019 à 06:03 Citer     Aller en bas de page

Un gros nez rouge, beaucoup de tendresse derrière ce nez, un écriture originale, j'aime énormément toutes ces belles métaphores qui ce confond d'un pantoum d'une agréable beauté... Je vois que pendant mon absence prolongée, de belles écritures sont arrivées sur ce site en tous les cas merci pour ce partage
Sélénaé

 
Fried

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
103 poèmes Liste
795 commentaires
Membre depuis
11 mai 2017
Dernière connexion
13 septembre
  Publié: 30 juin 2019 à 06:40 Citer     Aller en bas de page

Merci Sélénaé pour ta lecture et le commentaire cela me fait chaud au coeur. :-)
Hello Shelene, je me suis essayé au pantoum à ma sauce, pas sur d'avoir respecté toutes les regles. Voir sur Wikipedia. :-)
Bonjour Mawr, ahah une connaisseuse de framboise
Celles qui poussent dans mon jardin m'ont sans doute inspiré :-)
Merci Lian pour tes encouragements et big bisou.
Hello Cerdick, merci pour ton commentaire.

 
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
56 poèmes Liste
3033 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
23 septembre
  Publié: 4 juil 2019 à 16:40
Modifié:  4 juil 2019 à 16:41 par Cidnos
Citer     Aller en bas de page

Pour moi c'est un poème mystère, que j'ai trouvé agréable à lire, car il est vibrant d'un souflle poétique ... tout à fait authentique.
Cidnos

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 667
Réponses: 5
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0187] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.