Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 26
Invisible : 0
Total : 28
· Balzak · Fried
13167 membres inscrits

Montréal: 22 août 12:01:50
Paris: 22 août 18:01:50
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Absence Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Tychilios Cet utilisateur est un membre privilège


Helios
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
69 poèmes Liste
315 commentaires
Membre depuis
5 octobre 2018
Dernière connexion
22 août
  Publié: 17 juil à 12:14
Modifié:  17 juil à 12:58 par Tychilios
Citer     Aller en bas de page

Absence

La voix douce qui me charmait
Émerveille un autre que moi.
Les mots tendres qui me troublaient,
Suscitent de nouveaux émois.

Quelqu’un dans ton troublant regard,
Se contemple, tout ébloui.
Admirant dans ce beau miroir,
Son pâle reflet embelli.

Il ne sait pas l’étrange effet
Que ces grands yeux clairs provoquaient,
Le bonheur qui m’envahissait,
Lorsque sur moi, ils se posaient.

Celui-là découvre étourdi
Le doux parfum de tes baisers,
Et dans tes bras, il se blottit,
Ignorant comme l’on s’est aimés.

Ses mains s’aventurent sur ton corps,
De flammes et d’ambre, aux doux reflets.
Un intrus a pris sans effort,
Ce cœur que tu m’avais donné.

Chaque matin qui recommence
Et chaque soirée qui s’achève
Je vois l’ombre de ta présence
S’éteindre dans un mauvais rêve

Au fond de mon coeur je retiens
Des sanglots amers et des pleurs
Le temps qui passe ne peut rien
Il ne sait calmer ma douleur

La trahison a ton sourire
Et ton visage d’innocence.
Tes serments sont des souvenirs,
Lorsque résonne ton absence.

Je laisse aller mon âme vaine,
Dans des déserts de solitude.
Mon désespoir plus que ma peine,
Devient une triste habitude.




Georges Ioannitis
Tous droits réservés

 
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
107 poèmes Liste
1659 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
22 août
  Publié: 17 juil à 12:36 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Georges

Une absence douloureuse où cet amour perdu est omniprésent.

C'est un texte poignant, une déchirure qui a du mal à se refermer... je dirai même qui n'est pas refermée. Une non acceptation de cette dure réalité et envie d'être cet "autre" pour tout recommencer ou plutôt pouvoir continuer. Cet autre que l'on arrive presque à détester en secret...

Un poème qui m'a bouleversée par sa force tranquille qui fait mouche et ses mots choisis.

Merci Georges pour ce triste mais beau partage.



Mawr



  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Myo


Le bonheur se trouve comme un myosotis, tout petit, tout gentil dans un coin de la vie...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
215 poèmes Liste
3981 commentaires
Membre depuis
14 juin 2004
Dernière connexion
18 août
  Publié: 17 juil à 14:53 Citer     Aller en bas de page

Un ressenti que je connais pour l'avoir vécu.
J'espère que ce n'est que fiction ou ... un sentiment ancien qui remonte un peu à la surface le temps d'un écrit.

Quoiqu'il en soit, c'est dans cette période de dérive que j'ai le plus appris.
Lorsqu''on se retrouve seul(e) aux carrefours des chemins, les choix que l'on pose nous ouvrent d'autres horizons et nous font découvrir
celui ( celle) que nous sommes au plus profond.

Puis un jour le chemin de croix devient chemin de vie ...

Une écriture qui me touche toujours.
Amitié

Myo

 
Lamina
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
8 poèmes Liste
39 commentaires
Membre depuis
12 juillet
Dernière connexion
18 août
  Publié: 17 juil à 15:34 Citer     Aller en bas de page

Des mots qui me touchent , des sentiments forts en espérant que maintenant la douleur soit moins intense.

Vraiment un beau texte

Amitié

Lamina

 
Cerdick


«Un poème bouge avec le temps (Jacques Roubaud)»
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
195 commentaires
Membre depuis
20 mars
Dernière connexion
22 août
  Publié: 18 juil à 02:46 Citer     Aller en bas de page

Bonjour !

J'apprécie beaucoup cette évocation du souvenir inextinguible d'un "amour" qui ne peut s'oublier. Sans en faire trop, sans aller vers le mélodrame, chaque vers évoque avec douceur et tristesse ce douloureux épisode passé.
Le final frappe les esprits,

Citation de Tychilios
Mon désespoir plus que ma peine,
Devient une triste habitude.


Un très beau texte.

  CdK
Fried

Statut: En ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
75 poèmes Liste
504 commentaires
Membre depuis
11 mai 2017
Dernière connexion
21 août
  Publié: 18 juil à 06:24 Citer     Aller en bas de page

C'est une terrible blessure qui est joliment évoquée ici. On ressent cette peine à travers tes mots.
Il faudra du temps pour en guérir et que cela devienne cicatrice.

 
Tychilios Cet utilisateur est un membre privilège


Helios
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
69 poèmes Liste
315 commentaires
Membre depuis
5 octobre 2018
Dernière connexion
22 août
  Publié: 22 juil à 07:29 Citer     Aller en bas de page

_Merci Mawringhe pour ce beau commentaire. L’autre est celui que l’on déteste un moment et le temps remet les choses à leur place et apaise la douleur. Amitiés, Georges.
_ Merci Myo pour ta visite . Je crois que passé la quarantaine on a tous vécu cette expérience au moins une fois dans sa vie. Ton commentaire me touche tout autant, crois le bien. Porte-toi bien, Amitiés, Georges.
_Merci Lamina d’avoir pris le temps de lire et commenter ce texte, votre charmante attention je touche beaucoup, tout ça fait un peu partie du passé maintenant ; amicalement, Georges.
_ Merci Cerdick pour cette lecture attentive et la pertinence de votre commentaire, amicalement, Georges.
_Merci Fried, les histoires d’amour finissent mal, en tout cas au moins pour l’un des protagonistes, mais le temps qui fait parfois bien les choses estompe les douleurs. Merci pour ta visite, Amitiés, Georges.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 182
Réponses: 6
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0229] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.