Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 266
Invisible : 0
Total : 269
· ode3117 · aigredoux · Allantvers
13163 membres inscrits

Montréal: 12 déc 09:53:37
Paris: 12 déc 15:53:37
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: À l'heure des voyages Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Myo


Le bonheur se trouve comme un myosotis, tout petit, tout gentil dans un coin de la vie...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
220 poèmes Liste
4041 commentaires
Membre depuis
14 juin 2004
Dernière connexion
11 décembre
  Publié: 19 juil à 14:41 Citer     Aller en bas de page


À l'heure des voyages


Si ma plume s'éteint d'avoir perdu le souffle,
De tout ce qui l'anime aux secrets des saisons.
Si mes mots se font vains, sans nulle autre raison,
Comme meurt une voix quand son âme s'essouffle.

Gardez, je vous en prie, cette part de mystère
Qui vous a quelquefois peut-être fait frémir,
L'arpège de mon encre où le vent vient gémir
Comme un chant de sirène éloigne de la terre.

Si ma muse s’égare où l’ombre prend ses droits,
Avec pour seul frisson, l’étreinte du silence.
Si mon encre se brouille à perdre toute aisance,
Délavée par l’hiver des rêves trop étroits.

Gardez, je vous en prie, la flamme qui fut mienne,
Celle qui dansait haut pour cueillir l’émotion,
Qu’elle palpite un peu d’un reste de passion
Dans ce reflet furtif d’une lumière ancienne.

Et pour vos souvenirs, un poème plus doux,
Que je vous ai laissé dans le bleu des nuages,
Pour qu'il vous parle encore à l'heure des voyages,
De tout ce qui fut chaud, de tout ce qui fut nous.


19 Juillet 2019



 
Rose-Amélie

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
10 poèmes Liste
741 commentaires
Membre depuis
1er mars
Dernière connexion
12 décembre
  Publié: 19 juil à 15:08 Citer     Aller en bas de page

Manifestement, les muses sont loin de vous avoir abandonnée!

C'est magnifique...

Amitiés
Rose-Amélie

  🌷
Daniel Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
119 poèmes Liste
369 commentaires
Membre depuis
14 mars 2014
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 19 juil à 16:13 Citer     Aller en bas de page

Touché. Magnifique poème. Juste 2 minuscules choses qui freinent ma lecture dans la 3ème strophe. Trois fois rien, une virgule et le troisième vers qui m'échappe un peu.

Superbe.
Dan

  Critiques négatives absolument reçues, il faut bien se construire.
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
141 poèmes Liste
2059 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
11 décembre
  Publié: 19 juil à 17:37 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Myo

Comment peux-tu penser un seul instant que nous puissions oublier tes poèmes plus enchanteurs les uns que les autres ?

Toujours dans la finesse et la justesse des mots... un régal de lecture ! Je suis certaine que ta douce Muse n'est pas prête de te quitter, pour notre ravissement !

Merci pour ce beau partage.



Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Fried

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
642 commentaires
Membre depuis
11 mai 2017
Dernière connexion
11 décembre
  Publié: 20 juil à 02:01 Citer     Aller en bas de page

Superbes alexandrins et agréable prosodie, il faudrait trouver une mélodie pour en faire une chanson.
J'aime beaucoup.

 
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
209 poèmes Liste
11571 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
12 décembre
  Publié: 20 juil à 02:47
Modifié:  20 juil à 02:47 par Maschoune
Citer     Aller en bas de page

Bon ben... visiblement ta muse ne s'est pas encoure essoufflée MYO ...

Toujours un grand plaisir de te lire !

  ISABELLE
Adria d'Orances


Recueil de poésies érotiques édité ...... (voir mon profil)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1 poèmes Liste
780 commentaires
Membre depuis
9 mars 2016
Dernière connexion
12 décembre
  Publié: 20 juil à 04:13 Citer     Aller en bas de page

Un très beau poème, à la prosodie travaillée sans que cela n'en égratigne la lecture et le plaisir qui en naît.
A la force de votre plume je mesure, d'autant mieux, vos derniers compliments posés à mon égard.

Adria

 
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
231 poèmes Liste
15802 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
11 décembre
  Publié: 20 juil à 13:01 Citer     Aller en bas de page

magnifique

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Myo


Le bonheur se trouve comme un myosotis, tout petit, tout gentil dans un coin de la vie...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
220 poèmes Liste
4041 commentaires
Membre depuis
14 juin 2004
Dernière connexion
11 décembre
  Publié: 20 juil à 13:28 Citer     Aller en bas de page

Merci Rose-Amélie
Les muses sont quelquefois capricieuses .... mais jusque là, elles finissent toujours par rompre le silence



------------------------------------------------------------------------------

Bonsoir Daniel,

Merci pour ce commentaire positif.
Est-ce le 3e vers de la 1ere strophe qui vous semble peu clair ?



-------------------------------------------------------------------------------

Mawr,

Avec une lectrice fidèle telle que toi ... si ma muse s'endort, va falloir que je la secoue
Un grand merci.

Bisous

---------------------------------------------------------------------------------

Fried .... pourquoi pas si cela t'inspire.
Un grand merci de ton passage.

----------------------------------------------------------------------------------

Maschoune ... quelques lecteurs pour partager mes écrits.

Cela devrait suffire pour contenter ma muse.

Merci de ta fidélité

-----------------------------------------------------------------------------------

Merci Adria ... oui,la musicalité du classique me touche souvent plus que la poésie libre.
Mais il en faut pour tous les goûts.

Un grand merci d'être passée

------------------------------------------------------------------------------------

Mido Ben

 
Chlamys


L'incertitude est l'essence-même de l'aventure amoureuse. Oscar Wilde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
50 poèmes Liste
715 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
12 décembre
  Publié: 20 juil à 16:24 Citer     Aller en bas de page

Un poème subtil où le désir de laisser une trace est évoqué avec élégance et la sensibilité s'exprime de la plus belle manière.
Je l'emporte dans mes lectures !

  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
Pichardin
Impossible d'afficher l'image
Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
357 poèmes Liste
3720 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 21 juil à 00:13 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Myo,
une poésie délicate et douce, j'en ai apprécié la musicalité.
Amicalement
Pichardin

  Pichardin
Farid
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
6 poèmes Liste
81 commentaires
Membre depuis
11 janvier
Dernière connexion
1er décembre
  Publié: 21 juil à 06:23
Modifié:  21 juil à 07:59 par Farid
Citer     Aller en bas de page

Myo,

Il faut bien te l'avouer, à cause de toi, mes nouveaux voisins peu mélomanes, se plaignent :

" Môssieur, tous les soirs au balcon vous récitez des poèmes comme un chat de gouttière ; miaou, miaou, miou…

- Oui, c'est vrai, en raison des grosses chaleurs c'est en extérieur que je déclame. Mais vous devez confondre, je n'imite pas le matou, je fais Myo, Myo, Myo…"

Et en effet, mes précédents voisins avaient l'oreille plus musicale. Comme je vivais en musique tes poèmes, ils s'avançaient pour mieux entendre : " Ô Mon Dieu, quelle belle musique et comme elle sonne bien ! de quel facteur est votre instrument ?

Alors, fier comme un qui aurait survécu à la froidure du Grand Est (si, si…) je répondais : c'est un Myo, le Stradivarius de l'alexandrin !"


Aussi, à l'heure des voyages, pour guider celui qui a bu tes mots et enivré son coeur, pour ce jeune commandant, tu brilles comme une étoile...

Merci !




 
Myo


Le bonheur se trouve comme un myosotis, tout petit, tout gentil dans un coin de la vie...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
220 poèmes Liste
4041 commentaires
Membre depuis
14 juin 2004
Dernière connexion
11 décembre
  Publié: 21 juil à 12:44 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Chlamys,

Ravie d'avoir partagé cette sensibilité.
Une place de choix dont je te remercie.



-------------------------------------------------------------------------------------

Pichardin,

Tu me connais, ma muse a du mal à se passer de musique.
Un grand merci de ta visite



-------------------------------------------------------------------------------------

Cher Farid,

Tu le sais... les mots que je partage, ne m'appartiennent plus ...
Et si tes voisins doivent les subir ... j'espère qu'ils apprécient aussi.
Sinon... à tes risques et périls... je décline toute responsabilité

Heureuse de voir le capitaine retrouver son goût des voyages et de l'aventure...
Mais, j'en étais sûre, le froid du grand Est n'était là que pour mieux faire ressentir le chaud à l'intérieur.

Bon voyage sur la route du Sud Ouest ... vers ce lieu aux milles promesses ... et ne perdez pas de vue l'étoile même si elle est dans votre dos.





Myo

 
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
209 poèmes Liste
11571 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
12 décembre
  Publié: 22 juil à 07:37 Citer     Aller en bas de page

Citation de Farid
fier comme un qui aurait survécu à la froidure du Grand Est (si, si…)




Non non n'insistez pas ! Je ne ferai aucun commentaire là-dessus !

  ISABELLE
Farid
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
6 poèmes Liste
81 commentaires
Membre depuis
11 janvier
Dernière connexion
1er décembre
  Publié: 23 juil à 06:05
Modifié:  24 juil à 06:58 par Farid
Citer     Aller en bas de page

Citation de Maschoune

Citation de Farid
fier comme un qui aurait survécu à la froidure du Grand Est (si, si…)




Non non n'insistez pas ! Je ne ferai aucun commentaire là-dessus !



Chère, Très, Très, Isabelle,

Je te retrouve avec une joie extrême, MERCI !

J'observe néanmoins que, s'agissant du Pôle Est, tu n'as pas changé...

À te lire !

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 527
Réponses: 14
Réponses uniques: 11
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0696] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.