Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 22
Invisible : 0
Total : 23
· Lafleurquirime
13319 membres inscrits

Montréal: 25 oct 03:39:37
Paris: 25 oct 08:39:37
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: 14 Décembre 1837 Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
SienKieWicz

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
83 poèmes Liste
2801 commentaires
Membre depuis
7 mars 2007
Dernière connexion
23 octobre
  Publié: 31 mars 2007 à 14:16
Modifié:  11 oct 2010 à 14:06 par SienKieWicz
Citer     Aller en bas de page

14 DÉCEMBRE 1837



Saint-Eustache éclairé tristement d’un jour terne
Est pénétré d’échos de plaintes douloureuses,
De ce peuple opprimé - désespérances fermes,
De ces cœurs faisant face à l’issue malheureuse.

Les braves se groupaient brisés de désarroi,
Entrevoyant déjà quelque jonchée sanglante
L’œil brillant, cœur alerte et vibrant toutefois,
Ils se barricadaient tout enfiévrés d’attente.

Dans les regards tendus pointait l’éternité
Avec sa suffisance ornée d’inévitable.
N’avait d’armes, Révolte, que témérité
De vies prêtes à écrire une journée mémorable.

Un grondement sonore ouï dans le lointain
Et le village tint d’un seul souffle coupé;
Tendues les veines, fusils crispés dans les mains
- La brume laissait des points rouges se profiler,

Puis c'était Colborne qui au jeu se prêtait,
- Union Jack the ripper, oriflammes d’Orange -
Habits-Rouges au pas que les tambours battaient
Sur l’air des Grenadiers briseurs de résistance.

Deux mille se pressaient contre deux cent cinquante,
D’un côté c’était l’ordre, et d’autre, l’héroïsme.
Quand l’air se déchira sous les balles filantes,
Bientôt s’ouvrit la neige en sillons de victimes.

Huit canons anglais vers l’église-forteresse...
Le village cerné, des torches fut la proie;
Chénier et ses hommes rivalisaient d’adresse,
Sans relâche amorçaient, abattaient de sang-froid.

Des héros, le poids du nombre fit des martyrs,
L’incendie rougeoyant calcina les espoirs.
Quand tous furent abattus, quand les bruits s’affaiblirent,
Enfin les valeureux quittaient le purgatoire.

-31 mars 2007



Droits d'auteur enregistrés
no 00049089

 
Ti_Tom


.. Entre Eux et Nous, il n'y a qu'une demeure temporaire ..
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
7 poèmes Liste
161 commentaires
Membre depuis
3 mars 2007
Dernière connexion
12 août 2008
  Publié: 31 mars 2007 à 14:26
Modifié:  31 mars 2007 à 14:27 par Ti_Tom
Citer     Aller en bas de page

Très belle retranscription que cette bataille de St-Eustache..
On ressent bien l'acharnement de ces soldats et la violence de ces combats..

- il me semblait pourtant qu'il y avait 9 canons Anglais..

Petit détail qui ne modifie en rien la qualité de cet écrit!

Amicalement,

Ti_Tom

  Ti_tom
SienKieWicz

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
83 poèmes Liste
2801 commentaires
Membre depuis
7 mars 2007
Dernière connexion
23 octobre
  Publié: 31 mars 2007 à 14:34
Modifié:  21 oct 2009 à 19:25 par SienKieWicz
Citer     Aller en bas de page

Salut,

En fait, il y avait douze canons, mais huit d'entre eux furent pointés vers l'église, qui en porte encore les marques aujourd'hui.

Merci!

 
Ti_Tom


.. Entre Eux et Nous, il n'y a qu'une demeure temporaire ..
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
7 poèmes Liste
161 commentaires
Membre depuis
3 mars 2007
Dernière connexion
12 août 2008
  Publié: 1er avr 2007 à 05:08 Citer     Aller en bas de page

..Trop sur de moi alors.. merci pour cette "mise à jour"..

Ti_Tom

  Ti_tom
SienKieWicz

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
83 poèmes Liste
2801 commentaires
Membre depuis
7 mars 2007
Dernière connexion
23 octobre
  Publié: 14 oct 2010 à 18:07 Citer     Aller en bas de page

Merci de votre passage!

 
Le Poète Masqué


Bonjour/bonsoir chers amis. Merci de votre présence sur mon profil !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
117 poèmes Liste
3468 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2012
Dernière connexion
29 janvier
  Publié: 28 févr 2014 à 05:54 Citer     Aller en bas de page

Bonjour,

Je viens de lire L'île des brumes puis ce poème-ci.
J'aime beaucoup les sujets historiques, comme cette bataille de 1837, dans laquelle vos vers nous permettent de nous plonger.

Cela mériterait un commentaire plus fourni que le mien. Je puis simplement dire que je suis très sensible à cette poésie, où l'honneur et la bravoure sont mis en avant, d'une façon magistrale.

Un immense bravo.

J'irai découvrir d'autres poèmes.


  Vous pouvez prendre connaissance de mon système de versification, si vous le souhaitez (système personnel qui s'écarte des règles purement classiques).
SienKieWicz

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
83 poèmes Liste
2801 commentaires
Membre depuis
7 mars 2007
Dernière connexion
23 octobre
  Publié: 2 mars 2014 à 16:02 Citer     Aller en bas de page

Citation de Le Poète Masqué
Bonjour,

Je viens de lire L'île des brumes puis ce poème-ci.
J'aime beaucoup les sujets historiques, comme cette bataille de 1837, dans laquelle vos vers nous permettent de nous plonger.

Cela mériterait un commentaire plus fourni que le mien. Je puis simplement dire que je suis très sensible à cette poésie, où l'honneur et la bravoure sont mis en avant, d'une façon magistrale.

Un immense bravo.

J'irai découvrir d'autres poèmes.




C'est déjà un commentaire bien senti que le vôtre. Et c'est vraiment apprécié.
Salutations

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 3720
Réponses: 6
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0295] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.