Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 198
Invisible : 1
Total : 201
· QUOIQOUIJE · Filiquier
13258 membres inscrits

Montréal: 16 oct 08:16:33
Paris: 16 oct 14:16:33
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Je vous aimais Madame Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
VikThor

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
10 poèmes Liste
56 commentaires
Membre depuis
23 mai 2012
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 7 oct à 18:43
Modifié:  8 oct à 12:19 par VikThor
Citer     Aller en bas de page

Saviez-vous Madame
que je vous aimais
à en perdre l'âme
mais je me taisais.

Vous étiez la rose
où me recueillir
la plus belle prose
que je puisse écrire.

D'être à vos côtés
c'était le bonheur,
de vous respirer
enivrait mon cœur.

Fragrances divines
que j'accompagnais
de pensées coquines
dans mon grand secret.

Vous étiez le ciel
de mes galaxies,
la douceur du miel
de vos mots fleuris.

J'étais de vos ombres
pour m'y réfugier,
chemin en pénombre
d'un amour caché.

Il n'était qu'un chant
où l'âme pénètre
celui de l'amant
que je rêvais d'être.

Mais le sort mauvais
nous a séparés,
gardant mon secret
me suis effacé.

Saviez-vous Madame
quand je vous aimais
que ce fut le drame
où je vous pleurais.

Vik
VIDEO

  L'amour est cette merveilleuse chance qu'un(e) autre vous aime encore quand vous ne pouvez plus vous aimer vous-même
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
122 poèmes Liste
1868 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 8 oct à 07:19 Citer     Aller en bas de page

Bonjour VikThor

Mais quel plaisir de retrouver ta belle plume après ce long moment d'absence !

Tu n'as rien perdu de ton art de parler aux dames ! et dans ce cas bien particulier, il est bien regrettable qu'elle n'en ait rien su...
La vie est bien mal faite parfois.

Quoi qu'il en soit, un très beau poème pour un moment ravissant de lecture. Merci VikThor pour ce touchant partage.



Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
VikThor

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
10 poèmes Liste
56 commentaires
Membre depuis
23 mai 2012
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 8 oct à 12:22 Citer     Aller en bas de page

Citation de Mawringhe
Bonjour VikThor

Mais quel plaisir de retrouver ta belle plume après ce long moment d'absence !

Tu n'as rien perdu de ton art de parler aux dames ! et dans ce cas bien particulier, il est bien regrettable qu'elle n'en ait rien su...
La vie est bien mal faite parfois.

Quoi qu'il en soit, un très beau poème pour un moment ravissant de lecture. Merci VikThor pour ce touchant partage.



Mawr


Merci chère amie d'être passée... et d'avoir judicieusement rectifié un vers "boiteux"...toute mon amitié; bises Vik

  L'amour est cette merveilleuse chance qu'un(e) autre vous aime encore quand vous ne pouvez plus vous aimer vous-même
Myo


Le bonheur se trouve comme un myosotis, tout petit, tout gentil dans un coin de la vie...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
217 poèmes Liste
4017 commentaires
Membre depuis
14 juin 2004
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 8 oct à 13:37 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Vik tor,

Une déclaration un peu tardive peut-être.
Mais il n'est pas toujours aisé ..d'oser.

De beaux mots d'amour

Myo

 
Rose-Amélie

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
10 poèmes Liste
661 commentaires
Membre depuis
1er mars
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 8 oct à 21:00 Citer     Aller en bas de page

Émue à la lecture de ce poème élégant et bien senti...
Et heureuse de te relire!
Amitiés
Rose-Amélie

  🌷
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 180
Réponses: 4
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,2291] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.