Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 714
Invisible : 0
Total : 715
· ori
13137 membres inscrits

Montréal: 7 avr 03:26:05
Paris: 7 avr 09:26:05
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Maths Hélène (repost) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
108 poèmes Liste
5331 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
6 avril
  Publié: 26 déc 2019 à 16:31
Modifié:  26 déc 2019 à 16:32 par Lacase
Citer     Aller en bas de page

Torses bombés,
Rondeurs en avant,
On a les yeux qui frisent
En odeur d’indécence.

Aspirations verticales,
Appétences horizontales,
Lignes droites ou d’horizons.
Rêves d’absolu.

Espoirs d’abandon,
Lignes fuyantes.
A nos géométries variables
Hélas point de fuite !

Sur un arc en ciel s’échappent nos perspectives…

Parfois c’est le verbe qui est trop haut
Pour que ça se conjugue…
Alors on se dit qu’il est fourbe
Le chemin.

Viens recourbons l’échine
En caressant l’espoir…
Vécue sous tous nos angles
La courbe nous va bien.

Là en creux,
Ce ne sont que volutes et circonvolutions,
Rectitudes et œillères.
Allez, réinventons nos lunes.

Pour qu’une chute de reins
Soit le plus court chemin
Du galbe à la rotondité,
Essayons la tangente.

Qu’en « arcs en cieux »* s’épousent nos contours.

On a tant joué avec nos lignes
Qu’on se comprend bien mieux.
Grâce à Dieu qu’il est courbe
Notre chemin.



* Pluriel fantaisiste

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
213 poèmes Liste
12034 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
7 avril
  Publié: 27 déc 2019 à 03:23 Citer     Aller en bas de page

Ils sont bien jolis ces pleins et ces déliés sous tes mots Lacase !

Merci à toi !

  ISABELLE
SHElene


"On ne peut voir la lumière sans l'ombre..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
135 poèmes Liste
1318 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
6 avril
  Publié: 27 déc 2019 à 05:39 Citer     Aller en bas de page

Il y a des chances que présentés comme cela, j'aurai peut-être aimé les mathématiques Merci Lacase pour ce cheminement géométrique distrayant

  SHElene
Chlamys


L'incertitude est l'essence-même de l'aventure amoureuse. Oscar Wilde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
989 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
6 avril
  Publié: 27 déc 2019 à 06:30 Citer     Aller en bas de page

Un poème en cursives, élégant, j'aime beaucoup.
Merci Lacase!

  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
108 poèmes Liste
5331 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
6 avril
  Publié: 28 déc 2019 à 06:22
Modifié:  28 déc 2019 à 06:22 par Lacase
Citer     Aller en bas de page

Maschoune , SHElene , Chlamys
Content de vous voir toutes trois sous mes petits mots.

En amour comme dans le reste, je dirais avec Desproges que :
"Le chemin le plus court entre deux points n'est pas forcément la ligne droite. Non, il faut encore que les deux points soient bien alignés l'un en face de l'autre. "

Belle journée à vous
L'oncle

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
705 poèmes Liste
15033 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
6 avril
  Publié: 28 déc 2019 à 15:32 Citer     Aller en bas de page

Qu’en « arcs en cieux »* s’épousent nos contours.

On a tant joué avec nos lignes
Qu’on se comprend bien mieux.
Grâce à Dieu qu’il est courbe
Notre chemin.


Non, non , pas de lignes droites, vive les circonvolutions et les heures de fuite !

Bon 2020 !

lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
297 poèmes Liste
5365 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
6 avril
  Publié: 29 déc 2019 à 08:57 Citer     Aller en bas de page

Bien sympa, mais je n'ai jamais eu l'idée de regarder géométriquement mes amoureuses.... aujourd'hui c'est un peu tard (rire).

Amitiés

Yvon

  YD
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
108 poèmes Liste
5331 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
6 avril
  Publié: 9 jan à 04:58
Modifié:  9 jan à 04:59 par Lacase
Citer     Aller en bas de page

Galatea belga
Bon 2020 à toi également et je te rejoins : Vive les courbes !

Y.D
Sans avoir de compas dans l’œil on constate, même s'il n'y a pas de règle, que la géométrie humaine varie souvent avec l'âge. Il parait que des ventres s'arrondissent chez quelques uns, tandis que des hanches fleurissent chez quelques autres....
Bref, à mon sens il n'est jamais trop tard pour être d'équerre avec mon texte.
Merci à toi et bon 2020

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Cecel Cet utilisateur est un membre privilège


Il n'y a ni mauvaises herbes ni mauvais hommes. Il n'y a que de mauvais cultivateurs. - Victor Hugo
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
10 poèmes Liste
45 commentaires
Membre depuis
14 janvier
Dernière connexion
6 février
  Publié: 20 jan à 07:16 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Lacase,
Bien plaisant ce poème !
C’est vrai que j’aime les maths et les courbes en particulier.

Je me souviens de celles, très primitives, de la jeune remplaçante de ma Prof de terminale quand mon regard dérivait pour prendre allègrement la tangente. Je sais, c’est facile et pourtant ses arrondis par excès longtemps restés inconnus déclanchèrent chez moi un intérêt exponentiel…pour les maths s’entend. Mais je m’égare...

Merci pour ces doux souvenirs.
Amicalement.
Cecel

 
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
108 poèmes Liste
5331 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
6 avril
  Publié: 21 jan à 04:59 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Cecel,
On a tous, peu ou prou, des réminiscences de courbes qui arrondissent nos angles de vies. Content de t'avoir ramené quelques souvenirs.
Merci pour ton sympathique commentaire

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 269
Réponses: 9
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0567] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.