Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 641
Invisible : 1
Total : 644
· Andesine · Poex
13162 membres inscrits

Montréal: 27 mai 10:53:37
Paris: 27 mai 16:53:37
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Larmes de rubis Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] 2 :: Répondre
Lucie Granville Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
532 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2019
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 21 févr à 15:26 Citer     Aller en bas de page


Larmes de rubis

De mon bras, mille larmes fuient
Sur un long ruban de rubis
Ce fil fragile qui nous lie
Te raccroche encore à la vie.

Un fin lacet teinte de rose
Le blanc cireux de ton visage
Pendant que mille peurs s’opposent
Et me terrifient d’avantage.

Tes paupières fines ourlées
De cils infinis et soyeux
Recouvrent d’un voile nacré
Le saphir clair de tes grands yeux.

À ton chevet le temps s’arrête…
Mais mon sang coule dans tes veines
Apaisant mes pensées inquiètes
Et calmant lentement, ma peine.

Ces quelques gouttes donneront
Un souffle nouveau d’énergie,
Et quelques heures suffiront
Pour sauver ta précieuse vie.

Tu seras éternellement
Grâce à ces larmes de rubis,
Mon double et mon prolongement,
Mon trésor, ma fille chérie…


Lucie Granville
Tous droits réservés

 
Tychilios Cet utilisateur est un membre privilège


Mieux vaut avoir raison seul que tort avec la foule.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
142 poèmes Liste
1048 commentaires
Membre depuis
5 octobre 2018
Dernière connexion
27 mai
  Publié: 21 févr à 15:39
Modifié:  22 févr à 04:56 par Tychilios
Citer     Aller en bas de page

Alors là….Un texte intime, d’une tendresse infinie. Il montre à quel point une mère est liée à son enfant. Cette relation si particulière est ici représentée de la manière la plus symbolique qui soit. Le cathéter, cette tuyauterie chirurgicale suggérée par ce poème évoque, irrémédiablement le cordon ombilical. Ce poème magnifique est un hymne sublime à l'amour maternel. G.I .

 
Lucie Granville Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
532 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2019
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 21 févr à 16:53
Modifié:  21 févr à 17:00 par Lucie Granville
Citer     Aller en bas de page

Merci Georges pour ce touchant commentaire, plein de sensibilité... Je suis ravie que la profondeur de ce lien très particulier, cet amour inconditionnel, soit perceptible, et l'image du cordon ombilical que tu évoques me plait bien. J'ai eu cette sensation que ma fille et moi étions reliées, sa vie suspendue à la mienne. Ma puce avait perdu beaucoup de sang après un accident à l'école (son coude était passé à travers une vitre), il a fallu agir dans l'urgence, et après une nuit d'angoisse, tout s'est bien terminé, elle se porte à merveilles. Je suis très contente que tu aies aimé cette poésie. A très bientôt, Lucie

 
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
195 poèmes Liste
2648 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
27 mai
  Publié: 21 févr à 17:20 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Lucie,

Un magnifique poème qui me parle on ne peut plus !

Quand l'enfant vient au monde, sa mère lui donne vie, mais dans pareil cas, cette maman... donnerait sa vie pour son enfant et ses "larmes de rubis" que tu lui offres à travers cette transfusion, deviennent un flot puissant régénérateur, compensateur car chargé en plus de cet amour maternel ! C'est vraiment, vraiment très beau, tu m'as profondément émue.

Devenir mère est le plus beau cadeau de la vie. Le jour où l'on apprend cette magnifique nouvelle débute cet amour inconditionnel qui va nous relier à nos enfants jusqu'à notre dernier souffle.

Merci Lucie pour ce merveilleux partage et mille bises à ta puce qui peut-être fière et heureuse d'avoir une maman comme toi !



Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Sihläryn


"Mon cher Chair ! — Mon bon Bone !"
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
23 poèmes Liste
784 commentaires
Membre depuis
18 octobre 2006
Dernière connexion
24 mai
  Publié: 21 févr à 17:40 Citer     Aller en bas de page

Magnifique

  Arilyn Rhapsody, Zephirah...
Errant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
19 poèmes Liste
300 commentaires
Membre depuis
15 janvier
Dernière connexion
9 mai
  Publié: 22 févr à 02:05 Citer     Aller en bas de page

Superbe poeme où coule l'amour indéfectible d'une mère pour son enfant , merci

 
Lucie Granville Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
532 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2019
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 22 févr à 02:25 Citer     Aller en bas de page

- Merci Mawringhe pour ton commentaire, tu trouves toujours les mots justes, et tes visites me font chaque fois très plaisir . Tu as raison, l'amour pour ses enfants est inconditionnel, on donnerait notre vie pour eux ... Là, c'est juste un tout petit bout de moi que j'ai donné, mais j'ai eu si peur... Très amicalement, Lucie

- Merci Sihläryn pour ce beau compliment... Amicalement, Lucie

- Merci Errant pour ce commentaire qui me touche... Amour indéfectible, oui, c'est exactement ça...Amicalement, Lucie

 
Maschoune

Modératrice


Un petit baiser, comme une folle araignée, te courra par le cou... A. RIMBAUD
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
216 poèmes Liste
12250 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
27 mai
  Publié: 22 févr à 03:39 Citer     Aller en bas de page

La chair de ta chair, le sang de ton sang...

Jolis mots pour décrire ce moment d'inquiétude qui s'est bien fini... Heureusement !

Toujours un plaisir de te lire Lucie

  "Me reviennent les instants partagés. D'autres ont disparu. Et s'inventent ceux que j'ai manqués."D. de Vigan
Lucie Granville Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
532 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2019
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 22 févr à 03:48 Citer     Aller en bas de page

Merci Isabelle pour ton passage sur mes lignes, tu as très bien résumé cette histoire... J'ai le même plaisir à te lire, y compris tes commentaires, toujours bienveillants et pertinents . Très amicalement, Lucie

 
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
158 poèmes Liste
4570 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
27 mai
  Publié: 22 févr à 04:41 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Lucie,

Une belle letrre où les mots révèlent tant d'amour.

Amicalement
jlouis

  Poésie, la vie entière
Filiquier
Impossible d'afficher l'image
Que vois-tu encore dans le sombre recul abyssal du temps ? Shakespeare, La Tempête
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
247 commentaires
Membre depuis
3 octobre 2019
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 22 févr à 05:52 Citer     Aller en bas de page

Extrêmement ému par ce chant d'amour à l'être le plus cher qui soit, puisqu'il est né de soi.
Tout est dit avec une belle délicatesse. Je vois des larmes glisser sur les joues, des perles d'amour
infini. J'entends ce chant de douleur inconsolable. La poésie, je suppose, peut aider à la résilience.
Filiquier

  TF
Lucie Granville Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
532 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2019
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 22 févr à 08:52 Citer     Aller en bas de page

- Merci JLouis pour ton passage par ici et ton commentaire, je suis heureuse que cet amour se ressente autant... Amicalement, Lucie

- Merci Filiquier pour ta lecture et tes compliments, je suis ravie que tu aies aimé cette poésie. Tu as raison, des larmes glissaient le long des joues, tandis que d'autres, couleur rubis, redonnaient l'énergie nécessaire à ma fille pour survivre... Tout s'est bien terminé, heureusement... Amicalement, Lucie

 
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
232 poèmes Liste
16331 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 22 févr à 11:06 Citer     Aller en bas de page

sublime

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Allantvers Cet utilisateur est un membre privilège

Modératrice


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
52 poèmes Liste
528 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
27 mai
  Publié: 22 févr à 12:29 Citer     Aller en bas de page

Ce poème, d'une forte intensité, est magnifique. Tant d'émotions mêlées.. L'amour d'une mère, son angoisse, l'espoir, l'attente, et pour finir l'apaisement. Tu as donné bien plus que ton sang... Très beau.

MariePaule

  MariePaule
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
470 poèmes Liste
9391 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
27 mai
  Publié: 23 févr à 01:35 Citer     Aller en bas de page

Bonjour,

Un texte subtile et d'un amour mère-fille indescriptible mais transcrit, in fine.
Bravo !

 
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
54 poèmes Liste
2955 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
20 mai
  Publié: 23 févr à 03:34 Citer     Aller en bas de page

Un texte bien construit où l'on ressent tout l'amour d'une mère.
J'aime

 
Lucie Granville Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
532 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2019
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 23 févr à 04:58 Citer     Aller en bas de page

- Merci Mido ben pour ton passage et ta fidélité sur mes lignes... Amicalement, Lucie

- Merci Marie-Paule pour tes touchants compliments Tu saisis toujours parfaitement le contenu de mes écrits, et tu as bien résumé ce moment d'angoisse... Les parents vivent toutes sortes d'émotions avec leurs enfants... Je suis heureuse que cette poésie t'ait plu. Très amicalement, Lucie

- Merci Cat pour ton commentaire plein de sensibilité, et qui me touche. Je suis ravie que ce lien indescriptible se ressente dans mes mots... Très amicalement, Lucie

- Merci Christophe pour ton gentil commentaire, tes mots me touchent... Très amicalement, Lucie

 
SHElene


"On ne peut voir la lumière sans l'ombre..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
145 poèmes Liste
1410 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 23 févr à 10:28 Citer     Aller en bas de page

Des larmes de rubis, quelle belle symbolique. Rubis rouge sang, pierre autrefois attribuée aux chevaliers pour les protéger de leurs blessures...

Pour une vie aussi précieuse, une pierre bien choisie.


  SHElene
Dacie Cet utilisateur est un membre privilège


Je voudrais oublier! Oublier d'oublier pour tout me rappeler
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
5 poèmes Liste
36 commentaires
Membre depuis
1er février
Dernière connexion
28 avril
  Publié: 23 févr à 11:58 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Lucie. Une superbe poésie, une nouvelle fois forte en émotions où tu nous décris de façon sublime le lien d’une mère à son (ses) enfant(s), te retrouvant une seconde fois reliée à elle par le sang afin de lui sauver la vie que se cordon lui avait donné une première fois.
Cet acte et se poème très doux sont tout simplement magnifique et m'ont beaucoup touché.
Avec toute mon amitié Laurent .

  Laurent Lemarquand
Lucie Granville Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
532 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2019
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 23 févr à 12:34
Modifié:  23 févr à 14:39 par Lucie Granville
Citer     Aller en bas de page

- Merci SHElene pour ce joli commentaire, c'est vrai, la vie de nos enfants est plus précieuse que tout ... Très amicalement, Lucie

- Merci Laurent pour ce gentil commentaire, tu as bien saisi le sens de cette poésie, et je suis contente que ce lien indestructible se ressente à travers cet écrit. Très amicalement, Lucie

 
Flora Lynn


Aspirer à la clarté du jour à naître, Tendre vers la beauté absolue en l'être
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
67 poèmes Liste
1211 commentaires
Membre depuis
10 février 2017
Dernière connexion
30 avril
  Publié: 24 févr à 19:53 Citer     Aller en bas de page

Lucie Granville,
Votre poème est très émouvant car il nous montre la grande proximité que vous avez avec votre enfant au point de vous sacrifier pour elle si nécessaire,ici vous lui donnez ce don précieux du sang par lequel elle reçoit de vous la vie une seconde fois et c'est cette proximité qui est en fait amour fusionnel "Mais mon sang coule dans tes veines" qui va la sauver et aussi vous redonner la sérénité.En effet au début du poème votre inquiétude est perceptible"Pendant que mille peurs s'opposent Et me terrifie davantage" au point de se transmettre au lecteur et c'est aussi avec soulagement que celui-ci apprend la guérison de l'enfant dans l'avant-dernière strophe.La dernière strophe est très belle, elle est un véritable cri d'amour d'une mère heureuse d'être en présence de son enfant.
Amitiés sincères

  Flora Lynn
Page : [1] 2 :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 523
Réponses: 25
Réponses uniques: 17
Listes: 0 - Voir

Page : [1] 2

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0581] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.