Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 197
Invisible : 0
Total : 198
· ode3117
13162 membres inscrits

Montréal: 28 mai 11:31:03
Paris: 28 mai 17:31:03
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amitié :: Battements... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
153 poèmes Liste
3494 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 21 nov 2018 à 18:58
Modifié:  22 nov 2018 à 07:40 par RiagalenArtem
Citer     Aller en bas de page



Il est d'Ailleurs...
si minuscule, évanescent,
il porte en lui les battements
d'une terre fertile, un "autrement",
un refuge, un havre, un logis,
toute une vie...

Tu me l'as dit un soir
quand le froid mordait à cœur fendre :
"Mon cœur est petit depuis ma naissance".
Une réponse après l'attente, une évidence,
ma voix se casse quand elle est cri,
et parle ici...

"Ton cœur est d'or, ton cœur est fort,
il est si vaste qu'il est en lui un univers
dans un monde à l'envers...
il nous invente l'immensité,
il sait déchiffrer, ressentir, deviner
ce que l'on tait, en pointillé..."


...allez, allez, faut pas souffrir pour ces détails,
qui n'en sont pas, mais ces entailles,
ces coups de crochets sur les âmes,
et ces colères qui éclatent pour des riens,
toi, tu les calmes...

Quand on ouvre portes et fenêtres sur le grésil,
un clapotis jaune ferraille sous les lampadaires engloutis
- il bat encore,
ce si grand petit cœur en bataille
contre la Toska* qui s’installe,
sans crier gare...

Je reste "quoi" sans le vouloir,
est-il possible que, seul, il sache
apaiser les plaies et les morsures que l'on cache,
avec pudeur, avec panache ?
Lui, il l'a fait...


On le croyait trop paresseux,
ce cœur si tendre,
essoufflé par quelques pas de trop -
alors qu'il palpitait,
courageux, entêté...


Ailleurs et autrement, j'y pense....
à ce que peut contenir un dé à coudre
de compassion,
- comme toi, tu en dispenses -,
ici et maintenant,
d'Intense...



Riagal - le 22 novembre 2018 -
(par la voix...)

*Toska : mélancolie en russe, en plus fort que "nostalgia".

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Maschoune

Modératrice


Un petit baiser, comme une folle araignée, te courra par le cou... A. RIMBAUD
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
216 poèmes Liste
12251 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
28 mai
  Publié: 22 nov 2018 à 02:53 Citer     Aller en bas de page

J'aime beaucoup ces mots qui "battent" et qui jouent ...

Merci à toi

  "Me reviennent les instants partagés. D'autres ont disparu. Et s'inventent ceux que j'ai manqués."D. de Vigan
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
153 poèmes Liste
3494 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 23 nov 2018 à 12:04
Modifié:  23 nov 2018 à 12:27 par RiagalenArtem
Citer     Aller en bas de page

Citation de ODIN
Aux grands mots, les petites phrases efficaces


Je sais pas si elles sont efficaes mais elles viennent du...."coeur" (Le philosophe grec Aristote affirmait ainsi que « le cœur est le siège “des sensations, des passions et de l’intelligence”. » A la même époque, Hippocrate, aujourd’hui considéré comme le père de la médecine, soutenait pourtant que c’était dans le cerveau que naissaient les pensées, donc les émotions) ...Merci de ton passage, Odin mais en fait t'as posté ton com' si vite que tu n'as pas vu les changements effectués sur le texte à la méthode "Rouault" ; _) (ce peintre qui retravailllait ses tableaux alors qu'ils étaient déjà exposés)....La nuit, les chtas voient mieux que les autres et j'en suis un...la chance...^^


Citation de Maschoune
J'aime beaucoup ces mots qui "battent" et qui jouent ...

Merci à toi


C'est moi qui te remercie de ta venue, Isabelle...toi aussi tu avais pris un peu d'avance mais c'est ça, jouer le jeu en choeur sur des notes dissonantes comme ces battements en vrac...(j'ai changé au dernier moment pour le mettre ds la catégorie "amitiés", là était sa place). Hommage rendu à ces grands petits coeurs malades mais qui n'en ont pas moins de forces...et nous guident quand on n'a plus vrmt de points de repères ici-bas...

Amitiés à vs 2...

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Pichardin


Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
379 poèmes Liste
4070 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
28 mai
  Publié: 24 nov 2018 à 01:52 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Riaga,
tu as mis beaucoup de cœur à écrire ce poème, j'ai en aimé la lecture !
Amicalement
Pichardin

  Pichardin
ode3117

Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
483 poèmes Liste
22866 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
28 mai
  Publié: 25 nov 2018 à 04:40 Citer     Aller en bas de page

Des jeux de mots très subtils dans ce poème qui me touche beaucoup.
Il sait ce coeur" déchiffrer, ressentir, deviner, ce que l'on tait, en pointillés."
Chaque battement envoie un message, un murmure qui touche toute âme sensible et un peu désemparée.
Il essaie de mettre un baume sur les griffures du temps, un cœur qui vibre et qui ne reste pas insensible à tout être qui a besoin de se sentir aimé.
Ton poème RIAGA, reflète bien ce si grand petit cœur comme tu le dis et qui lutte contre une mélancolie qui prend place insidieusement dans une vie.
Bisoux
CIGOGNE
Un coup de coeur

  OM
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
153 poèmes Liste
3494 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 25 nov 2018 à 13:00
Modifié:  25 nov 2018 à 13:08 par RiagalenArtem
Citer     Aller en bas de page

Citation de Pichardin
Bonjour Riaga,
tu as mis beaucoup de cœur à écrire ce poème, j'ai en aimé la lecture !
Amicalement
Pichardin


....oui, ms lequel ? car on en a plusieurs, surtt ceux que l'on porte et qui ns ont portés et aimés. Ceux là, battront toujours...
Bien à toi....

Citation de ode3117
Des jeux de mots très subtils dans ce poème qui me touche beaucoup.
Il sait ce coeur" déchiffrer, ressentir, deviner, ce que l'on tait, en pointillés."
Chaque battement envoie un message, un murmure qui touche toute âme sensible et un peu désemparée.
Il essaie de mettre un baume sur les griffures du temps, un cœur qui vibre et qui ne reste pas insensible à tout être qui a besoin de se sentir aimé.
Ton poème RIAGA, reflète bien ce si grand petit cœur comme tu le dis et qui lutte contre une mélancolie qui prend place insidieusement dans une vie.
Bisoux
CIGOGNE
Un coup de coeur


Il est comme toi, ma Cigogne....(alors que je ne "savais" pas ce qui est de nos mots privés)....
Merci ...
...et pour vous : "Les battements de nos coeurs, c'est rien d'autre que le murmures de tous ceux qui habitent dedans. Quand il n'y a plus personne, il s'arrête de battre."
(Ondine Khayat, "Le pays sans adultes")

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Pieds-enVERS


Qu'importe si l'alexandrin est mal chaussé à partir du moment où il a une semelle musicale
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
49 poèmes Liste
1710 commentaires
Membre depuis
31 janvier 2015
Dernière connexion
16 mai
  Publié: 26 nov 2018 à 08:47 Citer     Aller en bas de page

Ce coeur qui palpite m'émeut car il résonne au tréfonds de mes souvenirs ....il est à la fois fort et fragile ! Son souffle ....parfois s'essouffle ! J'aime ce dialogue établit entre le narrateur et lui ....il est parfois bousculé par la vie mais c'est pour mieux reprendre des palpitations!
On ne peut que l'aimer ce coeur au coeur de ton texte ! :

Il me donne envie de partager un morceau de prose de longue date

"C'est le boulevard des pas perdus
Et mon coeur dentelé de givre
Tremble dans la morsure du froid
Dans la solitude d'un jour titubant

Habillés de petits cristaux blancs
Même les arbres sont gelés
J'ai pris mon coeur au creux de mes mains
Pour lui donner l'illusion d'une résurrection de tendresse
Et dans ce nid chaud et douillet il se remit à palpiter....etc etc

Merci RIAGA

 
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
54 poèmes Liste
2956 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
27 mai
  Publié: 27 nov 2018 à 13:11
Modifié:  4 déc 2018 à 11:55 par Cidnos
Citer     Aller en bas de page

Bonjour Riagal
Une écriture que je trouve très riche en émotions ... un peu comme notre petit coeur qui peut nous faire passer par bien des états ... d'âme.

Bonne journée
Christophe

 
marchepascal Cet utilisateur est un membre privilège


Le monde est en nous sommes le monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
314 poèmes Liste
2717 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
27 mai
  Publié: 28 nov 2018 à 06:32 Citer     Aller en bas de page

Ce cœur que ta plume transperce de part en part

Palpitant sujet...

Créativité au top

Merci Riaga au cœur du débat

marché

    Le temps comme le vent passe et ne s’arrête jamais!!!
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
710 poèmes Liste
15156 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
28 mai
  Publié: 30 nov 2018 à 01:25 Citer     Aller en bas de page



J' ai aimé lire les mots, entendre les palpitations de tous ces coeurs amis.
Merci, cher Regal pour nous donner cette chance.





Lilia



  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
217 poèmes Liste
5591 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
28 mai
  Publié: 30 nov 2018 à 11:46 Citer     Aller en bas de page

Que d'émotion(s) Frère dans ce texte fleuve... qui coule, qui évolue. Oui, je le sens vivre, est-ce pourtant un battement, un écoulement, un roucoulement... le cœur, après tout s'il est envisagé comme un moyen de la poésie, ce moyen peut-être destiné à de hautes fins. J'aime à penser que c'est le cas ici. Un symbole.

Toujours ce même plaisir à te lire et relire et à se creuser (au moins) les yeux. Pour le reste... work in progress !

Paka !.

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
153 poèmes Liste
3494 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 20 déc 2018 à 08:49
Modifié:  20 déc 2018 à 09:01 par RiagalenArtem
Citer     Aller en bas de page

Citation de Pieds-enVERS
Ce coeur qui palpite m'émeut car il résonne au tréfonds de mes souvenirs ....il est à la fois fort et fragile ! Son souffle ....parfois s'essouffle ! J'aime ce dialogue établit entre le narrateur et lui ....il est parfois bousculé par la vie mais c'est pour mieux reprendre des palpitations!
On ne peut que l'aimer ce coeur au coeur de ton texte ! :

Il me donne envie de partager un morceau de prose de longue date

"C'est le boulevard des pas perdus
Et mon coeur dentelé de givre
Tremble dans la morsure du froid
Dans la solitude d'un jour titubant

Habillés de petits cristaux blancs
Même les arbres sont gelés
J'ai pris mon coeur au creux de mes mains
Pour lui donner l'illusion d'une résurrection de tendresse
Et dans ce nid chaud et douillet il se remit à palpiter....etc etc

Merci RIAGA


Thks à toi....pour a venue et aussi ce partage que je prends comme un "regalo"....
Bises...


Citation de M@rselO
Très émouvant... que de lire ce Poème et les commentaires à suivre !

Je pense que ce "petit Cœur" véhicule plus que de l'amitié, qu'il contient plus que ne peut expliquer la science, et qu'il donne plus que l'on s'attend à recevoir...

C'est un coffre précieux, dont il ne faut jamais perdre la clé !

Amitiés


Salut Léo../oui, un texte s'enrichit toujours au fil des com' et j'ai été gâté durant mon absence : -).
Coeur mystérieux et béni...qui en contient tant d'autres. La clé ? Parfois elle nous échappe mais il est vrai qu'on la retrouve toujours, où qu'elle soit (même sans les yeux)...elle est d'or..; -)...
Merki...: -)


Citation de Cidnos
Bonjour Riagal
Une écriture que je trouve très riche en émotions ... un peu comme notre petit coeur qui peut nous faire passer par bien des états ... d'âme.

Bonne journée
Christophe


Et donner surtout...ms pas à n'importe qui. Merci à toi : -)






  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
153 poèmes Liste
3494 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 20 déc 2018 à 09:03
Modifié:  20 déc 2018 à 09:14 par RiagalenArtem
Citer     Aller en bas de page

Citation de marchepascal
Ce cœur que ta plume transperce de part en part

Palpitant sujet...

Créativité au top

Merci Riaga au cœur du débat

marché


Avec un arc, rien se plus facile ; -)...A moi de te remercier de tout, mon ami...
...


"J' ai aimé lire les mots, entendre les palpitations de tous ces coeurs amis.
Merci, cher Regal pour nous donner cette chance.





Lilia"

Si tu les as entendus, c'est presque gagné, ma Lilia...Qt à la chance, elle se saisit au vol...dans les moments plus ou moins difficiles de nos parcours de vie...."semeur" de chance", ça me plaîrait bien...; -)...
Baci...


"Que d'émotion(s) Frère dans ce texte fleuve... qui coule, qui évolue. Oui, je le sens vivre, est-ce pourtant un battement, un écoulement, un roucoulement... le cœur, après tout s'il est envisagé comme un moyen de la poésie, ce moyen peut-être destiné à de hautes fins. J'aime à penser que c'est le cas ici. Un symbole.

Toujours ce même plaisir à te lire et relire et à se creuser (au moins) les yeux. Pour le reste... work in progress !

Paka !.


Bizzz JB"
Tu penses bien, mon JB...; -)...j'ajoute que ce texte est venu par la voix, les iris sont toujours brûlés...Spassibo "grand frère" : -)...

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
actuaire
Impossible d'afficher l'image
Dessine tes douleurs dans le sable et grave tes joies dans le rocher... Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
3741 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2013
Dernière connexion
29 mai 2019
  Publié: 4 jan 2019 à 10:34 Citer     Aller en bas de page

Cher Poète et Ami

Un vrai plaisir de pouvoir à nouveau venir vous lire et déposer un commentaire sur votre Poésie.



"Ton cœur est d'or, ton cœur est fort,
il est si vaste qu'il est en lui un univers
dans un monde à l'envers...
il nous invente l'immensité,
il sait déchiffrer, ressentir, deviner
ce que l'on tait , en pointillé..."

Ailleurs et autrement, j'y pense …
à ce que peut contenir un dé à coudre
de compassion,
- comme toi, tu en dispenses -,
ici et maintenant,
d'Intense...



Messager par excellence, car habité et ciselé depuis notre tendre enfance par tous les absents, notre cœur avec l’âge arrive à murmurer en douceur par ses battements de tambour de l’empathie aux démunis, aux désemparés, aux souffrants et à tous ceux et celles qui de tristesse sont plongées dans une profonde dépression ou une mélancolie déprimante.

Ce petit cœur a surement du lire également ces vers sublimes … « J’apporte à ton amour le chant tendre et rêveur De cette Muse slave Qui de neige vêtue, et du feu plein le cœur, Est comme un lac d’argent où ruisselle la lave. »

Après plusieurs lectures de plus en plus lentes je me suis dit qu’il fallait peut- être et seulement pour toi cher Poète et ami ajouter ce petit texte de réconfort !!

Picore les copeaux de bois sur le ventre de cette terre
qui me recueille en son giron. Ma mère, mon absente...


Finalement un extrait de votre réponse à un commentaire qui m’a particulièrement frappé ;

"Les battements de nos coeurs, ne sont rien d'autre que les murmures de tous ceux qui habitent dedans. Quand il n'y a plus personne, il s'arrête de battre." (Ondine Khayat)



Merci cher ami de ce beau partage
Chaleureusement
Bien à toi
Etienne

  « La véritable amitié commence quand les silences ne pèsent plus. » Romain Werlen.
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
153 poèmes Liste
3494 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 4 jan 2019 à 13:57 Citer     Aller en bas de page

Merci Etienne, de ton retour car j'avoue que tu avais manqué et aussi pour cerner si bien ces battements...oui, en nous, par toi, tes mots me sont un réconfort....

Bien à toi cher ami...
Amitiés....
Paka...

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1201
Réponses: 14
Réponses uniques: 10
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0623] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.