Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 22
Invisible : 0
Total : 23
· ori
13169 membres inscrits

Montréal: 22 août 18:45:50
Paris: 23 août 00:45:50
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amitié :: Hindira Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
692 poèmes Liste
14864 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
20 août
  Publié: 13 jan à 10:08
Modifié:  13 jan à 10:28 par Adamantine
Citer     Aller en bas de page

Nom du site


Comme souvent
lorsque je t'ai lu
j'ai cru entendre une tristesse
déjà connue.

Je me trompais...
et la lanterne d'une amitié
était luciole, sombre et blessée.

Quand tu as creusé
avec rage
la tranchée longue de l'aversion
j'ai bien compris
que tes piliers étaient fragiles.

D'autres tempêtes sont arrivées.
Certaines cherchées
avec la baguette d'une sourcière
jamais blasée de s'infliger
d'autres supplices.

Je suis confuse
toujours immobile, là
dans ma place
que tu m'as assignée.

Te voir en angoisse
t'entendre pleurer
est mon épine d'amie éloignée
mais qui peut-être infère.




  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administrateur

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
417 poèmes Liste
13307 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
22 août
  Publié: 13 jan à 10:28 Citer     Aller en bas de page

J'aime ce poème dans ce qu'il exprime de compassion, d'impuissance et d'amitié.

 
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
692 poèmes Liste
14864 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
20 août
  Publié: 13 jan à 10:39 Citer     Aller en bas de page



Citation de Adamantine
J'aime ce poème dans ce qu'il exprime de compassion, d'impuissance et d'amitié.



Grazie !


  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
actuaire
Impossible d'afficher l'image
Dessine tes douleurs dans le sable et grave tes joies dans le rocher... Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
3741 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2013
Dernière connexion
29 mai
  Publié: 13 jan à 12:23 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Lilia,


Un Week-End chargé avec nos enfants et des amis...


Comme souvent
lorsque je t'ai lu
j'ai cru entendre une tristesse
déjà connue.

Je me trompais...
et la lanterne d'une amitié
était luciole, sombre et blessée.

Quand tu as creusé
avec rage
la tranchée longue de l'aversion

j'ai bien compris
que tes piliers étaient fragiles.
...

Toujours immobile, là
dans ma place
que tu m'as assignée...

Te voir en angoisse
t'entendre pleurer
est mon épine d'amie éloignée






Comme un double reproche... d'abord à quelqu'un(e) qui n'accepte plus votre amitié ou votre présence... et qui t'aurait assigné a cette place... mais également une introspection personnelle... n'ai je pas trop interféré... dans sa vie en tant qu'amie ?

Comme toujours une belle narration intimiste d'une préoccupation sentimentale dans la vie réelle de tous les jours.
Merci Lilia chère Poète et amie.

Etienne






  « La véritable amitié commence quand les silences ne pèsent plus. » Romain Werlen.
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
692 poèmes Liste
14864 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
20 août
  Publié: 13 jan à 12:34
Modifié:  13 jan à 12:35 par Galatea belga
Citer     Aller en bas de page

Citation de actuaire
Bonjour Lilia,


Un Week-End chargé avec nos enfants et des amis...

Comme souvent
lorsque je t'ai lu
j'ai cru entendre une tristesse
déjà connue.

Je me trompais...
et la lanterne d'une amitié
était luciole, sombre et blessée.

Quand tu as creusé
avec rage
la tranchée longue de l'aversion

j'ai bien compris
que tes piliers étaient fragiles.
...

Toujours immobile, là
dans ma place
que tu m'as assignée...

Te voir en angoisse
t'entendre pleurer
est mon épine d'amie éloignée






Comme un double reproche... d'abord à quelqu'un(e) qui n'accepte plus votre amitié ou votre présence... et qui t'aurait assigné a cette place... mais également une introspection personnelle... n'ai je pas trop interféré... dans sa vie en tant qu'amie ?

Comme toujours une belle narration intimiste d'une préoccupation sentimentale dans la vie réelle de tous les jours.
Merci Lilia chère Poète et amie.

Etienne







C'est bien aussi avoir les enfants autour et vivre des heures agréables avec eux.



Je ne crois pas devoir me reprocher rien en particulier, cher Etienne.

Je n'ai pas besoin d'imposer mon amitié à personne.
J'ai compris mal ,au début, l'essence de cette personne en la croyant une autre femme, connue avant.
.
Après, toute une série d'évenements ( pas toujours heureux pour moi) m'ont éclairée sur sa nature complexe, traumatisée et presque impossible à aider, au moins avec des moyens comme la conversation, l'echange...

Merci pour ton attention donné à ce poème absolument imprégné de réel.


lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14981 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
3 août
  Publié: 13 jan à 16:37 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Galatéa,

Superbe poésie emplie d'émotions !



Douce soirée !
Mes amitiés
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
285 poèmes Liste
5036 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
10 août
  Publié: 14 jan à 11:29 Citer     Aller en bas de page

Beaucoup de finesse dans ce poème, Perso, j'ai un besoin d'harmonie, parfois croyant bien faire, je me mêle de questions impossible à résoudre et qui me retombent sur le nez… on se refait pas alors tant pis j'assume.


Amitiés

Yvon

  YD
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
248 poèmes Liste
8454 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
22 août
  Publié: 14 jan à 11:54 Citer     Aller en bas de page

je suis parfois lâche pour des apparences. j'ai peut-être peur d'être hors sujet, puis-je faire cette évocation ?
dehors c'est l'hiver, avec des températures basses, du vent et de la pluie frigorifiant. je suis dans un bus, au fond du bus allongé sur une banquette, un SDF dort, sans faire de bruit, dérangeant personne, sauf le chauffeur, qui est allé le réveiller, et qui sans ménagements, l'à mis dehors, pour avoir fait plusieurs tours sans payer. nous étions nombreux à assister à cette scène, personne n'est intervenu, et depuis plus de 20 ans, j'en ai toujours honte. personne ni moi même, ne lui avons offert un billet pour qu'il puisse rester au chaud.
Je suis confuse
toujours immobile, là
dans ma place
que tu m'as assignée.
mille excuses LILIA pour avoir imposé cette sensibilité à vos lectures.
grosses bises LILIA

 
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
692 poèmes Liste
14864 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
20 août
  Publié: 15 jan à 10:22
Modifié:  15 jan à 10:28 par Galatea belga
Citer     Aller en bas de page

Citation de Sybilla


Bonsoir Galatéa,

Superbe poésie emplie d'émotions !



Douce soirée !
Mes amitiés
Sybilla


Merci , chère Sybilla.


lilia

Citation de ODIN
sensible à lire




ciao

Citation de Y.D
Beaucoup de finesse dans ce poème, Perso, j'ai un besoin d'harmonie, parfois croyant bien faire, je me mêle de questions impossible à résoudre et qui me retombent sur le nez… on se refait pas alors tant pis j'assume.


Amitiés

Yvon



J'apprecie beaucoup tes mots, Yvon.


Amicalement
lilia

Citation de samamuse
je suis parfois lâche pour des apparences. j'ai peut-être peur d'être hors sujet, puis-je faire cette évocation ?
dehors c'est l'hiver, avec des températures basses, du vent et de la pluie frigorifiant. je suis dans un bus, au fond du bus allongé sur une banquette, un SDF dort, sans faire de bruit, dérangeant personne, sauf le chauffeur, qui est allé le réveiller, et qui sans ménagements, l'à mis dehors, pour avoir fait plusieurs tours sans payer. nous étions nombreux à assister à cette scène, personne n'est intervenu, et depuis plus de 20 ans, j'en ai toujours honte. personne ni moi même, ne lui avons offert un billet pour qu'il puisse rester au chaud.
Je suis confuse
toujours immobile, là
dans ma place
que tu m'as assignée.
mille excuses LILIA pour avoir imposé cette sensibilité à vos lectures.
grosses bises LILIA




Je ne ressens ni honte, ni je me ressens coupable envers cette femme, Sam. J'ai écrit des mots et je lui souhaite le mieux pour sa vie, sans rancune... ni remords.

lilia


  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
448 poèmes Liste
21887 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
22 août
  Publié: 29 jan à 10:08 Citer     Aller en bas de page

Je t'admire GALA, tu as des sentiments qui t'honorent.
Sensible à ta poésie.
Bises GALA
ODE 31 - 17

  OM
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
692 poèmes Liste
14864 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
20 août
  Publié: 30 jan à 23:01 Citer     Aller en bas de page

Citation de ode3117
Je t'admire GALA, tu as des sentiments qui t'honorent.
Sensible à ta poésie.
Bises GALA
ODE 31 - 17



Pas de mots à ajouter, chėre Ode. On se comprend.



Bises,
Gala

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 394
Réponses: 10
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0634] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.