Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 10
Invisible : 0
Total : 12
· doux18 · alweg
13160 membres inscrits

Montréal: 26 mai 22:28:26
Paris: 27 mai 04:28:26
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes d'amour :: Théâtre de nuit Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Anticrépuscule


Soi toi même tout les autres sont déjà pris de Oscar Wilde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
17 poèmes Liste
32 commentaires
Membre depuis
2 novembre 2019
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 19 mai à 13:31
Modifié:  19 mai à 13:43 par Emme
Citer     Aller en bas de page

Est-ce que je joue un personnage,
Ou c'est vraiment moi derrière le grillage ?

Est-ce que tu me plais vraiment,
Ou est-ce un simulacre de sentiments ?

Tu me manques déjà,
Alors que ça fait même pas quelques heures que je suis partie.

Pourquoi j'ai l'impression d'avoir déjà vécu ça ?
La situation est en copier-coller.

Je n'aurai donc rien retenu de mes expériences passées ?
Avec toi, je veux tout retenter.

C'est fou comme tu me donnes envie de tout,
Toi et moi sans tabous.

Je ne pourrai pourtant jamais te rencontrer,
Et toi jamais me regarder.

Ce matin, j'avais dit arrêtons de flirter,
Nous n'avons que plus continué.

Je n'ai pas osé t'avouer
Que je ne suis pas celui que tu espérais.

Si c'était seulement un problème de mocheté,
Je ne saurais m'en soucier.

Je ne veux pas que tu me rejettes,
Mais je sais que si je te l'avoue tu vas regretter.

Tu vas tout me balancer à la gueule,
Et je l'aurai mérité.

Je suis peut-être trop perfectionniste,
Puisque tu n’incites.

On peut quand même se toucher la main ?
Bref c'est minuit et je suis épuisée.

J'espère que tu rêves
À l'heure où j'écris ces vers.

Je crois vraiment que je t'aime,
Moi non plus je n'étais pas prête à ça.

Aime le beau Matteo,
J'aimerai la naïve Angèle,

Mais que fait-on de Margot ?
Jetons-la donc à l'eau

On arrête tous et on recommence à zéro.
C'est vrai que mes pixels sont beaux.

Mais j'en suis la marionnettiste,
Sans vouloir être idéaliste.

Bonne nuit ma belle,
Demain le monde sera sans querelles.

L'image qu'est-ce-que c'est sinon de minuscules pixels sous notre rétine ?
Anticrépuscule (anciennement ecrivaindunjour pour ceux qui me connaîtraient sous ce pseudo)

  C'est la nuit qu'il est beau de croire à la lumière Edmond Rostand
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
285 poèmes Liste
9399 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 20 mai à 05:28 Citer     Aller en bas de page

bonjour et sois la bien venue ANTICREPUSCULE.
j'ai aimé lire toutes tes citations de deux lignes.
chacune d'entre elles évoquent un thème,
qui pourrait faire l'objet d'un texte, de mes 16 lignes, en faux sonnet.
en MP (lui envoyer un message personnel, en haut à droite, en commençant)
si tu en as la curiosité, précise-moi les deux premières lignes de ton choix.
si nous parvenons à toutes les versifier, je suis sûr que nous deviendrons des amis virtuels.
GBBD ma grande, je n'ai que 74 ans.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 226
Réponses: 1
Réponses uniques: 1
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0321] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.