Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 184
Invisible : 0
Total : 186
· Aude Doiderose · Gylfi
13332 membres inscrits

Montréal: 28 oct 04:05:17
Paris: 28 oct 09:05:17
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Trois lipogrammes mythologiques Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
monthery
Impossible d'afficher l'image
… la sottise de s’imposer d’autre gêne que celle de plaire, ou d’intéresser, en vers. (Beaumarchais)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
49 poèmes Liste
278 commentaires
Membre depuis
9 décembre 2019
Dernière connexion
27 octobre
  Publié: 31 mai à 00:28
Modifié:  31 mai à 02:14 par monthery
Citer     Aller en bas de page

I
Amour sorcier

Circé noces consommées
enverra ses amoureux
réincarnés en verrats
moisir aux soues nauséeuses.

II
S’aimer à en mourir

En ce ru comme en miroir
Narcisse a cru voir soi-même
où sans murmure se noie
mais inversé son sosie.


III
Amours vénusiennes
(*)

Ici encore Vénus
renoue avec son amour
où Mai ranime ses mânes
immiscés aux anémones
carmin emmi ces eaux vives.





(*) On explique la rougeur printanière des eaux de la rivière Adonis au Liban, près de Byblos, de façon légendaire et symbolique : ce serait le sang d’Adonis (mortel d’une beauté extraordinaire, amant de Vénus) blessé mortellement à la chasse au sanglier et ce sang engendra les anémones.

 
marchepascal Cet utilisateur est un membre privilège


Le monde est en nous sommes le monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
324 poèmes Liste
2785 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
21 octobre
  Publié: 31 mai à 01:58 Citer     Aller en bas de page

Puissance des mots autonomes et liés...
Antiques propos, rares effets de sens ...
Applaudissent mes mains de lire...
Heureux état d'être passé ici...


Merci



marchepascal

    Le temps comme le vent passe et ne s’arrête jamais!!!
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: En ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
799 poèmes Liste
22745 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
27 octobre
  Publié: 31 mai à 04:37 Citer     Aller en bas de page

En ce qui concerne Circé, elle a juste révélé la face chochonne de ses amants...
Très jolis textes.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
monthery
Impossible d'afficher l'image
… la sottise de s’imposer d’autre gêne que celle de plaire, ou d’intéresser, en vers. (Beaumarchais)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
49 poèmes Liste
278 commentaires
Membre depuis
9 décembre 2019
Dernière connexion
27 octobre
  Publié: 31 mai à 09:32 Citer     Aller en bas de page

Merci marcheascal d'apprécier ces récits toujours actuels,

Aude, ne confondez pas les sinistres "porcs" à balancer avec de galants cochons qui ne pensent qu'au partage des plaisirs avec de galantes cochonnes bien balancées qui ne demandent pas mieux,

m.

 
Chlamys


L'incertitude est l'essence-même de l'aventure amoureuse. Oscar Wilde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
66 poèmes Liste
1236 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
27 octobre
  Publié: 1er juin à 16:03 Citer     Aller en bas de page

Sans L et pourtant si légers ...

  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
monthery
Impossible d'afficher l'image
… la sottise de s’imposer d’autre gêne que celle de plaire, ou d’intéresser, en vers. (Beaumarchais)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
49 poèmes Liste
278 commentaires
Membre depuis
9 décembre 2019
Dernière connexion
27 octobre
  Publié: 3 juin à 03:35 Citer     Aller en bas de page

Oui Damon comme les appas de ta voisine!

Alors Chamys, à ta "sans T"!

m.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 430
Réponses: 5
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0225] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.