Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 33
Invisible : 0
Total : 34
Équipe de gestion
· Maschoune
13203 membres inscrits

Montréal: 17 sept 11:10:39
Paris: 17 sept 17:10:39
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Âme en penne... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
(...) Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
De deux choses Lune.. l'autre c'est le soleil... (Prévert)
   
Statut: Hors ligne
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
12928 commentaires
Membre depuis
24 mai 2005
Dernière connexion
4 novembre 2009
  Publié: 21 févr 2007 à 06:04
Modifié:  22 août 2009 à 19:07 par (...)
Citer     Aller en bas de page


Ton âme est devenue ce port où je m’attache
Quand le bateau fluet qui me porte prend l’eau
Sous les roulis grinçants que la houle cravache
Je tangue sur ton bord, ma corde à ton anneau

Je me colle à ton flanc, je caresse ta peau
En fins balancements, mimant les flots charnels
Et ma coque mouillée de ma poupe au chapeau
Lascive se repent de ces flux criminels

Ô temps, toi qui enjoins de ta complicité
Cette pierre à mon bois, alliage de matières
Vois-tu percer le rai de la félicité
Qui vogue sous ton vent, en palabres altières ?

Et j’use mon berceau de voluptés marines
Pour blottir contre toi mon ambre qui se cache
Des remous infernaux saccadant nos poitrines
Ton âme est devenue le port où je m’attache !


© LR

  Si l'amour s'écrivait avec des grains de sable, j'en écrirais des plages et des plages...
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
5698 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
28 janvier 2017
  Publié: 21 févr 2007 à 22:48 Citer     Aller en bas de page

Et oui, à un port on s'attache
le marin dit on s'amarre
au fil de l'eau le temps s'écoule
l'âme acérée de la poupe à la proue
ressuant de tous ses pores.

 
Joey


Ce ne sont pas les choses qui nous troublent, mais nos opinions (Epictète)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
1421 commentaires
Membre depuis
19 février 2007
Dernière connexion
2 juillet 2018
  Publié: 22 févr 2007 à 20:11
Modifié:  22 févr 2007 à 20:13 par Joey
Citer     Aller en bas de page

Un poème mélodieux mais je pense qu'avec l'aperçu que j'ai eu de ta poésie, ce n'est pas un cas unique.(ptitbulle :)
J'aime particulièrement le titre qui donne beaucoup de sens (voire qui résume ?) ton poème. Le double sens penne/peine.
La penne étant une longue plume d'oiseau (symboliquement l'espoir ? La poésie avec ta plume ?) qui désigne aussi l'empennage d'une flèche, qui a percé ton âme ? "Ô temps, toi qui enjoins de ta complicité", ou encore "âme en peine".

Enfin bref... je crois que le titre à lui seul méritait qu'on s'y attarde, en le comprenant on comprend le poème (si j'ai bien compris.. ).
J'ai beaucoup apprécié te lire !

Jonathan

 
Tilou8897

Administrateur


La vie n'a de sens que celui qu'on lui donne
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
659 poèmes Liste
18589 commentaires
Membre depuis
12 décembre 2006
Dernière connexion
12 septembre
  Publié: 27 févr 2007 à 07:36 Citer     Aller en bas de page

Juste un mot pour dire que j'ai aimé naviguer sur ce poème...
Y a toujours du vent par là...



Tilou

  Elle me dit que mes guerres sont des fleurs fanées et qu'il reste une terre pour l'aimer ici bas
Epsilon Cygni


Epsilon Cygni alias Sans Nom
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
31 poèmes Liste
417 commentaires
Membre depuis
29 juin 2006
Dernière connexion
24 septembre 2009
  Publié: 1er mars 2007 à 16:45 Citer     Aller en bas de page

Un port d'attache, c'est d'autant plus important que l'on est une âme libre. Sinon, l'âme finit par se perdre en mer au coeur des tempêtes...


Mon voilier vogue fou car nul bras ne le guide,
Et son cap n’est tenu par aucun équipage.


Bises.
Bertrand.

 
(...) Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
De deux choses Lune.. l'autre c'est le soleil... (Prévert)
   
Statut: Hors ligne
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
12928 commentaires
Membre depuis
24 mai 2005
Dernière connexion
4 novembre 2009
  Publié: 22 mars 2007 à 05:39
Modifié:  22 mars 2007 à 05:40 par (...)
Citer     Aller en bas de page

C'est un naufrage.. d'amour oui.. mais pas amoureux tite poussinette... Merci d'être passée par ici..

--------

Trop gentil Jacques, comme toujours...
Je te remercie...

--------

Sur l'étrave ou ailleurs, nous sommes toujours seul au fond de nous, Casper.. merci de ton passage..

--------

Et nous deux JC, on préfère dire "on se marre" non ?
Bon là c'est un rire un peu décoloré, pour une douleur vive. .. Merci beaucoup toi ..

-------

Toi tu penses qu'à manger c'pas possible ça !!!
Mici Pascalinou...

--------

Bah oui c'était quand même assez évident je pense Joey ... c'est l'âme et le coeur qui dictent ces maux-là... Merci beaucoup sale gosse...

--------

On est toujours en plein milieu de l'eau Tilou hein ? Peut-être parce que ses mouvements ont ce côté berceuse apaisant, que l'on recherche.. quant au vent, c'était une douce brise.. Merci à toi...

--------

C'est trop gentil Pluriels, je te remercie vivement...

--------

Oh sùmi, tout est dit et compris dans tes jolis tercets.. Un grand merci ému..

--------

C'est l'essence même de ma pensée Bertrand, tu l'as très bien perçue... Merci beaucoup.. bisous...
(Oh un extrait d'un de tes écrits ! merci)
(j'essaie de te suivre à ma manière)

Rebelle il continue de dériver, placide
Saluant des marées les ressacs en hommage

  Si l'amour s'écrivait avec des grains de sable, j'en écrirais des plages et des plages...
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2809
Réponses: 5
Réponses uniques: 5
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0305] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.