Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 162
Invisible : 0
Total : 162
13279 membres inscrits

Montréal: 21 oct 23:33:56
Paris: 22 oct 05:33:56
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Aglaé, nous partons en vacances Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
163 poèmes Liste
4740 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
20 octobre
  Publié: 30 juin à 05:28
Modifié:  30 juin à 11:39 par Catwoman
Citer     Aller en bas de page

Aglaé, nous partons en vacances (Repost)



Juin s'invite avec ses projets de vacances
Alors discussions et controverses commencent
Pour défaire les nœuds de nos envies
Au prix de grands et beaux compromis
Où partir, quand et comment ?

- Aurélien, je partirais bien à la mer....
nous pourrions louer une villa avec les enfants
et nos amis les Lagrange; cela te plairait-il ?
- Aglaé as-tu pensé à nos finances ? et les Lagrange
quelle bonne idée ! Nous les voyons toute l'année.
quant aux enfants laissons les libres de choisir.
et puis, quelle horreur ! aoûtats, tiques et moustiques
tu sais que j'attire les femelles...
- Oui, je l'ai su...mais est-ce encore vrai ?
- Voyons Aglaé, je ne parle ici que des moustiques.
seules les femelles piquent; J'aurais dix piqûres,
tu dormirais bien épargnée et au réveil,
fraîche et dispose tu me regarderais avec dégoût.

Boudeuse, elle est partie dans sa chambre.
Nous étions en l'An 1 de la chambre séparée.
Je l'ai rejointe et nous nous sommes consolés
Sans que progresse notre grande affaire.

La mer abandonnée, la campagne évoquée
Sans enthousiasme, ne restait plus que la montagne.
Repos complet ou randonnée à tout va, un autre débat.
Nous pensions avoir résolu facilement le "où"
Mais entre Pyrénées, Alpes, Vosges et Auvergne
La compétition fut acharnée, les avantages soupesés
A l'infini et huit jours ne furent pas de trop pour dégager
Un vainqueur; ce seraient les Vosges.

Ensuite devions-nous séjourner à l'hôtel ou en gîte ?
Chacun défendant âprement sa préférence
Le gîte l'emporta au soir du quinzième jour de réflexion
Et bientôt surgit le choix de la date. Pour Juillet
Le temps pressait; Août serait-il moins chaud ?
Voilà que la météo s'en mêlait. Nous étions au bord
De la crise de nerfs mais août conserva l'avantage.
Vingt jours avaient été nécessaires pour en arriver là !

Au mois d'août, dans les Vosges, en gîte résumait Aglaé
Qui vint me trouver, une carte à la main, me demandant:
- Où irons-nous dans les Vosges ? C'était une bonne remarque.
Pris au dépourvu, fébrilement les recherches s'organisèrent.
Un mois s'était écoulé lorsque tout fut décidé. Cependant,
Comment y aller et quoi emporter ? Malgré l'évidence
Il fallut encore discuter; à pied, en train, en avion
Eurent quelques faveurs avant que la voiture s'impose.
Puis arriva le moment de penser à garnir les valises.
Chaussures, pulls, sacs de couchage, matériels de randonnée
On aurait rien ajouté s'il s'était agi d'escalader le Mont-Blanc.
Une course folle dans les magasins débuta.
J'étais devenu un boulet pour Aglaé qui me voyait sans ressort.
- Quelle petite mine Aurélien ! Il est temps que nous partions
S'inquiétait-elle prévenante. Pour une fois j'étais d'accord avec elle.

Vous qui ne partez pas en vacances il doit être pénible
De lire ces élucubrations de nantis. Patientez un instant
Car si tout était prêt nous avions trop longtemps hésité.
Le gîte rêvé était complet. Ce fut la consternation.
Tout était à recommencer

- Ma première idée était la bonne, que d'embarras pour rien !
Constata Aglaé qui eut malgré tout le triomphe modeste.
Ce soir-là j'ai bien dormi dans ses bras; J'ai cédé pour la mer
Mais il n'était plus question des Lagrange ni des enfants.
Nous partons, pas très loin, à Pornic en septembre.
L'an prochain, c'est promis, dès le mois de mai...

  Poésie, la vie entière
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


Nouvelle: Ariane, consulter mon journal
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
318 poèmes Liste
5705 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
21 octobre
  Publié: 30 juin à 11:56 Citer     Aller en bas de page

Bonne idée de reposter ce texte surtout en ce moment, dans la recherche du bon endroit pour passer ses vacances, il faut tenir compte du Covid19...
C'est pas une mince affaire...

Amitiés
Yvon

  YD
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
233 poèmes Liste
16639 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
21 octobre
  Publié: 30 juin à 12:12 Citer     Aller en bas de page

je vous recommande mon
pays la Tunisie
vous serez le bienvenu

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
518 poèmes Liste
23595 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
21 octobre
  Publié: 30 juin à 13:11
Modifié:  30 juin à 13:16 par ode3117
Citer     Aller en bas de page

A La Rochelle ou en Ariège, ou en Corse ( la Corse c'est plus difficile) J'ai trouvé ton texte très intéressant.
En ce qui concerne les moustiques, eux aussi prennent des vacances comme chaque été.
Où que tu ailles, je te souhaite de bonnes vacances.
Bises amicales ODE 31 - 17
Moi je reste là avec mes animaux et le chef.
On est bien aussi chez soi quand on possède un jardin et des voisins qui eux aussi restent là et puis on arrosera le jardin des absents et on s'occupera de leurs animaux.

  OM
Pichardin


Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
392 poèmes Liste
4291 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
20 octobre
  Publié: 1er juil à 01:28 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Jean Louis,
les vacances ! Que de soucis pour les préparer et comme tu l'écris, ce sont des problèmes de nantis mais qui restent quand même indispensables pour changer d'air et d'habitudes.
En tout cas, ton texte m'a bien fait rire.
Amicalement
Pierre

  Pichardin
Mémé Passtèke
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
9 poèmes Liste
13 commentaires
Membre depuis
22 mars
Dernière connexion
11 juillet
  Publié: 2 juil à 06:18 Citer     Aller en bas de page

Aaaaaaah ! Les vacances quelle belle création de l'esprit,
Et quel bonheur quand c'est fini.

 
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
5697 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
21 octobre
  Publié: 3 juil à 05:06 Citer     Aller en bas de page

Plus que les vacances c'est la douce et tendre confrontation qui m'amuse.
D'autant que c'était perdu d'avance.
On le sait bien : "les hommes proposent, les femmes disposent"
Merci pour le sourire et bonnes vacances

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Jacques-Marie JAHEL
Impossible d'afficher l'image
Il faut savoir se prêter au rêve lorsque le rêve se prête à vous. Albert Camus
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
14 poèmes Liste
1064 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2016
Dernière connexion
21 octobre
  Publié: 3 juil à 05:07
Modifié:  4 juil à 05:18 par Jacques-Marie JAHEL
Citer     Aller en bas de page


Bonjour Jean-Louis,

Merci d'avoir imaginé ce texte tout empli de clins d’œil et qui reflète bien, comme tu le dis si justement, des comportements de nantis. Cependant tous les nantis n'ont pas l'originalité ni l'humour de tes personnages qui les rendent si sympathiques.

Bien amicalement.
JMJ

 
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
163 poèmes Liste
4740 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
20 octobre
  Publié: 4 juil à 12:46 Citer     Aller en bas de page

Bonjour
Yvon,
mido
Ode
Pierre
Mémé Passtèke
Lacase
Jacques-Marie


Citation de Y.D
Bonne idée de reposter ce texte surtout en ce moment, dans la recherche du bon endroit pour passer ses vacances, il faut tenir compte du Covid19...
C'est pas une mince affaire...

Amitiés
Yvon



C'était le temps sans Covid Aurélien et Aglaé vont devoir ajouter des masques dans leurs valises...

Citation de mido ben
je vous recommande mon
pays la Tunisie
vous serez le bienvenu



J'en suis sûr et te remercie pour ton invite.

Citation de ode 3117
A La Rochelle ou en Ariège, ou en Corse ( la Corse c'est plus difficile) J'ai trouvé ton texte très intéressant.
En ce qui concerne les moustiques, eux aussi prennent des vacances comme chaque été.
Où que tu ailles, je te souhaite de bonnes vacances.
Bises amicales ODE 31 - 17
Moi je reste là avec mes animaux et le chef.
On est bien aussi chez soi quand on possède un jardin et des voisins qui eux aussi restent là et puis on arrosera le jardin des absents et on s'occupera de leurs animaux.



Pas de vacance cette année pour nous non plus. Cependant, je suis comme Aurélien allergique aux moustiques mais ici en Anjou ils sont malgré tout peu nombreux.

Citation de Pichardin
Bonjour Jean Louis,
les vacances ! Que de soucis pour les préparer et comme tu l'écris, ce sont des problèmes de nantis mais qui restent quand même indispensables pour changer d'air et d'habitudes.
En tout cas, ton texte m'a bien fait rire.
Amicalement
Pierre



Si l'on ne prévoit pas à l'avance voici ce qui arrive, mais Aurélien et Aglaé surmontent l'obstacle.

Citation de Mémé Paastèke
Aaaaaaah ! Les vacances quelle belle création de l'esprit,
Et quel bonheur quand c'est fini.



C'est une idée originale...ouf ! les vacances sont terminées, pensons vite aux suivantes.

Citation de LACASE
Plus que les vacances c'est la douce et tendre confrontation qui m'amuse.
D'autant que c'était perdu d'avance.
On le sait bien : "les hommes proposent, les femmes disposent"
Merci pour le sourire et bonnes vacances



Effectivement la femme semble disposer puis triompher (la mer) mais finalement à cause de l'intervention du destin qu'ils ne peuvent contrôler.

Citation de Jacques-Marie Jahel
Bonjour Jean-Louis,

Merci d'avoir imaginé ce texte tout empli de clins d’œil et qui reflète bien, comme tu le dis si justement, des comportements de nantis. Cependant tous les nantis n'ont pas l'originalité ni l'humour de tes personnages qui les rendent si sympathiques.

Bien amicalement.
JMJ



Tout est bien qui finit bien et cet "heureux" dénouement clos cette mini tragédie domestique.

Merci à tous pour vos commentaires; passez d'agréables vacances que vous soyez nantis ou pas.

Amicalement
jlouis



  Poésie, la vie entière
marchepascal Cet utilisateur est un membre privilège


Le monde est en nous sommes le monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
324 poèmes Liste
2785 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
21 octobre
  Publié: 5 juil à 11:15 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Jean-Louis

Les vacances, un peu comme son histoire d’amour , est-ce Le début, la fin ?
L’enthousiasme est au bout...
Début, l’envie de se retrouver coûte que coûte !
Ensuite les années sont passées, s’atténue l’envie (parfois)
Ce que j’aime dans ton récit, un regard parfaitement au courant de la situation, mais il faut bien la vivre jusqu’au bout, la consumer, même si elle part en fumée...


Merci pour ce moment de lecture très réaliste...


marchepascal

    Le temps comme le vent passe et ne s’arrête jamais!!!
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
163 poèmes Liste
4740 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
20 octobre
  Publié: 12 juil à 15:36 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir,
Je te prie de m'excuser pour le retard que j'apporte à ton agréable commentaire. J'ai quelques soucis familiaux qui me font m'éloigner de LPDP mais sans jamais vraiment l'oublier.
Tu apportes un éclairage intéressant à ce que j'ai voulu dire; le besoin d'ailleurs, la nécessité des compromis...

Amicalement
jlouis

  Poésie, la vie entière
glycine

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
132 poèmes Liste
751 commentaires
Membre depuis
8 août 2018
Dernière connexion
7 septembre
  Publié: 12 juil à 18:09 Citer     Aller en bas de page

J'ai bien aimé cette histoire émaillée d'humour...
L'important est d'être ensemble...
Bravo pour ce joli talent de conteur

 
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
163 poèmes Liste
4740 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
20 octobre
  Publié: 16 juil à 16:32 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir glycine,

Merci pour votre compliment. Aglaé et Aurélien savent s'entendre lorsque l'enjeu est d'importance mais pas avant d'en avoir exploré toutes les hypothèses, ce qui est fatal pour leur projet.

Amitiés
jlouis

  Poésie, la vie entière
Flora Lynn


Aspirer à la clarté du jour à naître, Tendre vers la beauté absolue en l'être
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
78 poèmes Liste
1443 commentaires
Membre depuis
10 février 2017
Dernière connexion
17 octobre
  Publié: 19 juil à 20:34 Citer     Aller en bas de page

Jean-Louis,
Votre poème est très bien conté avec une belle écriture et j'apprécie beaucoup son humour.Les personnages ont trop attendu et comme dans le jeu de l'oie, c'est le retour à la case "départ".
Amitiés sincères

  Flora Lynn
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
163 poèmes Liste
4740 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
20 octobre
  Publié: 30 juil à 03:48 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Flora,
Je vous remercie pour votre attention portée à ces échanges estivaux entre Aglaé et Aurélien.
Je vous prie de m'excuser pour ce retard ; je traverse une période peu favorable à la poésie. J'y reviendrai sous peu et passerai par chez vous, là ou il fait bon s'attarder.

Amitiés
jlouis

  Poésie, la vie entière
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
56 poèmes Liste
3033 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
17 octobre
  Publié: 2 août à 17:40 Citer     Aller en bas de page

Je raffole toujours de ces histoires ... de couple.
Merci pour ce reposte
Bonne soirée
Cidnos

 
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
163 poèmes Liste
4740 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
20 octobre
  Publié: 4 août à 16:02 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Christophe,
Je te remercie pour ton sympathique message; comme je le disais plus haut à Flora, la période actuelle ne m'est pas favorable mais j'espère toujours en des jours meilleurs. Merci à toi.

Amitiés
jlouis

  Poésie, la vie entière
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 373
Réponses: 16
Réponses uniques: 12
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0472] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.