Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 21
Invisible : 0
Total : 24
· Lachésis (Moirae) · FeudB
Équipe de gestion
· Adamantine
13411 membres inscrits

Montréal: 22 sept 02:04:53
Paris: 22 sept 08:04:53
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Petit pont Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Avertissement

Ce texte peut ne pas convenir à certains lecteurs.



Page : [1] :: Répondre
Gylfi


Je crois que finalement je vais rester à l'état débauche
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
9 poèmes Liste
79 commentaires
Membre depuis
21 août
Dernière connexion
20 septembre
  Publié: 13 sept à 04:27
Modifié:  13 sept à 05:06 par Emme
Citer     Aller en bas de page

Quand enfin, dans ton habit rose de Geisha
Je te vois glisser, chaloupant à petits pas,
Monter lentement sur ce petit pont de bois,
Venir vers moi qui t’attends et des yeux te bois,

Sur ce petit pont, à la rambarde adossé,
Je n’ai pas d’autre idée que de te détrousser,
Quand je vois tous tes trésors de poupée russe,
Et que des délices de ta bouche tu me susurres !

Sur ce petit pont, à la rambarde accoudée,
J’admire ton ombrelle bleue finement brodée,
Jouissant de ton sourire espiègle couleur fraise.
Pendant qu’avec une folle dévotion je te bise

 
Allantvers Cet utilisateur est un membre privilège

Correctrice


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
62 poèmes Liste
698 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
21 septembre
  Publié: 13 sept à 08:52 Citer     Aller en bas de page

Subtil...

Bibises
MariePaule

  MariePaule
Gylfi


Je crois que finalement je vais rester à l'état débauche
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
9 poèmes Liste
79 commentaires
Membre depuis
21 août
Dernière connexion
20 septembre
  Publié: 13 sept à 09:19 Citer     Aller en bas de page

Oh merci très chère (et merveilleuse correctrice).
Plaisir de vous avoir plu.
Je ne sais si ce genre de dysversification porte un nom...?
Amitiés peauéthique.

 
PapillonMystere
Impossible d'afficher l'image
N'entres pas dans mon âme avec tes chaussures.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
78 poèmes Liste
667 commentaires
Membre depuis
23 décembre 2014
Dernière connexion
19 septembre
  Publié: 13 sept à 11:03 Citer     Aller en bas de page

Joli scénario, j'aime beaucoup
Amitiés poétiques

  Tuer le nomade c'est tuer la part de rêve où toute la société va puiser son besoin de renouveau.
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
56 poèmes Liste
3032 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
20 septembre
  Publié: 14 sept à 03:43 Citer     Aller en bas de page

Une histoire ... Racontée avec beaucoup de délicatesse

 
MUSCADE


Je ne peux m'empêcher ces quelques rimes en vrac, c'est mon petit péché... y a que rime qui m'aille
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
193 poèmes Liste
1903 commentaires
Membre depuis
18 septembre 2015
Dernière connexion
16 septembre
  Publié: 14 sept à 09:12
Modifié:  14 sept à 09:13 par MUSCADE
Citer     Aller en bas de page

Gylfi

j'ai beaucoup aimé ce petit pont de bois....
Plein de légèreté et d'élégance.

Le monde des geishas m'a toujours envoûtée
Leur silence teinté de sourire
Leurs gestes légers et habiles
Leur attitude sensuelle qui ferait chavirer
Les plus indomptables.
Leur savoir-faire plein de charme

Il ne reste plus qu'à ôter le papier cadeau
Pour un" ultime état de grâce"

Bisous - MUSCADE


  MUSCADE
SHElene


"On ne peut voir la lumière sans l'ombre..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
165 poèmes Liste
1568 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
21 septembre
  Publié: 19 sept à 12:55 Citer     Aller en bas de page

Il est vrai que dans ce cas la fraise est plus appétissante que la cerise

  SHElene
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 142
Réponses: 6
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0235] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.