Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 30
Invisible : 0
Total : 32
· doux18 · Andesine
13406 membres inscrits

Montréal: 19 sept 17:36:58
Paris: 19 sept 23:36:58
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes d'amitié :: Kébémer ville que je chéris Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Avertissement

Ce texte peut ne pas convenir à certains lecteurs.



Page : [1] :: Répondre
ALPETE LION


La poésie pour m'affirmer, la poésie pour vivre.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
125 poèmes Liste
524 commentaires
Membre depuis
14 août 2009
Dernière connexion
19 septembre
  Publié: 23 juil à 09:12
Modifié:  23 juil à 17:08 par Allantvers
Citer     Aller en bas de page

Kébémer, ville que je chéris


Ainsi, dans la profondeur des ondes
De vertus, en homme je rame
Faisant, m’appuyant aux souffles de vos âmes
Ô ancêtres ! Vos âmes toujours en vie inondent
La matière lorsqu’il engloutit par ta terre
Tourne à sa forme initiale , terre
Mais l’esprit divin qui fait la vie
Ne vieillit jamais, il a une éternelle vie

Si la peur de l’ignorance nous a exilés
La raison acquise devait nous faire revenir
Pour transformer ses bêtises infantiles des années
En une montagne d’actes citoyens, bannir
Les croyances de mes ancêtres ou remettre
En cause leurs pratiques culturelles, permettre
À son intellect ses insanités est la pire des trahisons
Ô ancêtres je vous honore, et sur tout vous avez raison

Je vois les années autour de moi
Pleuvoir comme voit le Raat autour de soi
Tomber ses feuilles, ses feuilles fanées
Et le peu de vie qui me reste est destiné
À l’exaltation de la gloire de ces terres de Kébémer
Ma poésie te couronne, ô toi chère mère
Dans tes mains, ma jeunesse n’a point envié
Celle qu’une mère nantie d’or a couronnée


Maintenant que la poésie m’a choisi, alors je parle
Mais je préfère parfois le silence si ma parole
Me semble cocasse et infortune
J’ai devoir d’unir toutes les forces en une seule dune
Levez-vous ! Levez-vous donc frères et sœurs
Songeons à ce lieu qui dans ses mains tient les cœurs
Palpitants des Cadior- Cadior que nous sommes
Ville que je chéris, Kébémer ! En fin je te nomme

Note :
Raat : arbre au Cayor
Kébémer : ville du poète
Cadior- Cadior : nom des habitants du Cayor

  Ma plume eet une réponse aux détracteurs et une caresses pour les gentils
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 183
Réponses: 0
Réponses uniques: 0
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0169] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.