Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 7
Invités : 338
Invisible : 0
Total : 345
· doux18 · Poégraphe · rené duruisseau · Meruem · alweg · Le Dormeur du Val
Équipe de gestion
· Maschoune
12954 membres inscrits

Montréal: 17 jan 14:52:53
Paris: 17 jan 20:52:53
::S�lection du th�me::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Théâtre & Scénario :: Confidences nocturnes 2 Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Adamantine

Administratrice


Avatar : Aude Doiderose
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
376 poèmes Liste
11448 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 11 juin 2017 à 02:17
Modifié:  11 juin 2017 à 14:37 par Maschoune
Citer     Aller en bas de page


22 h 15. Comme tous les soirs, ou presque, elles se téléphonent.


— J’ai pris mon billet pour venir te voir vendredi.
— Ok, je note sur mes tablettes.
— Comment tu vas ?
— Je suis contrariée.
— Pourquoi ?
— J’ai revu un ami hier, un gogo
— Alors, c’était sympa ?
— Non. Très décevant. Il est beau mais pas très performant dans le fond. Il a un ego si surdimensionné que ça nuit à son efficacité.
— Encore un qui pense qu’il n’a rien à prouver. Classique.
— Oui. Un peu comme un show permanent.
— Oh, je vois très bien le style. Elle sourit.
— Limite s’il ne s’est pas regardé dans une glace pendant l’action...
— Au lieu de te regarder ? Quelle manque de savoir vivre !
— Tu m’as piégée. Elles rigolent.

Le silence.


— J’ai revu M ce matin. Nous avons fait l’amour très brutalement. Tout ça parce que je l’avais mis en indésirable sur mon téléphone pendant son absence.
— Il a raison cet homme. Il te fait comprendre qu’il veut pouvoir te joindre quand il veut, qu’il n’est pas n’importe qui.
— J’ai un peu de mal avec tous ces codes.
— Et surtout qu’il a été malheureux et que tu lui as manqué.
— C’est lui qui a rompu et je ne lui ai fait aucun reproche.
— Les reproches ne servent à rien. C’est pour les vieux couples.
— Tout se bouscule dans ma tête depuis que je l’ai revu.
— Écris-lui cela.
— Non.
— Pourquoi ? Au minimum ça flattera sa vanité, au mieux, il te voudra davantage. Qu’as-tu à y perdre ?
— Retomber amoureuse.
— Tu l’es déjà. Tu crois qu’on tombe et qu’on détombe amoureuse comme ces dessins que tu fais et que tu effaces ? Non. L’amour, c’est comme les crises de malaria. Des fois on oublie et puis ça revient. Et c’est pareil pour lui.
— C’est facile pour toi mais souviens-toi, quand as-tu été certaine que tu étais vraiment aimée, que tu n'étais pas juste une distraction ?
— J’ai mis longtemps pour qu’il me le dise et plus longtemps encore pour le croire, mais c’est très rassérénant de le savoir.

Quelques minutes passent. L’une est en colère et l’autre le sent mais comme à chaque fois, ça passera. Elles parleront demain ; Il n'y a pas de place pour la rancune entre elles.


— Je te laisse, mon mari m’appelle.

Elles raccrochent.

  Il faut beaucoup de temps pour refroidir un cœur et mille fois plus encore pour le réconforter.
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
38 poèmes Liste
2187 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 14 juin 2017 à 17:27
Modifié:  24 juin 2017 à 04:38 par Cidnos
Citer     Aller en bas de page

J'aime ces dialogues ... Et puis c'est sympa d'être la petite souris qui écoute ... ce que les filles ont à se dire de l'amour.
Bonne journée
Christophe

 
Adamantine

Administratrice


Avatar : Aude Doiderose
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
376 poèmes Liste
11448 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 23 juin 2017 à 00:27 Citer     Aller en bas de page

Citation de Cidnos
J'aime ces dialogues ... Et puis c'est sympa d'être la petite souris qui écoute ... ce que les filles ont a se dire de l'amour.
Bonne journée
Christiophe



Ce n'est pas beau d'écouter derrière la porte
Merci de l'avoir fait en tout cas.

  Il faut beaucoup de temps pour refroidir un cœur et mille fois plus encore pour le réconforter.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 270
Réponses: 2
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0336] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.