Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 65
Invisible : 0
Total : 68
· Allantvers · - CoCo - · trapanel
13156 membres inscrits

Montréal: 9 déc 17:12:51
Paris: 9 déc 23:12:51
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes collectifs :: Nicotine 67 (corbeau et Chacal) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Rouge


Ex-Érosion
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
68 poèmes Liste
4048 commentaires
Membre depuis
4 novembre 2006
Dernière connexion
8 décembre 2012
  Publié: 15 avr 2009 à 21:46 Citer     Aller en bas de page



Nicotine.

Ton visage est une carte de souhait
tes mains une église

(J'aurai aimé rouler dans la même voiture que toi)
Se rappeler des ballades folk et des abus de bières possibles
Quand revient l'odeur de ces cheveux, je redeviens un drôle d'enfant

Nos nudités sont comme de petites étoiles filantes, elles passent et s'oublient si rapidement.

J'aurai aimé être ce genre de voyageur
Qui arrive au bon moment
Par la bonne porte de la ville.
J'arrive toujours trop tard quand les lumières s'éteignent
Et qu'il ne reste plus que des publicités dévorées par la circulation.

Mais pourtant j'appréhende l'aurore
elle et sa lumière qui aveugle
qui éclaire tout et qui aveugle
qui paralyse les membres mieux qu'une longue chute.

et nos bras seront là comme des piliers pour nous soutenir, pour nous retenir
lors de la chute du jour
lors de l'aboutissement des nuits par trop de fois remâchées
créées de toutes pièces par nos mains liées
les tiennes dans ton dos et les miennes derrière
le panneau de circulation.

Sûrement que j'aimerais pouvoir retirer cette armure que je ne possède même pas
Et exécuter ou abandonner le trop plein de désir.

A chaque seconde le même mirage de frôlement
Et les mêmes lèvres sèches d'avoir trop aimé en silence
Le corps détourné
Faisant semblant d'agir et de vivre autre chose
Par peur de
Juste par peur...

Pause.

Anonymat des sens.
Anonymat d'une musique sortant d'un speaker déconfit.
Déconfiture et anonymat des sens

Fragments d'érotisme malade
Lâchement encouragé par les voyages et les jambes des filles
Tout ça me laisse tordu comme une statue d'argile

J'imagine quelqu'un qui ferait de la peinture et qui se retournerait vers moi en souriant.
Une peinture à chaque nuit
Et qui ensuite me tendrait son pinceau, m'encourageant à rejoindre le mouvement
Là je dirais "et si j'abîme trop, et si je salis?"
Mais la personne ne veut pas entendre ça
Et me tend la main
Pour que je la rejoigne.


(Nicotine)

 
Rouge


Ex-Érosion
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
68 poèmes Liste
4048 commentaires
Membre depuis
4 novembre 2006
Dernière connexion
8 décembre 2012
  Publié: 15 avr 2009 à 21:46 Citer     Aller en bas de page



comprendre


anxiété sociale et Rouge .

 
chatnoirmeshommages

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
213 poèmes Liste
1325 commentaires
Membre depuis
26 mars 2008
Dernière connexion
15 décembre 2017
  Publié: 15 avr 2009 à 22:28 Citer     Aller en bas de page

Fantastique. Dominique "j'ai aimé" bouy

  barbant et embourbé
Rouge


Ex-Érosion
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
68 poèmes Liste
4048 commentaires
Membre depuis
4 novembre 2006
Dernière connexion
8 décembre 2012
  Publié: 18 avr 2009 à 01:57 Citer     Aller en bas de page

Merci.

 
Mademoiselle Phébus


Just let me fall out the window with confetti in my hair. (Tom Waits)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
115 poèmes Liste
1548 commentaires
Membre depuis
9 mars 2005
Dernière connexion
30 novembre 2014
  Publié: 19 avr 2009 à 15:00 Citer     Aller en bas de page

(nicotine.)

nicotine, chut, ne parlons pas.
la lune était jaune sur tes souliers rouge.

je t'aime.
je suis béa de tes cheveux.
de tes pas de ballerine me font pleurer
sur sigur ros, ses bottes en caoutchouc.


vous me faites plaisir a boire sous les ponts.

  (Là-haut l'absence entière et le bleu charbonnant.) Par le jour se levaient des géants tristes, un violon en carton-pâte sous le rêve. (Fernand O. -Le Soleil sous la mort)
chatnoirmeshommages

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
213 poèmes Liste
1325 commentaires
Membre depuis
26 mars 2008
Dernière connexion
15 décembre 2017
  Publié: 29 avr 2009 à 05:29 Citer     Aller en bas de page

certes...

  barbant et embourbé
Rouge


Ex-Érosion
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
68 poèmes Liste
4048 commentaires
Membre depuis
4 novembre 2006
Dernière connexion
8 décembre 2012
  Publié: 29 avr 2009 à 19:13 Citer     Aller en bas de page

Merci Jade.

Pourquoi certes ?
Désolée de t'avoir sacré dessus l'autre soir, rom. J'étais énervée à cause du bus que j'avais manqué.

 
an empty lake


C'était presque ça les deux premières fois...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
7 poèmes Liste
928 commentaires
Membre depuis
30 janvier 2009
Dernière connexion
15 février 2017
  Publié: 11 mai 2009 à 18:45 Citer     Aller en bas de page

Citation de anxiété sociale
Fantastique. Dominique "j'ai aimé" bouy



putain t'as tout dit

j'ai plus rien


c'est quand mon tour dites ?


biz et pouet.

 
Rouge


Ex-Érosion
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
68 poèmes Liste
4048 commentaires
Membre depuis
4 novembre 2006
Dernière connexion
8 décembre 2012
  Publié: 13 mai 2009 à 16:26 Citer     Aller en bas de page

Ton tour, ce sera quand tu viendras au Canada avec du pognon plein les poches et qu'on s'établira en commune tous les 4, avec Phébus.

Ce jour là ce sera ton tour, Mister. Mais pas avant !

 
Rouge


Ex-Érosion
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
68 poèmes Liste
4048 commentaires
Membre depuis
4 novembre 2006
Dernière connexion
8 décembre 2012
  Publié: 12 juil 2009 à 17:53 Citer     Aller en bas de page


Merde ça me fait penser que t'as toujours avec toi un début de collectif qu'on avait fait ensemble à Québec, à l'Ostra j'crois... Non ?

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1285
Réponses: 9
Réponses uniques: 4
Listes: 2 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0475] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.