Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 394
Invisible : 0
Total : 396
· Amanda · Tychilios
13167 membres inscrits

Montréal: 13 déc 06:55:14
Paris: 13 déc 12:55:14
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Autres poèmes :: Noyau Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Rouge


Ex-Érosion
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
68 poèmes Liste
4048 commentaires
Membre depuis
4 novembre 2006
Dernière connexion
8 décembre 2012
  Publié: 7 févr 2008 à 21:31 Citer     Aller en bas de page

J’ai voulu
aimer jusqu’à la mort
des étoiles et jusqu’à la mienne
J’ai voulu aimer
jusqu’à en vomir
jusqu’à dégueuler mes illusions
jusqu’à ce qu’au creux des montagnes pèse
comme un volcan tout au centre, le moi
le moi du lui
et le lui s’éteint
de trop vouloir rayonner
et le moi
et les jours
qui passent, tous longs et
vides
comme un trou, comme une faille
à ma cage thoracique
J’étouffe
Je veux la nuit et ses bracelets
qui m’attachent et je veux
je veux je veux



Liberté

Je veux Montréal et la neige
je veux la tête
le cœur
dérangés
bien
(montagnes)
je veux
au-delà des mots, respirer
J’ai voulu aimer jusqu’à la chute
J’ai voulu aimer de chair
sacrifier mon corps
en lambeaux,
J’ai voulu aimer


Vis maintenant.

 
Drakkar
Impossible d'afficher l'image
Rêver est le seul pont vers un seul paradi se trouvant sur terre.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
691 commentaires
Membre depuis
13 mai 2007
Dernière connexion
6 avril 2017
  Publié: 8 févr 2008 à 02:23 Citer     Aller en bas de page

Vis maintenant ?

Pourquoi pas ?

Ta poésie est quelques peu difficile à cerner pour moi mais j'en garde un exemple de tendresse.

c'est subtil et en même temps direct.

Merci pour cette lecture

Martin.

  Avec l'ombre d'une épée tous les coups sont permis
Tilou8897

Administrateur


La vie n'a de sens que celui qu'on lui donne
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
660 poèmes Liste
18597 commentaires
Membre depuis
12 décembre 2006
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 9 févr 2008 à 03:15 Citer     Aller en bas de page

J'étais déjà passé par là... Quelques mots qui glissent avec des vers à contre-temps...

Ca emmène bien...

  Elle me dit que mes guerres sont des fleurs fanées et qu'il reste une terre pour l'aimer ici bas
Rouge


Ex-Érosion
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
68 poèmes Liste
4048 commentaires
Membre depuis
4 novembre 2006
Dernière connexion
8 décembre 2012
  Publié: 17 févr 2008 à 19:18 Citer     Aller en bas de page

Drakkar,
tendresse ? Peut-être...
Vis maintenant.
T'as voulu aimer pour le meilleur et pour le pire ? Eh ben maintenant oublie le meilleur et ravale le pire, c'est ta faute.
Voilà ce que ça voulait dire.
(merci à toi)

Tilou,
merci... merci.

Bleue Pomme,
(oui... c'est la phrase emblême du poème. Genre que j'aurais pu la mettre comme titre, ouais.)
Merci m'sieur.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1459
Réponses: 3
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0287] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.