Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 125
Invisible : 0
Total : 128
· Orélia · Jean-Claude Glissant
Équipe de gestion
· Maschoune
13275 membres inscrits

Montréal: 22 oct 04:54:19
Paris: 22 oct 10:54:19
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Dans la maison de mon père... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Lograth
Impossible d'afficher l'image
L'ire du dragon vert, ivre de flammes et de rage...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
163 poèmes Liste
3561 commentaires
Membre depuis
27 juin 2002
Dernière connexion
23 mai 2011
  Publié: 1er oct 2002 à 15:49
Modifié:  11 nov 2008 à 15:08 par Bestiole
Citer     Aller en bas de page

(À mon père)

DANS LA MAISON DE MON PÈRE


Dans la maison de mon père
Repas posé sur la table
Mère autour qui sert, dessert
Et s'affaire...
Souvenir d'enfance heureuse.

Dans la maison de mon père
Premiers écrits, premiers poèmes
Jeune garçon de 16-17 ans qui se cherche
Souvenirs d'adolescent insouciant.

Dans la maison de mon père
Famille autour du salon, réunie
Jeune homme parti, puis revenu
Souvenirs d'adulte enfin accompli.

Réminiscence des parents, morcelée, parcellisée,
Par mémoire de vieillard défaillante
Maison de mon père où je vivais heureux
Maintenant anéantie par l'immonde béton
Ton regret me fait couler les larmes des yeux.

Dans la maison de mon père,
Je vivais, bienheureux...
Dans la maison de mon père,
J'étais heureux!










  "Nous rencontrons l'amour qui met nos coeurs en feu, puis nous trouvons la mort qui met nos corps en cendres." [Tristan L'Hermite, extrait de "Les Amours"]. "Le Temps n'a d'autre fonction que de se consumer : il brûle sans laisser de cendres." [Elsa Triolet, extrait de "Le Grand Jamais"].
Lograth
Impossible d'afficher l'image
L'ire du dragon vert, ivre de flammes et de rage...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
163 poèmes Liste
3561 commentaires
Membre depuis
27 juin 2002
Dernière connexion
23 mai 2011
  Publié: 1er oct 2002 à 18:42
Modifié:  Il y a 0 minute par Lograth
Citer     Aller en bas de page

Hum, je suis désolé d'apprendre ça, Étoile...
Disons, que j'ai pas connu une fin si terrible que la tienne pour mon père puisuq'il est toujours en vie, mais si ça peut te consoler, ma mère est morte du cancer à l'âge de 58 ans... D'une certaine façon, je partage ta douleur quoique que je ne pourrai jamais exactement comprendre ce que tu as vécue avec cette mort brutale de ton père...
Mes sympathies donc...

  "Nous rencontrons l'amour qui met nos coeurs en feu, puis nous trouvons la mort qui met nos corps en cendres." [Tristan L'Hermite, extrait de "Les Amours"]. "Le Temps n'a d'autre fonction que de se consumer : il brûle sans laisser de cendres." [Elsa Triolet, extrait de "Le Grand Jamais"].
Evelyne


Ne plus vivre pour seulement vivre...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
134 poèmes Liste
795 commentaires
Membre depuis
16 mai 2002
Dernière connexion
9 octobre 2005
  Publié: 2 oct 2002 à 10:08 Citer     Aller en bas de page

Je n'ai pas été heureuse dans la maison de mes parents étant plus jeune...
Je me suis réconcilier avec ma famille et maintenant je vis le bonheur dont tu parle dans ton poème!
L'énergie y est changer...
Merci pour avoir écrit cette réalité!

  Au lieu de renforcir mon égo je forme mon esprit... Les rêves se forgent ainsi...
scottish princess


l'amour , est le poumon de l'humanité , celui qui pourra nous sauver .
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
11 poèmes Liste
134 commentaires
Membre depuis
20 juillet 2002
Dernière connexion
3 décembre 2002
  Publié: 3 oct 2002 à 06:10 Citer     Aller en bas de page

coucou martin , un petit commentaire pr ce nouveau poeme ki est tres tres emouvant , et different des autres je trouve . ha nostalgie ken tu nous tiens ... en tout cas j te dis bravo , mais tu as l'habitude
bisous
loray

  waiting for an angel one to carry me home hope u come soon ...
Lograth
Impossible d'afficher l'image
L'ire du dragon vert, ivre de flammes et de rage...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
163 poèmes Liste
3561 commentaires
Membre depuis
27 juin 2002
Dernière connexion
23 mai 2011
  Publié: 3 oct 2002 à 15:56 Citer     Aller en bas de page

Merci pour vos commentaires Sylvie et Loray...

C'est gentil de votre part...
Différent? Alors, on ne peut pas innover en recherchant la simplicité au lieu de phrases trop complexes ?
En vérité, la raison est fort simple... il date de quand j'étais beaucoup plus jeune, alors jeune homme au sortir de l'adolescence ou presque...

Donc, Diablangine, ceci dit (et merci pour ton commentaire très apprécié en passsant), voilà ta réponse à ta question puisque j'étais jeune homme à l'époque de ce poème, en écriture autant que par le sujet, les années ayant passées, j'ai donc 44 ans actuellement...

  "Nous rencontrons l'amour qui met nos coeurs en feu, puis nous trouvons la mort qui met nos corps en cendres." [Tristan L'Hermite, extrait de "Les Amours"]. "Le Temps n'a d'autre fonction que de se consumer : il brûle sans laisser de cendres." [Elsa Triolet, extrait de "Le Grand Jamais"].
JojhOëlle
Impossible d'afficher l'image
Tout Plein De Bisous Et De Calinoux À Tous!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
80 poèmes Liste
1524 commentaires
Membre depuis
17 juillet 2003
Dernière connexion
2 octobre 2005
  Publié: 4 févr 2003 à 18:11 Citer     Aller en bas de page

Cher Lolo, j'avais déjà lu ton poème et en le relisant je ressent la même émotion de nostalgie et de beauté à la fois, cela me rappelle mon père...

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2119
Réponses: 5
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0413] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.