Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 6
Invités : 27
Invisible : 0
Total : 33
· Hubix-Jeee · samamuse · ODIN · QUOIQOUIJE · guy Olivié
Équipe de gestion
· Maschoune
13017 membres inscrits

Montréal: 18 nov 05:39:23
Paris: 18 nov 11:39:23
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Théâtre & Scénario :: La cicatrice du taducadon Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Bardo

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
42 poèmes Liste
12 commentaires
Membre depuis
19 avril
Dernière connexion
10 octobre
  Publié: 7 mai à 11:12
Modifié:  5 août à 17:40 par Bardo
Citer     Aller en bas de page

LA CICATRICE DU TADUCADON

Errant dans le céleste à la dernière réunion des familles, Ferdinand comprit qu'il lui fallait mettre un terme aux turpitudes de son ornithorynque névrosé. — Il l'avait rêvé ! — Il l'avait presque dessiné ! — Dans un maquis luxuriant, sa cabane s'érigeait sur un promontoire naturel fait de tourbe et de sphaigne. Autour des bambous, quelques urnes semblables à des sexes extraordinaires grimpaient. Souvent, le garçon y aperçut d’imprudents visiteurs qui se nourrissaient des nectars dégouttant au pourtour. Mais aujourd’hui, il y surprit l'œil torve et rond d’un monstre. — Souffrant, ce dernier cultivait un air meurtri qui rappelait, d’ici, celui du bandersnatch violé !

Afin de mieux considérer la bête, Ferdinand écarta lentement les canisses. — Le monde qu’il découvrit était gorgé de ses propres hostilités ! — Comme sorti d’un vagin végétal, il nettoya la sève qui recouvrait ses yeux. Pour lui, c’était l’heure de subjuguer cônes et bâtonnets ! — Par intermittence, la fourrure de l’animal renvoyait le reflet bleu-gris des prisons, augmenté, à l’occasion, de larges tâches de crasse. — En haut, des bouquets de poils poussaient la cire accumulée au fond de deux conduits orange. — En bas, un cœur de velours noir percé d’un trou battait encore. Ce trou, le nouveau-né ne verrait bientôt plus que ça (un peu comme un thrip mort dans un écran LCD) !

Sous les recommandations d’un océanique en plein essor, Ferdinand choisit de nommer son ange gardien taducadon. — Chimérique, c’est lui qui interviendra, désormais, dans le vol des mouches ! — Polymorphe, il prendra, au besoin, l’apparence du dauphin, du buffle, ou même de la chouette ! Une fois dompté, le taducadon saura conduire son maître vers les Orients infinis ô combien fantasmés dans ce recueil ! Alors, passée l’ultime rumination, son trou au cœur cicatrisera ! Mais d’abord, l’enfant devra amarrer l’animal au terrestre ! — Il en connait la méthode : bricoler un gigantesque dreamcatcher et l’accrocher solidement à la frontière de ses rêves ! Par une nuit suffisamment calme, il se pourrait que la production s’y prenne.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 309
Réponses: 0
Réponses uniques: 0
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0157] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.