Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 483
Invisible : 0
Total : 484
· ode3117
13156 membres inscrits

Montréal: 25 mai 04:31:52
Paris: 25 mai 10:31:52
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes loufoques :: poème sur une tomate Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Vive la vie


Celui qui a appris à rire de lui-même n'a pas fini de s'ammuser!!!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
17 commentaires
Membre depuis
12 mai 2002
Dernière connexion
13 août 2004
  Publié: 17 juil 2002 à 19:59
Modifié:  Il y a 0 minute par Vive la vie
Citer     Aller en bas de page

Il fut un jour une tomate
Qui, en mangeant du chocolat
Rencontra son ami Matte

Lors de cette rencontre
Elle le vit différemment
Et, sans savoir comment
Elle l’aima, sans voir sa montre

L’ami Matte en question
Était en fait un navet
Qui, comme pour tous les navets
De montres il n’était pas question

Le problème, car il y en avait un
Était que notre tomate
Comme toutes les tomates
Avait besoin de la montre de quelqu’un

Pour les tomates, en effet
À l’instar des navets
Importante, l’heure l’est

Elles doivent absolument savoir
Quand devenir rouges
Et sans montres pour le savoir
Elles ne deviennent pas rouges

Tandis que pour les navets
Qui ne font que grossir
L’heure est un couplet
Qui ne veut plus rien dire

Voilà pourquoi leur union
Comme le désespoir d’un ion
Vit le navet grandir
Et la tomate ne pas mûrir

Ce fut d’une tristesse incroyable
Pour le pauvre jardinier
Qui avait cru croyable
Qu’une tomate et un navet puisse s’aimer

Depuis ce jour, notre jardinier
Ne mélange plus les variétés
Il laisse les cultivars s’amuser
Avec leurs amis préférés

  N'oubliez surtout pas une chose : La vie est belle
Lograth
Impossible d'afficher l'image
L'ire du dragon vert, ivre de flammes et de rage...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
163 poèmes Liste
3561 commentaires
Membre depuis
27 juin 2002
Dernière connexion
23 mai 2011
  Publié: 19 juil 2002 à 04:30 Citer     Aller en bas de page

J'ai bien rigolé!
Très amusant et très bien fait aussi, bravo!

  "Nous rencontrons l'amour qui met nos coeurs en feu, puis nous trouvons la mort qui met nos corps en cendres." [Tristan L'Hermite, extrait de "Les Amours"]. "Le Temps n'a d'autre fonction que de se consumer : il brûle sans laisser de cendres." [Elsa Triolet, extrait de "Le Grand Jamais"].
Milie
Impossible d'afficher l'image
Une feuille emportée au vent sera à jamais oubliée, mais une personne comme toi sera toujours aimée
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
24 poèmes Liste
126 commentaires
Membre depuis
11 juillet 2002
Dernière connexion
9 juillet 2008
  Publié: 19 juil 2002 à 09:40 Citer     Aller en bas de page

J'ai bien aimé ton poème..!!
En espérant pouvoir en voir un autre des tiens dans cette catégorie !

Milie

  On dit qu'on ne voit bien qu'avec le coeur... Pourtant, l'amour rend aveugle..
Vive la vie


Celui qui a appris à rire de lui-même n'a pas fini de s'ammuser!!!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
17 commentaires
Membre depuis
12 mai 2002
Dernière connexion
13 août 2004
  Publié: 21 juil 2002 à 19:45 Citer     Aller en bas de page

Merci à vous deux pour vos bref, mais combien rafraichissants commentaires. J'envoie dailleur aujourd'hui même un nouveau poème loufoques.


Vive la vie

  N'oubliez surtout pas une chose : La vie est belle
papillon de nuit

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
2 poèmes Liste
57 commentaires
Membre depuis
4 juin 2003
Dernière connexion
20 novembre 2005
  Publié: 20 nov 2003 à 19:32
Modifié:  20 nov 2003 à 19:35 par papillon de nuit
Citer     Aller en bas de page

wouaahaha!
Il est excellent ton poème! Il m'a fait bien rire! Bravo bravo
J'aime bien ton nick en passant!

Audrey -xxx-

 
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Je ne suis qu'un reflet, vous êtes cet abîme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
312 poèmes Liste
18131 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
24 mai
  Publié: 13 oct 2008 à 05:02 Citer     Aller en bas de page

Pas mal pas mal

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 5743
Réponses: 5
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0477] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.