Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 49
Invisible : 0
Total : 51
Équipe de gestion
· In Poésie · Catwoman
13372 membres inscrits

Montréal: 10 juil 23:44:33
Paris: 11 juil 05:44:33
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Les Ephémères (octobre 2011) - "Les voyages en train" (Grand Corps Malade) :: À travers la fin Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Daph à la rose


Mes textes sont ma propriété
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
202 poèmes Liste
1284 commentaires
Membre depuis
5 juin 2006
Dernière connexion
17 août 2017
  Publié: 9 oct 2011 à 00:12
Modifié:  9 oct 2011 à 14:22 par Tilou8897
Citer     Aller en bas de page

J’crois que vers la fin du monde, il y’a plus de fin
Et quand j’vois tous ces rêveurs, parfois j’aimerais y croire un brin
Pourquoi tu crois que tant de gens attendent tout au pied de la mort?
Pourquoi tu crois qu’on fuit autant face à nos tords?

La mort nous prend au coup, pris au bord du ravin
On se dit qu’on sait tout, mais que sait-on de la fin
Et les gens nous disent que tout va bien aller
Et toi tu sais que t’as nulle part où crécher

La foule murmure et t’imagines une autre vie
Certains pensent que tu te perds et que t’as des soucis
Chacun s’invente des histoires à propos de la mort
Et toi tu en ris, tu les auras tôt ou tard

J’crois que la vie c’est comme un voyage infini
Tu cours à ta perte à travers tes ennuis
De reculons ou vers l’avant, il faut choisir ton heure
Tu choisis quoi? Une vie de rêve ou de frayeur?

Dans les premières années tu n’as rien à penser
Tu n’regardes pas l’avenir qui viendra t’apeurer
Tu t’sens vivre heureuse, tu respires l’air frais
T’es tellement bien que tu n’sais plus c’que tu fais

Mais tu vieillis et ton parcours est épineux
Toi tu te dis que tu n’as rien demandé et tu leur en veux
Tes parents t’assomment et chaque instant t’écoeure
Faut qu’tu partes, que tu changes, t’as mauvaise humeur

Et la vie s’allonge c’est d’jà l’temps de vieillir
En plus t’es seule le soir et tu n’sais pas à qui écrire
Tu dis adieu à ton passé qu’on appelle enfance
T’essaie tranquillement d’entrer dans la danse

C’est vrai qu’à la fin du monde, il y’a plus de fin
Et quand j’vois tous ces rêveurs, parfois j’aimerais y croire un brin
Pourquoi tu crois que tant de gens attendent tout au pieds de la mort?
Pourquoi tu crois qu’on fuit autant face à nos tords?

Pour beaucoup la vie n’se résume qu’à danser
À passer d’un pieds à l’autre et alors trébucher
Pour certains il faut vivre sans penser
Pour réussir son chemin et ne pas tomber

Il est facile de danser, encore faut-il savoir marcher
Moi j’passe d’un orteil à l’autre, faut surtout pas m’tromper
Car la fin viendra trop vite, il faut vivre sans erreurs
Et la vie te pardonnera jamais d’avoir toujours peur

Il y a ceux qui dansent tout le temps sans savoir s’arrêter
Et leurs rêves n’existent qu’à la nuit tombée
Et y’a ceux qui ne savent que marcher à l’envers
Mais face à leurs regrets, ils ne pourront rien faire

Y’a celles qui s’effraient d’un petit nuage parce qu’elles ont peur de tout
Pour elles c’est trop difficile de faire face aux tabous
Et y’a les fonceurs qui n’ferment pas les yeux
Pour eux le bonheur, il se vit toujours à deux

Moi j’suis tombée, j’ai vieilli, j’ai pleuré
Quitté mon adolescence qu’on appelle passé
Depuis j’ère un peu partout, à travers les rues
Y’a des gens qui passent, tous des inconnus

Y paraît qu’à la fin, y’a pas vraiment de fin
Alors faut vivre aujourd’hui pour pas mourir demain
Car une chose est certaine on ne peut échapper
Au temps qui court, il viendra te chercher…

  Daph à la rose
Sidonie


Bien faire et laisser braire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
89 poèmes Liste
3911 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
6 juillet
  Publié: 9 oct 2011 à 02:43 Citer     Aller en bas de page

Un texte qui "colle" bien au thème..
Sur la vie..
C'est bien écrit.

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
Ashimati

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
332 poèmes Liste
7281 commentaires
Membre depuis
3 août 2008
Dernière connexion
10 juillet
  Publié: 9 oct 2011 à 09:51 Citer     Aller en bas de page

En le slamant, il devient encore plus fort
Beau texte sur la vie
Amitiés
Thierry

 
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1025 poèmes Liste
16565 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
4 juillet
  Publié: 9 oct 2011 à 12:20 Citer     Aller en bas de page

je trouve sincèrement que tu développes une réflexion fort bien pensée,et qui me parait fondée...la vie et la mort qui est son prolongement inévitable, ta plume les dissèque avec grande pertinence....j'aime beaucoup ta façon d'évoquer l'enfance, puis l'évolution vers l'âge adulte !
Je serais, je crois, toujours surpris de voir comme les thèmes choisis permettent des textes très différents, mais reliés par une chose : leur qualité !
amitiés chaleureuses.
pyc.

 
Bernylys

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
4156 commentaires
Membre depuis
24 septembre 2010
Dernière connexion
26 janvier 2019
  Publié: 9 oct 2011 à 15:58 Citer     Aller en bas de page

Un texte qui colle très fort à l'original, de par sa façon de l'écrire, revu et corrigé par Daph à la rose, mais sur un autre thème, ici la vie, la mort... je dirais que le résultat est... surprenant et le sujet très bien mené. Je verrais bien un duo avec Grand Corps Malade, sincèrement...

Amitiés.

  Tous mes textes sont protégés par copyright n° 00050359-1 * Enfant, je rêvais d'un lendemain meilleur; adulte, je rêve d'un monde meilleur. * Bernylys ~ Edelweiss
Rousselaure


J'aime les mots de ciel bleu. J'en écrirai jusqu'à ma mort.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
192 poèmes Liste
5644 commentaires
Membre depuis
5 juillet 2009
Dernière connexion
13 mars 2019
  Publié: 9 oct 2011 à 16:06 Citer     Aller en bas de page

Le style d'écriture du poème colle vraiment bien avec celui de Grand Corps Malade. Je trouve ton travail excellent.

Ce voyage de la vie vers la mort est très intéressant.

Amitiés.

  je suis et resterai celle qui t'attends
Daph à la rose


Mes textes sont ma propriété
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
202 poèmes Liste
1284 commentaires
Membre depuis
5 juin 2006
Dernière connexion
17 août 2017
  Publié: 9 oct 2011 à 17:04 Citer     Aller en bas de page

Merci à tout le monde!

Le texte a été écrit en écoutant Grand corps malade. On peut le lire avec la musique d'arrière fond et tout est supposé bien coller!

Daph à la rose

  Daph à la rose
Marcel42


Le poète est un collectionneur de mots. Dans son album, chacun devient une fleur imaginaire.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
280 poèmes Liste
6292 commentaires
Membre depuis
18 mars 2011
Dernière connexion
27 octobre 2017
  Publié: 10 oct 2011 à 02:27 Citer     Aller en bas de page

De passage à vous lire.
Cordialement,
Marcel.

  Marcel
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
119 poèmes Liste
5543 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
9 juillet
  Publié: 12 oct 2011 à 09:20 Citer     Aller en bas de page

Un rythme qui colle au thème.
merci

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Daph à la rose


Mes textes sont ma propriété
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
202 poèmes Liste
1284 commentaires
Membre depuis
5 juin 2006
Dernière connexion
17 août 2017
  Publié: 12 oct 2011 à 23:56 Citer     Aller en bas de page

Merci à vous deux pour ce passage!

  Daph à la rose
Daph à la rose


Mes textes sont ma propriété
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
202 poèmes Liste
1284 commentaires
Membre depuis
5 juin 2006
Dernière connexion
17 août 2017
  Publié: 14 oct 2011 à 23:23 Citer     Aller en bas de page




  Daph à la rose
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
494 poèmes Liste
23075 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
10 juillet
  Publié: 29 oct 2011 à 10:38 Citer     Aller en bas de page

Merci DAPH, j'ai vraiment apprécié ce style d'écriture, et j'ai vécu mot par mot ce ressenti sur la vie, sur la mort.....C'est très bien vu
Amitiés ODE 3117

  OM
Daph à la rose


Mes textes sont ma propriété
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
202 poèmes Liste
1284 commentaires
Membre depuis
5 juin 2006
Dernière connexion
17 août 2017
  Publié: 29 oct 2011 à 13:23 Citer     Aller en bas de page

Merci

  Daph à la rose
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2094
Réponses: 12
Réponses uniques: 9
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Je suis vagabonde... (Autres)
Auteur : Anna Couleur
Et aujourd'hui, vous connaître... (Amitié)
Auteur : pyc
Sous le silence des étoiles... (Poèmes par thèmes)
Auteur : Anna Couleur
Rester, partir ou fuir ( Aude Doiderose & Alalea) (Collectifs)
Auteur : alalea
Ce ne sont pas les ailes qui font l’ange… (Amour)
Auteur : HH
Une belle matinée ( haïbun) (Autres)
Auteur : ARABESQUES
Qui Es-tu ? (Autres)
Auteur : vinicius
Mon guide... (Poèmes par thèmes)
Auteur : Anna Couleur
Au début (Autres)
Auteur : Rousselaure
Au jardin botanique (Autres)
Auteur : Marcel42
Le Gardien du Feu (Poèmes par thèmes)
Auteur : FeudB
(Poèmes par thèmes)
Auteur :
Hasard ou Baraka, protège Moi (Autres)
Auteur : KYRICE
Le silence des étoiles (Poèmes par thèmes)
Auteur : Elisa
Mes jours, mes nuits sans toi...‏ (Poèmes par thèmes)
Auteur : Anna Couleur

 

 
Cette page a été générée en [0,0425] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.