Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 187
Invisible : 0
Total : 187
13154 membres inscrits

Montréal: 8 déc 15:00:56
Paris: 8 déc 21:00:56
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Contes fantastiques :: Les graines de la dame aigrettée Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
ladysatin


Ma plume est une brodeuse de mots .
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
211 poèmes Liste
4091 commentaires
Membre depuis
6 avril 2009
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 18 avr 2011 à 14:40
Modifié:  19 avr 2011 à 05:11 par Lunastrelle
Citer     Aller en bas de page

Les yeux de Lionelle papillotèrent
quand les genoux à terre en train de gratter le sol
elle vit arriver à elle une femme aigrettée de blanc
en grand décolleté
sa poitrine haussait ses rondeurs sous la dentelle
au rythme d'un souffle vif
tandis que des petits pieds agitaient au bas de la robe le frétillement de mince souliers dorés .

Sondant le visage de Lionelle , les yeux violets
de la femme luisaient comme deux étoiles
et animaient tout le mutin visage .
Surprise de cette apparition Lionelle se releva lentement
la toisa du regard , et s'enquit très vite
de savoir si c'était une Fée du bois d'à côté !

Qu' est ce que c'est ?

Vous êtes si jolie Dame avec votre bout de nez rose
et vos joues fraîches dans l'emmitoufflement de votre houppelande
rayonnante
malgré tout je vous vois abandonnée
tourmentée et solitaire
toujours à bêcher la terre
votre jardin est vide et désert
cette terre n'est pas votre amie
elle ne fleurit plus pour vous !
qu'espérez-vous donc ?


Lionelle d'une pâleur mortelle scruta le visage de la femme

Maudit soit cette vie Dame
la vie ne m'a donnée que de la peine
la vie est une voleuse
sur ma terre ne fleurit aucune violette
aucune fleur d'amour, rien, absolument rien
je m'acharne à planter, à semer, à parler, à chérir et à cajoler
les grains, les bouts, les ronds !
s'il me prend le désir de rejoindre ma couche, pour faire un somme
à mon réveil tout a disparu.
Parfois j'entends des voix comme des âmes venant des bois
je crois que se sont les cris des oiseaux sauvages
où les cors des princes des bois !
qui sait, peut être suis-je devenue folle ?


La dame aigrettée de blanc sortit de sa jupe
un pochon de graines et le tendit à Lionelle
souhaitant que, dans ce lopin de terre où il faisait sombre avec un ciel terne et bas,
Lionelle garde le soleil de son âme
pour ne plus sentir peser ses peines et ses terribles hivers
D'une voix claire et joyeuse , la dame aigrettée lui dit, accompagnée d'un large sourire


Prie sous la blanche lumière de la lune sans nuages
lorsqu'elle scintillera le long de ta joue
qu'elle traversera ton âme
de sa somnolente lumière
Plante un lot de chaque graine aux quatre coins de ton jardin
, dans un tas il y a " Un grain pète "
Tu verras cette plante a la faculté de faire du bruit
qui au premier abord va attirer l'intrus,
une fois à côté c'est là que l'autre plante va faire son œuvre ...
" Le grain peur " lui, donne une plante à grandes fleurs
qui à l'approche d'une odeur inhabituelle va s'ouvrir
et dévoiler des grands yeux
qui vont effrayer les indésirables .
donc, sûrement les oiseaux des bois qui pillent ta terre.!


Lionelle se sentit une pâle églantine à côté d'une rose et pour elle la rose c'était
la dame aigrettée de blanc.

Elle la remercia d'un petit sourire en baissant la tête
et alla semer les graines aux quatre coins du jardin
le cœur en joie et la voix rayonnante
au loin dans le bois les oiseaux et les princes écoutaient sa voix .

Petites graines de bonheurs
faites-moi de beaux lendemains
donnez-moi de beaux lendemains
donnez-moi ! donnez-moi !



Dix huit avril deux mille onze




Texte protégé par Copyright

n° 00049604

  Septembre ronronne aux couleurs de Charlie
SienKieWicz

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
81 poèmes Liste
2552 commentaires
Membre depuis
7 mars 2007
Dernière connexion
29 novembre
  Publié: 18 avr 2011 à 20:14 Citer     Aller en bas de page

Un bon moment de lecture...

 
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1022 poèmes Liste
16502 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 19 avr 2011 à 10:43
Modifié:  19 avr 2011 à 10:45 par pyc
Citer     Aller en bas de page

un récit,un conte qui se lit tout seul, sans qu'on s'en aperçoive...il y a un style léger, qui captive et offre une très belle lecture...Tes mots se posent avec ce fil conducteur qu'est la trame du récit, et le résultat mérite bien qu'on y laisse une trace !
merci à toi, chère amie poète !
amitiés sincères.
pyc.

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
454 poèmes Liste
22024 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 19 avr 2011 à 12:02 Citer     Aller en bas de page

Satinette, je me suis retrouvée dans le cadre de mon enfance, avec ce joli conte, j'ai ri pour le " grain pète " et le " grain peur "....
Petites violettes refleurissez , pour l'amour de Satinette et de son merveilleux conte.
Poutous ODE 3117
Un bisou à Lionnelle et à la dame aigrettée de blanc

  OM
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
692 poèmes Liste
14864 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 20 avr 2011 à 01:38 Citer     Aller en bas de page

Chère amie, chère lady...merci pour cette façon différente et sympathique de nous présenter une dame qui cherche l'amour...

Maudit soit cette vie Dame
la vie ne m'a donnée que de la peine
la vie est une voleuse
sur ma terre ne fleurit aucune violette
aucune fleur d'amour, rien, absolument rien
je m'acharne à planter, à semer, à parler, à chérir et à cajoler
les grains, les bouts, les ronds !
s'il me prend le désir de rejoindre ma couche, pour faire un somme
à mon réveil tout a disparu.
Parfois j'entends des voix comme des âmes venant des bois
je crois que se sont les cris des oiseaux sauvages
où les cors des princes des bois !
qui sait, peut être suis-je devenue folle ?


Belle image celle du grain peur !!!




lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
ladysatin


Ma plume est une brodeuse de mots .
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
211 poèmes Liste
4091 commentaires
Membre depuis
6 avril 2009
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 20 avr 2011 à 11:46 Citer     Aller en bas de page

Sienkiewicz je suis ravie si tu as passé un bon moment , merci pour tes mots

Cher Pierre Yves , c'est plantant des graines que m'es venue ce conte dans mes yeux , merci de tout coeur , d'être fidèle sur mes écrits


Chère Odelette ton gentil commentaire me touche , Lionelle et la dame aigrettée n'excite pas , mais tu vois pour une fois j'ai pas penser à ma petite mère ...

du fond du coeur je te remercie et je te poutoute


Chère Lilia merci à toi il y avait longtemps qu'un petit conte n'avait pas germer dans ma tête , gros bisous lilia

  Septembre ronronne aux couleurs de Charlie
Malice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
40 poèmes Liste
536 commentaires
Membre depuis
12 mars 2008
Dernière connexion
17 mars 2018
  Publié: 26 mai 2011 à 15:55 Citer     Aller en bas de page

Ah, c'est émouvant de voir ce prénom, Lionelle... j'ai repensé à la vieille dentellière du Puy à laquelle je m'étais attachée très fortement.

J'aime le nom de tes graines, j'aurais adoré que tu.. égrènes tout un catalogue de plantes aussi amusantes que ces grains peur et pète !

  On peut obtenir beaucoup plus avec un mot gentil et un revolver, qu'avec un mot gentil tout seul. (Al Capone)
ladysatin


Ma plume est une brodeuse de mots .
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
211 poèmes Liste
4091 commentaires
Membre depuis
6 avril 2009
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 28 mai 2011 à 16:38 Citer     Aller en bas de page

bon promis la prochaine fois Dame Lionelle dicte le catalogue

  Septembre ronronne aux couleurs de Charlie
ladysatin


Ma plume est une brodeuse de mots .
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
211 poèmes Liste
4091 commentaires
Membre depuis
6 avril 2009
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 15 sept 2014 à 08:46 Citer     Aller en bas de page

Merci d'avoir aimé flamme noire

Lady

  Septembre ronronne aux couleurs de Charlie
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1851
Réponses: 8
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0496] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.