Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 307
Invisible : 0
Total : 307
13029 membres inscrits

Montréal: 25 mai 22:20:54
Paris: 26 mai 04:20:54
::S�lection du th�me::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Les Ephémères (octobre 2011) - "Les voyages en train" (Grand Corps Malade) :: Laid voyage entrain Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Eylork Cet utilisateur est un membre privilège


Il y a des jours avec et des jours sang.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
160 poèmes Liste
3849 commentaires
Membre depuis
24 juin 2007
Dernière connexion
1er février 2017
  Publié: 11 oct 2011 à 08:22
Modifié:  16 oct 2011 à 05:13 par Eliawe
Citer     Aller en bas de page

Laid Voyage entrain

J'ai pris un billet première classe
et à l'époque y'avait d'la place,
on risquait pas d'envahir mon espace
j'étais seul, pas d'face à face.

J'observais par la fenêtre
le comportement de tous ces êtres
si affairés par leur paraître
au milieu de ces soubrettes
ça me rendait arrogant un peu peut-être.

J'étais seul dans mon wagon
pourtant le trajet ne paraissait pas long
tous ces paysages et ces vallons
suffisaient à retenir mon attention

Un jour, par curiosité
j'ai décide de me mêler
à cette foule si détachée
sûrement égoïste par lâcheté
à ma grande surprise j'ai trouvé
quelques âmes à sauver

J'ai compris avec le temps
que c'était plus qu'un passe-temps
et qu'en aidant les gens
je m'aidais également.
Oui, je faisais semblant
d'être joyeux, d'être marrant.

Mais cela je l'ai compris
de retour dans mon abri
ce grand wagon sans vie
mais qui à moi me suffit

J'ai appris à traverser
de wagons en années
entre solitude et amitié,
avec les deux j'ai composé
car toutes les voitures sont raccordées
certains sont même venus visiter.

Je continue en première classe
avec de moins en moins d'espace
aux promotions ils font la chasse
au guichet d'en face.












  Aller au superflu pour couper court à l'essentiel.
Marcel42


Le poète est un collectionneur de mots. Dans son album, chacun devient une fleur imaginaire.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
280 poèmes Liste
6292 commentaires
Membre depuis
18 mars 2011
Dernière connexion
9 décembre 2014
  Publié: 12 oct 2011 à 01:18 Citer     Aller en bas de page

" Un jour, par curiosité
j'ai décide de me mêler
à cette foule si détachée
sûrement égoïste par lâcheté
à ma grande surprise j'ai trouvé
quelques âmes à sauver "

Rien à ajouter.
Cordialement,
Marcel.

  Marcel
Lunastrelle Cet utilisateur est un membre privilège



A chaque souffle s'accorde un vagabond
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
357 poèmes Liste
20719 commentaires
Membre depuis
6 avril 2006
Dernière connexion
29 décembre 2017
  Publié: 19 oct 2011 à 15:06 Citer     Aller en bas de page

Pas si simpliste que ça, ton poème. Je l'aime bien tel qu'il est ^^. Il a la gueule d'une chanson.

La monorime aux strophes est peut-être un peu gênante... Bon, d'accord, j'arrête!

  Je suis comme ce temps que l'on ne remonte pas : décalée et détraquée.
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
386 poèmes Liste
20294 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 29 oct 2011 à 09:48 Citer     Aller en bas de page

J'ai aimé cette différence que tu as su comprendre, et ta façon de décrire la réalité de vivre dans un autre monde si proche........
Bien amicalement ODE 3117

  OM
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1004 poèmes Liste
16179 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
16 mai
  Publié: 7 nov 2011 à 14:30 Citer     Aller en bas de page

parler de la vie, à partir du voyage en train...intéressant, surtout que tu développes une philosophie qui n'est pas pour me déplaire, je dis ça par rapport à ce passage :

"J'ai compris avec le temps
que c'était plus qu'un passe-temps
et qu'en aidant les gens
je m'aidais également."

je trouve tes propos pertinents, je tenais à te le dire !
amicalement.
pyc.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 596
Réponses: 4
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0273] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.