Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 335
Invisible : 0
Total : 338
· Barbamimi · Lucas · Jean-Louis
12981 membres inscrits

Montréal: 21 févr 04:34:05
Paris: 21 févr 10:34:05
::S�lection du th�me::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Les Ephémères (octobre 2011) - "Les voyages en train" (Grand Corps Malade) :: Faites vos bagages Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Avertissement

Ce texte peut ne pas convenir à certains lecteurs.



Page : [1] :: Répondre
fifty-fifty
Impossible d'afficher l'image
à l'encre d'une plume, le caractère ingrat flotte dans la brume, le sable, les vagues et l'écume
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
121 poèmes Liste
271 commentaires
Membre depuis
20 juillet 2011
Dernière connexion
23 février 2017
  Publié: 12 oct 2011 à 04:52
Modifié:  19 déc 2011 à 15:16 par  fifty-fifty
Citer     Aller en bas de page

Faites vos bagages


En partance cet hiver là-bas au loin, meilleurs vœux de bonne année
On embarque, arrive à destination, un voyage direct et instantané
À la conquête de nouvelles contrées et vallées à vol d’épervier
Un panorama recherché et assez envié si rare pour un mois de janvier

Les ponts et tunnels, tronçons et ruelles accostent une voie ferrée
Sur un passage prioritaire à la prochaine station cinq minutes d’arrêt
Le cheminot vous invite à galoper et courir plus vite qu’un lévrier
Chaque Kilomètre qui sépare la terre de la lune en période de février

Une coccinelle prête à s’envoler au début de ce beau printemps
Le fait si bien si vite, s’y tient aux limites depuis plus de mille ans
Place aux sensations fortes qui gravitent autour du calendrier et l'atlas
Tractant un convoi qui traîne transformé en limace s’approchant de mars

Une vache dans les prés admirait ce joli manège, très futée s’en moquait
Paradait de gare en gare, se hissait de part en part sur tous les quais
À la campagne comme à la ville, au départ d’une compagne et une idylle
La chenille redémarre, accuse du retard c'est la grève, poisson d’avril

L’océan et la mer à perte de vue assis dans ce wagon au soleil brillait
L’air respiré en amont plonge dans ce lagon, ému composte son billet
L’homme amoureux est entre deux eaux, deux feux, a les yeux fermés
La tête un peu ailleurs et le cœur enlacé il aimait cette douce fleur de mai

Le plein d’idées se lance à toute vapeur confiné dans sa cabine
Un rendez-vous d’été longe les collines, les roues huilées patinent
En ami de longue date un train nommé désir, pointe son museau l’engin
Oubliant ses peines et chagrins il renaquit en ce doux matin de juin

Le sentiment de servir et être utile avec confort et qualité assurée
On chante, danse, s’amuse, boit et mange il court et court le furet
Le compartiment plein à craquer de passagers en masse émerveillés
Par un paysage aux mille reflets que leur offre la chaleur de juillet

La troupe débarque posant pied à terre satisfaits du chemin de fer
Un miracle de s’en sortir indemne, sain et sauf de ce train d’enfer
L’avion décolle tel un papillon, bizarre un court instant plana le doute
Le TGV le sur le bon rail emprunte telle une fusée la route en plein août

Les cinq continents, l’Europe, l’Asie, l’Amérique, l’Afrique et l’Australie
Train-train quotidien d’orient en occident à pas de géant et de fourmi
Un retour de vacances pour la rentrée, pressée de rejoindre sa chambre
De promenades en tirades avec sa douce et tendre heure de septembre

L’oiseau est tombé du nid, se casse les ailes, les griffes, les pattes, le bec cloué
Y laisse ses plumes, raconte une histoire à dormir debout que dieu soit loué
Le bout en train en forme se revigore, alerte et en bonne santé, fort sobre
Patiemment cherche la saison d’automne et le bon hospice du bel octobre

Le lapin a tué un chasseur avec un fusil, qui est le méchant où est le gentil ?
Le tendre amant ou idéal mari, une jolie épouse une femme fatale qui en est ravie
Réservant une couchette pour le trajet joindre l’agréable à l’utile et le vendre
Préserver le préférable de l’inutile afin de partir et revenir à la mi-novembre

Avec sa mémoire d’éléphant c’est ce qui fait rire les enfants, sauve qui peut
Les meubles, les logis, le couvert et autrui, ce qui le doit et soi, il n’y a pas le feu
En un temps record pour l’entendre et le dire, si on dort les rêves partent en cendres
Terminus tout le monde descend, il faut trouver une astuce voilà qu'à la nuit de décembre

Afin de visiter du pays à petit prix, en grandeur nature et à toutes échelles
Il suffit d’une maquette l’imaginer et la construire à l’identique à grandeur réel
Ceux qui vont bon train et de fait motive ne sont pas les horaires et le créneau
Ceux qui vivent au dessus de leurs moyens préfèrent la locomotive et le réseau

En première, deuxième ou troisième classe, le train express est le vaisseau de l’espace
Devenu train fantôme sur la ligne ferroviaire on tire le sas de sécurité saisit le brise glace
Changement de desserte pour les affaires, juste en visite ou simplement de passage
Vous êtes prié d’emprunter la rame et de sauter en marche et apaiser cette charge

N’oubliez pas vos baluchons, on vous colle au train derrière le guichet qui rechigne
Tout le monde grimpe stagne en orbite pour trouver un casier tel sont les consignes
A chaque période et toute époque véhiculée d'un moyen de locomotion en attelé
Toujours plus loin, plus haut, plus vite, plus fort, le tour et joué, la boucle est bouclée


.AH.

  .AH.
Galatea belga
Impossible d'afficher l'image
Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
645 poèmes Liste
14274 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
20 février
  Publié: 13 oct 2011 à 01:36
Modifié:  13 oct 2011 à 01:43 par Galatea belga
Citer     Aller en bas de page

Ha ...Fifty fifty je me suis réveillée heureusement en forme ...car par hasard j'ai abordé ton profil et ton dernier poème...
Tu es un coudrons en ébullition à surveiller....

Je reviendrais encore...


métronome le tic-tac palatin de l'horloge ne cède face à aucun baratin

J'aime !
Douce journée
Amitiés
galatea

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Galatea belga
Impossible d'afficher l'image
Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
645 poèmes Liste
14274 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
20 février
  Publié: 13 oct 2011 à 01:37 Citer     Aller en bas de page

Ha ...Fifty fifty je me suis réveillé heureusement en forme ...car par hasard j'ai abordé ton profil et ton dernier poème...
Tu es un coudrons en ébullition à surveiller....

Je reviendrais encore...


métronome le tic-tac palatin de l'horloge ne cède face à aucun baratin

J'aime !
Douce journée
Amitiés
galatea

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
fifty-fifty
Impossible d'afficher l'image
à l'encre d'une plume, le caractère ingrat flotte dans la brume, le sable, les vagues et l'écume
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
121 poèmes Liste
271 commentaires
Membre depuis
20 juillet 2011
Dernière connexion
23 février 2017
  Publié: 17 oct 2011 à 06:19
Modifié:  9 nov 2011 à 00:22 par  fifty-fifty
Citer     Aller en bas de page

merci Galatea-belga,plaisir
heureusement en forme pour lire tout cet appât
moi coudron. Qu'est ce que coudrons ?
en ébulition, oui
à surveiller aussi


Métronome le tic-tac palatin de l'horloge ne cède face à aucun baratin

Met la gomme sur les patins cric-crac fait le parquet briqué à la cire de lin

Le bonhomme au tocsin toc-toc-toc à tâtons content communique avec pékin

Non conforme au tac au tac voilà il en perd son latin mille milliards de saturnins


Dans l'attente de vous voir "revenir encore" une fois je l'espère (en forme) bien sûr supporter et assimiler tout ce schmilblick et le blabla basic bazar flouée dans le magique blizzard

courage et bonne journée

amitiés le coudrons

  .AH.
SélénaéLaLouveFéline


"Vient qui veut, reste qui veut, part qui veut"
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
257 poèmes Liste
9757 commentaires
Membre depuis
29 février 2008
Dernière connexion
14 février
  Publié: 28 oct 2011 à 21:29
Modifié:  29 oct 2011 à 09:30 par SélénaéLaLouveFéline
Citer     Aller en bas de page

fifty-fifty

L'originalité encore de chaque strophe, une histoire, heureusement pour vous j'ai pas de train à prendre, alors le temps de cette lecture m'a été précieuse....Merci beaucoup.

Sélénaé

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
371 poèmes Liste
19937 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
18 février
  Publié: 29 oct 2011 à 09:37 Citer     Aller en bas de page

J'ai aimé parcourir ce texte fabuleux où tu as cité chaque mois de l'année, d'où en ressort un voyage si différent, avec des êtres, des animaux, des choses passionnantes, j'ai eu l'impression de voyager longtemps en faisant chaque fois de si belles découvertes si enrichissantes....
J'ai particulièrement apprécié
Amitiés ODE 3117

  OM
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1000 poèmes Liste
16119 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
3 février
  Publié: 31 oct 2011 à 08:45 Citer     Aller en bas de page

le train qui emmène les idées de vers jusqu'à ton esprit devait être complet, tant ce que tu as déposé ici est dense d'idées, et d'une grande longueur...Et le tout apparaît de qualité, sans aucun passage qui peut décevoir ! honnêtement, j'aurais du mal à écrire autant de vers en gardant l'attention du lecteur, comme tu l'as fait ici !
amicalement.
pyc.

 
fifty-fifty
Impossible d'afficher l'image
à l'encre d'une plume, le caractère ingrat flotte dans la brume, le sable, les vagues et l'écume
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
121 poèmes Liste
271 commentaires
Membre depuis
20 juillet 2011
Dernière connexion
23 février 2017
  Publié: 5 nov 2011 à 20:57 Citer     Aller en bas de page

je vous remercie tous pour vos compliments
vous me flattez et vos mots me vont droit au coeur

pyc
Ode3117
Sélénaélalouve

  .AH.
Mr Barnabooth


Je suis mon régicide et ma propre victime
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
47 poèmes Liste
1543 commentaires
Membre depuis
27 novembre 2008
Dernière connexion
2 août 2013
  Publié: 8 nov 2011 à 17:35 Citer     Aller en bas de page

Tas de mots dans la mitraillette du verbe merci pour ton slam !

  Si tu copy mes textes, je te casse la gueule ! ... Right, mec ?
fifty-fifty
Impossible d'afficher l'image
à l'encre d'une plume, le caractère ingrat flotte dans la brume, le sable, les vagues et l'écume
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
121 poèmes Liste
271 commentaires
Membre depuis
20 juillet 2011
Dernière connexion
23 février 2017
  Publié: 9 nov 2011 à 00:17 Citer     Aller en bas de page

Mr. Barnabooth
je vous en prie le plaisir est pour moi

.AH.

  .AH.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 935
Réponses: 9
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,8904] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.