Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 334
Invisible : 0
Total : 335
· Miette
13298 membres inscrits

Montréal: 23 jan 18:48:24
Paris: 24 jan 00:48:24
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: C'est maintenant ou ... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 15 sept 2006 à 08:58
Modifié:  21 sept 2009 à 02:32 par Tilou8897
Citer     Aller en bas de page

Tout doucement, sans faire de bruit,
Je me suis glissé jusqu'à toi.
Je compte les jours, je compte les nuits
Pour te révéler toute ma joie.

Touché, brûlé, contaminé
Par une étoile venue d’ailleurs
Elle ne faisait que passer
Elle a su embrouiller mon cœur.

Il a fallu du temps au temps
Pour que mon cœur, broyé, blessé
Refasse une place à d’autre élans
Que fut, mon cher tendre passé.

Tu as rallumé cette flamme
De petits riens, qui ont fait tout.
Elle brûle en moi pour vous ma Dame,
Votre passage m’a rendu flou.

Je ne sais plus trop qui je suis
Je me retrouve quand tu es là.
Je te le chante, je te le crie
Même si j’y vais à petits pas

Et je dis mer ...déjà demain,
Le temps me brûle les paupières
Je cherche tendrement ta main
Moi le Pierrot , appelé Pierre.

Et toi Christiane ma Colombine,
Qui a vécu tant de tourments,
Ensemble gravissons la colline
Qui nous mènera au firmament.

Touché, brûlé, contaminé
Par une étoile venue d’ailleurs
Elle ne faisait que passer
Elle a su embrouiller mon cœur.

Yvon Pour mon ami Pierre



 
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 15 sept 2006 à 10:36 Citer     Aller en bas de page


Une chanson oui ça m'a effleuré l'esprit, mais je laisse chanter les mots car la musique c'est pas mon fort

Merci Ayumi pour ton commentaire

Je t'embrasse

 
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 15 sept 2006 à 10:45 Citer     Aller en bas de page


Oui MarYjO! Mon ami Pierrot est un homme transformé depuis qu'il a rencontré son étoile
Longtemps seul après avoir perdu sa Femme et avoir élevé deux super garçons, je pense que le bon Dieu le lui rend bien

Il m'avait demandé de lui écrire sa rencontre, il y a eu beaucoup d'émotion quand il lui a lu

Voilà un homme heureux

Merci de l'avoir lu je t'embrasse

 
Tendresse54
Impossible d'afficher l'image
Nous ne voyons pas les choses comme elles sont, nous les voyons comme nous sommes. Anaïs Nin
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
3229 commentaires
Membre depuis
9 mars 2006
Dernière connexion
28 novembre 2015
  Publié: 15 sept 2006 à 11:36 Citer     Aller en bas de page

Oh comme il est beau ce poème ! Pierrot et sa Colombine, l'histoire d'une vraie histoire...!

Touché, brûlé, contaminé
Par une étoile venue d’ailleurs
Elle ne faisait que passer
Elle a su embrouiller mon cœur.


Je ne sais plus trop qui je suis
Je me retrouve quand tu es là.
Je te le chante, je te le crie
Même si j’y vais à petits pas

Je ne sais plus trop qui je suis
Je me retrouve quand tu es là.
Je te le chante, je te le crie
Même si j’y vais à petits pas

Touché, brûlé, contaminé
Par une étoile venue d’ailleurs
Elle ne faisait que passer
Elle a su embrouiller mon cœur.

Un quatrain magnifique en refrain ici, Ayumi a raison d'y voir une chanson, mais il est vrai que tes mots chantent l'amour déjà....

Chantal tendresse

  ce qui embellit le désert, c'est qu'il cache un puits quelque part...
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 15 sept 2006 à 11:44 Citer     Aller en bas de page


Merci pour le compliment Chantal ça me me touche

vraiment

Ps si il y a un musicien je suis preneur

 
patrick dabard Cet utilisateur est un membre privilège


Un bruissement d'aile peut faire trembler une étoile.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
95 poèmes Liste
6611 commentaires
Membre depuis
18 février 2004
Dernière connexion
13 mars 2020
  Publié: 15 sept 2006 à 12:48 Citer     Aller en bas de page

J'aime beaucoup le rythme de ce texte, une étoile qui a donné des ailes à ta plume, excellent!

Amitiés.
Patrick.

  le banissement n'est autre qu'une sorte d'autodafé symbolique indigne d'un site de poésie.
Andjik
Impossible d'afficher l'image
Le sucre ne vaut rien lorsque c'est le sel qui vous manque.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
179 poèmes Liste
5972 commentaires
Membre depuis
21 mai 2004
Dernière connexion
11 juillet 2020
  Publié: 15 sept 2006 à 16:15 Citer     Aller en bas de page

Les étoiles passent dans notre coeur, brillent le temps d'une étreinte, puis meurent... pour laisser la place à d'autres. Et la vie continue ainsi...

J'ai aimé ce passage sur le sentier de ta vie!

Amicalement!

Yvano

  J'aurais voulu que tu voies l'homme que je suis devenu.
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 16 sept 2006 à 01:54 Citer     Aller en bas de page


Merci à vous Yvano et Patrick d'être venus me lire

je suis touché

 
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 16 sept 2006 à 12:29 Citer     Aller en bas de page


Oui MarYjO une belle amitié qui dure depuis l'enfance

Merci pour la nomination je suis flatté

Je vous embrasse

---------------------

Je suis content que tu es apprécié ce poème, merci

RoyaleOrchidée

 
angetine au sol


J'ai juste rêver un jour que je pouvais rêver pour de vraie.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
195 poèmes Liste
3034 commentaires
Membre depuis
22 mars 2005
Dernière connexion
4 août 2016
  Publié: 16 mai 2007 à 07:45 Citer     Aller en bas de page

touchant! les sentiments sont des choses si puissantes!
que ferions nous sans eux?
l'amitié pièce maîtresse de ton poème nous montre à quel pont cela peut être enrichissant!
Beau poème!

amitié
angetine au sol

  Le parfum subsiste toujours au creux de la main qui offre la rose
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 16 mai 2007 à 17:05 Citer     Aller en bas de page


Merci angetine au sol ton passage sure mon texte me touche...

A bientôt pour te lire...

Mes amitiés

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1814
Réponses: 10
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0297] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.