Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 9
Invisible : 0
Total : 12
· EtOIlEfIlAntE · froggy33 · Tychilios
13202 membres inscrits

Montréal: 15 sept 20:47:52
Paris: 16 sept 02:47:52
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: femme (a)battue Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1015 poèmes Liste
16386 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
21 août
  Publié: 10 juil 2006 à 06:19
Modifié:  21 mai 2009 à 08:08 par Lunastrelle
Citer     Aller en bas de page

Du sang sur le carrelage,
Une femme frappée et humiliée,
Un mari volage
Mais violent à en hurler
De douleur,
Et tant être en pleurs.

Elle a mal,
Que peut elle faire?
Elle est si pâle,
La main qui la bat est de fer.
Elle voudrait pouvoir se confier,
Parler.

Routine incessante,
Coups sur le visage,
Et elle descend sur la pente
De l'enfer,entend des orages
Qui l'effraient moins que son mari,
Qui savoure le mal qu'il donne,devant sa télévision assis.

Elle est femme en naufrage,
Qui se perd dans un monde obscur.
Elle souffre,voudrait tourner la page.
Mais de sa haine,elle ne se sent pas sûre.
Eh oui! Malgré tout,elle l'aime
Même si elle est dans la peine.

Femme aux multiples bleu,
Femme de patience,
Elle veut une vie à deux,
Mais n'est elle pas inconsciente?
Elle se voit dans une miroir,
Se dit:"je l'aime,même si ma vie est dans la noirceur."

L'amour dans son plus mauvais visage,
Une existence où chaque virage
Peut être le dernier,
Devant cette absence de gaieté.
Et tout recommence:
Elle a mal,
Son amour est tombé dans la malchance,
Et elle est pâle....si pâle.


Les mots ont perdu,
Les maux ont gagné.

 
°Atalanta°


Il est des sourires qui ne savent qu'avouer la tristesse du coeur.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
119 poèmes Liste
1978 commentaires
Membre depuis
28 février 2006
Dernière connexion
10 novembre 2014
  Publié: 10 juil 2006 à 08:35 Citer     Aller en bas de page

Une belle plume, une belle façon à toi de décrire des faits réels et boulversants ! Bravo ! Amitiés***

  Exister, c'est aussi s'opposer, ne pas toujours suivre l'opinion générale.
bébélou


J'aimerai crier que je te deteste mais ça ne serait pas crédible puisque je ne sais pas mentir
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
64 poèmes Liste
838 commentaires
Membre depuis
29 avril 2004
Dernière connexion
19 mars
  Publié: 12 juil 2006 à 04:42 Citer     Aller en bas de page

Ayant vécu un jour ces violences, il met difficile à présent d'être heureuse, d'aimer sans peurs et sans doutes. J'ai perdu les rêves qui me faisaient vivre, je n'existe plus, je n'éprouve plus rien, les sentiments, les émotions ont disparu. Le passé un jour s'efface, mais il ne part pas sans laisser de traces. Aujourd'hui, j'essaie de reprendre goût à la vie petit à petit, cela prend du temps, mais je m'aperçois que ce sourire sur mon visage grandit un peu plus chaque jour et j'espère bientôt pouvoir connaître un réel amour!
Il ne faut jamais perdre espoir quoiqu'il arrive!
gros bisous à tous!
Pyc je trouve cela très bien que tu ais eu l'idée d'écrire un texte à ce sujet.

 
Lunastrelle Cet utilisateur est un membre privilège



A chaque souffle s'accorde un vagabond
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
359 poèmes Liste
20740 commentaires
Membre depuis
6 avril 2006
Dernière connexion
19 août
  Publié: 6 août 2006 à 07:00 Citer     Aller en bas de page

Je n'ai jamais vécu ça (et heureusement), j'étais trop petite pour comprendre...Mais quelqu'un de ma famille, qui m'est proche, l'a connu....Enfin, ce poème m'a touchée, et ravivé une colère que j'ai depuis 3 jours, vois-tu, contre tous ces problèmes d'actualité....
Enfin, je nomine ce poème, il faut qu'il soit lu, je pense, c'est sincère!
bisous à toi

  Je suis comme ce temps que l'on ne remonte pas : décalée et détraquée.
Symphonie


Il n'y a rien de plus fort au monde que la douceur
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
866 commentaires
Membre depuis
3 septembre 2006
Dernière connexion
25 mai 2012
  Publié: 28 nov 2006 à 20:03 Citer     Aller en bas de page

sujet ô combien douloureux pyc. comme le dit si bien bébélou, je suis encore vivante, alors que j'aurai dû être morte plusieurs fois. je dois avoir un ange gardien, j'ai de quoi raconter un livre sur l'enfer de la violence conjugale. J'ai vu récemment un reportage afin de sensibiliser les médecins et autres personnes susceptibles de venir en aide aux femmes qui vivent encore sous la violence, dans l'ombre, par peur. Tous les 4 jours, une femme meure encore de violence de son mari ou conjoint. C'est encore beaucoup trop. Mes écrits sont une manière d'extérioriser ma souffrance, car on ne s'en sort que très difficilement, peu à peu, en espérant rencontrer la personne qui sache nous mettre en confiance... Merci pour cet hommage au nom de toutes les femmes battues, et de quelques hommes aussi. Toute mon admiration et ma sympathie. Symphonie

  Symphonie
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1348
Réponses: 4
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0262] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.